Your path:   Home  /  About MEC  /  Our Co-op  /  Le français chez MEC

Francisation : l'approche MEC

La coopérative de plein air Mountain Equipment Co-op

Les débuts

MEC a toujours parlé français. Au début très peu, évidemment, puisqu'elle n'était qu'une petite coopérative de la région de Vancouver. Mais à mesure qu'elle grandissait, elle a développé son caractère francophone. Avant même d'ouvrir un magasin au Québec, MEC comptait tout de même 75 000 membres québécois !

Le Centre de services de Vancouver, qui répond aux appels des membres, a toujours compté du personnel francophone. De son côté, le magasin d'Ottawa sert depuis 1992 les membres de l'Outaouais en anglais comme en français.

Avant 2002, cependant, cette communication en français se faisait de façon plutôt informelle. Mais avec la décision de s'implanter au Québec, MEC se devait d'adopter une démarche de francisation systématique. L'objectif pour la coopérative : obtenir le respect de ses membres francophones afin que ces derniers se reconnaissent dans leur coopérative, qu'ils se l'approprient.

L'approche MEC

Dès les débuts du processus de francisation, MEC a visé le plus haut niveau de langue possible tout en travaillant dans le respect de la réalité québécoise. Nous avons toujours refusé d'accepter les termes anglais, même d'usage répandu, s'il nous était possible de trouver ou même de forger des équivalents français. Vous ne trouverez donc pas chez MEC de jackets, de bibs, de racks ou de softshells, mais les manteaux, cuissards à bretelles, porte-bagages et coquilles souples sont les bienvenus ! Pour aider à la tâche de francisation, l'équipe des communications a souvent fait appel à des spécialistes. Qu'il s'agisse de membres d'organisations spécialisées, de représentants de fabricants du domaine du plein air ou d'employés d'expérience de MEC (et même d'autres détaillants !), nous allons là où se trouve l'expertise. En fin de compte, notre objectif est de parler clairement à nos membres afin qu'ils puissent faire les choix qui correspondent le mieux à leurs besoins.

MEC au Québec en quelques dates clés

  • 2003 – Ouverture du magasin de Montréal. Quelques mois après l'ouverture, constatant la mauvaise qualité du français sur les emballages des produits de certains fournisseurs, MEC fait inspecter systématiquement les rayons pour dénicher tous les emballages au français douteux, puis communique avec certains fournisseurs pour leur demander de rectifier le tir. MEC fournit des services de traduction d'appoint à certains fournisseurs importants et propose à d'autres les services de traducteurs de confiance.
  • 2004 – Ouverture du magasin de Québec
  • 2006 – Lancement du site Web français
  • 2009 – Ouverture du magasin de Longueuil
Affichage bilingue en magasin

Réalisations importantes

Avec l'ouverture de magasins au Québec, tous les documents internes devaient être offerts en français. Communications internes, ressources humaines, paie, formation, opérations, environnements informatiques : depuis 2002, tous les documents produits par l'entreprise sont systématiquement traduits pour que les employés francophones puissent travailler dans leur langue.

Le Glossaire de MEC constitue une belle réalisation… qui est cependant méconnue de nos membres. Gardien du « bon usage » prôné par MEC, le Glossaire est notre dictionnaire à nous, l'outil de référence que nous utilisons pour la rédaction de notre site Web, nos catalogues, etc. Cette base de données terminologique, spécialisée dans tout ce qui a trait à MEC et aux activités de grande nature, est un outil essentiel en constante évolution qui a grandi avec le temps jusqu'à compter aujourd'hui plus de 6500 termes.

Le Petit MEC a été créé en partie pour offrir au public les richesses du Glossaire de MEC. Publié en 2004, ce dictionnaire illustré du matériel d'activités de grande nature offre une façon unique de se familiariser avec les termes de notre domaine d'activités. Il contient un index anglais-français qui permet de trouver facilement un mot recherché. Sa qualité a fait en sorte qu'il a été adopté par l'Office québécois de la langue française qui a intégré de nombreux termes issus du Petit MEC au Grand dictionnaire terminologique.

Dictionnaire illustré Le Petit MEC

La francisation du site Web peut paraître aller de soi. Après tout, il est normal qu'une entreprise qui fait affaire en français offre un site Web français ! Mais il a tout de même fallu à l'équipe des communications de MEC près d'un an de travail pour traduire les textes (au total près d'un million de mots !) de la version anglaise du site, laquelle était en ligne et grandissait depuis 1998.

Distinctions

Le travail de communication en français de MEC s'est vu récompensé de quelques distinctions au fil des ans. Permettez-nous d'en faire étalage !

  • 2004 – Prix Mérite du français décerné par l'Office québécois de la langue française
  • 2005 – Mention d'honneur de l'Office québécois de la langue française
  • 2006 – Mention Coup de cœur de la Coopérative de développement régional Chaudière-Appalaches
  • 2006 – Prix Coup de cœur du Regroupement des gens d'affaires de la capitale nationale

Ça continue…

Tous les jours, nous poursuivons notre travail de francisation. Chez MEC, l'essentiel du travail de communication se fait maintenant simultanément en anglais et en français. Et avec l'ouverture d'un troisième magasin MEC au Québec en 2009 et l'accroissement du nombre de membres francophones, nous sommes appelés à développer de plus en plus de projets exclusivement francophones.

Qu'il s'agisse de publicité, de communications en magasin ou par courriel, vous entendrez donc plus souvent parler de MEC… en français !

Commentaires ?

Vous aimeriez nous faire part de vos commentaires concernant la francisation chez MEC ou tout autre sujet relatif à la qualité de la langue ? Envoyez-nous un mot à francisation@mec.ca.