Vous êtes ici :  Accueil  /  Info-conseils  /  Vêtements  /  S'habiller pour le plein air  /  Système multicouche

Comment utiliser le système multicouche

Quel est le secret pour rester au chaud et confortable lorsque vous êtes actif en plein air ? Le système multicouche. En effet, le système multicouche assure votre confort en vous protégeant du vent, de l'eau et de l'humidité en plus de réguler la température de votre corps durant vos activités.

Le système multicouche est composé de trois éléments : la couche de base, la couche intermédiaire et la couche externe.

Couche de base

Cette couche est en contact direct avec la peau. Sa principale fonction est d'évacuer l'humidité de la peau vers la surface du tissu où elle sera évaporée. Si votre couche de base emprisonne l'humidité, vous aurez froid rapidement en diminuant vos efforts ou à l’arrêt. Choisissez l’épaisseur ou le poids du tissu en fonction du froid et du type d’activités que vous prévoyez pratiquer. Optez pour des vêtements sans coutures ou à coutures plates qui n'irriteront pas votre peau si vous portez une couche externe ou un sac à dos. De plus, misez sur une coupe ajustée qui n'entravera pas vos mouvements.

Magasinez : couches de base

Couche intermédiaire

La couche intermédiaire assure une isolation supplémentaire, emprisonne la chaleur pour vous garder au chaud en plus de poursuivre le transfert de l'humidité vers l'extérieur. Les tissus pelucheux comme la laine polaire constituent un bon choix parce qu'ils isolent sans être encombrants. De plus, l'air chaud et humide passe facilement à travers ces tissus perméables à l'air. La laine polaire quadrillée et la laine polaire épaisse emprisonnent l’air chaud sans augmenter le volume des vêtements. Il existe également des couches intermédiaires légères, minces et isolantes qui se compriment facilement sans compromettre la chaleur. Les couches intermédiaires sont souvent dotées de glissières aux aisselles et sur la poitrine pour favoriser la ventilation et réguler la température corporelle. Bien qu’il soit conseillé de miser sur des coupes assez ajustées, les couches intermédiaires doivent être assez grandes pour être portées par-dessus une couche de base et favoriser le mouvement.

Magasinez : couches intermédiaires

Couche externe

La couche externe est la première ligne de défense contre les intempéries. Selon le climat, vous allez opter pour une couche qui coupe le vent, qui protège contre les précipitations ou un mélange des deux. Il est important que cette couche soit respirante et qu'elle permette à l'humidité provenant des couches internes de s'échapper. La couche externe doit se porter facilement par-dessus la couche intermédiaire et la couche de base sans être trop ample pour éviter la perte de chaleur. Qui plus est, elle doit faciliter la liberté de mouvement.

Magasinez : couches externes

Tissus naturels ou synthétiques ?

Le type d’étoffe doit être choisi en fonction du climat, du niveau d'activité et de la quantité de chaleur désirée. Certains tissus comme le coton sont déconseillés, car ils absorbent facilement la transpiration et refroidissent rapidement le corps.

Couches de base synthétiques

Les tissus synthétiques comme le polyester et le polyester recyclé absorbent très peu d'humidité et sèchent rapidement. Ces tissus présentent une bonne extensibilité et sont faciles d'entretien. Ils constituent d'excellentes couches de base. Un bémol : ils absorbent les odeurs lorsque portés durant plusieurs jours consécutifs. Pour remédier à cette situation, plusieurs couches de base synthétiques sont revêtues d’un traitement antimicrobien pour réduire les mauvaises odeurs.

Couches de base en laine

Une couche de base en laine mérinos peut absorber jusqu'à 35 % de son poids en humidité tout en restant sèche au toucher puisque l'humidité est aspirée à l'intérieur des fibres. La laine mérinos présente une texture douce et, à poids égal, est plus chaude qu'un tissu synthétique. Puisque la laine résiste naturellement aux odeurs, il s'agit d'un bon choix pour pratiquer une activité pendant plusieurs jours consécutifs. De plus, elle est très respirante, ce qui permet une bonne régulation de la température corporelle et un confort de longue durée. Son désavantage ? Elle prend plus de temps à sécher et coûte plus cher que les tissus synthétiques.

Couches intermédiaires en synthétique

Le polaire de polyester est une couche intermédiaire classique. Il emprisonne l'air chaud en plus d'être durable et d'absorber très peu d'humidité. Toutefois, le polyester peut être volumineux. Si l'espace et le poids sont des facteurs à considérer, vous devriez peut-être choisir une laine polaire quadrillée ou gonflante, ou opter pour un vêtement synthétique isolant qui emprisonne la chaleur tout en étant assez compressible pour être transporté dans un petit sac à dos.

Matériaux isolants

Les couches intermédiaires isolantes en duvet ou en synthétique constituent de bonnes options si vous cherchez un vêtement chaud et léger. Le duvet offre un excellent rapport chaleur-épaisseur et peut durer très longtemps s’il est entretenu convenablement. Toutefois, mouillé il isole beaucoup moins en plus de sécher lentement. Généralement, les isolants synthétiques coûtent moins cher que ceux en duvet en plus d’être plus faciles à entretenir, mais ils sont aussi plus lourds et plus volumineux. Toutefois, ils sèchent rapidement et conservent leur pouvoir isolant même lorsqu'ils sont mouillés.

Imperméables ou isolants ?

Couches externes imper-respirantes

Souvent désignées comme « coquilles rigides », ces couches sont conçues pour des environnements humides où vous trouverez de la pluie et de la neige. Leurs tissus sont composés de plusieurs couches ou « plis » collés ensemble pour former un textile : 2 couches, 2,5 couches ou 3 couches. Lorsque vous choisissez une couche imper-respirante, vous misez sur un bel équilibre entre poids, compressibilité, résistance à l'abrasion et durabilité. Des caractéristiques comme les traitements déperlants durables et les coutures intérieures scellées augmentent aussi leur capacité à repousser l'eau en plus de l'empêcher de s’infiltrer.

Coquilles souples

Les coquilles souples sont chaudes, polyvalentes, coupe-vent et résistantes aux faibles précipitations. Généralement, elles assurent une bonne respirabilité et une bonne extensibilité en plus d’être confortables. Toutefois, elles n’offrent pas la même protection contre la pluie et la neige que les manteaux imper-respirants. Cela dit, les étoffes coquille souple permettent de remplacer la combinaison coquille/couche isolante par un seul vêtement qui convient à presque toutes les conditions météorologiques.

Couches externes isolantes

Les manteaux et les pantalons dotés d’isolant sont conçus pour affronter les conditions extrêmement froides. Toutefois, si vous pratiquez des activités qui vous obligent à prendre des pauses, à changer d'altitude ou traverser diverses températures, ces vêtements ne sont pas aussi polyvalents qu’un système multicouche. Les couches externes isolantes sont généralement lourdes. Donc, lorsque vous ne prévoyez pas porter votre couche isolante durant toute la pratique de votre activité, il est préférable d'opter pour un système multicouche. Les couches externes isolantes sont généralement portées en ski alpin en plus d’être conçues pour affronter les conditions hivernales froides des villes canadiennes.

Il n'existe pas de système multicouche idéal, convenant à toutes les situations. La beauté du système multicouche est qu’il permet de trouver la combinaison parfaite en fonction des conditions et de votre niveau d'activité. Et si vous pensez croiser de la neige, affronter diverses températures ou revenir plus tard que prévu, il est facile de vous adapter et d’apporter une couche supplémentaire.

Pour en savoir davantage sur les gants et mitaines.