Two people canoeing

Un message du conseil d’administration de MEC

Cher·ère membre,

Nous comprenons que la nouvelle de cette semaine est très troublante pour vous. La décision de vendre MEC et de nous éloigner du modèle coopératif a été très difficile à prendre, mais c’était la chose à faire. Devant le peu d’options qui s’offraient à nous, nous avons opté pour la conservation des emplois, une plus grande présence en magasin et la préservation de la culture de MEC plutôt que de plier la tente MEC pour de bon.

Comme vous le savez sans doute, MEC s’est placée cette semaine sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). Il s’agissait en fait d’une reconnaissance de l’insolvabilité financière de MEC, qui avait un besoin urgent de soutien pour continuer à aller de l’avant. Heureusement, au même moment, les membres du conseil d’administration ont voté à l’unanimité en faveur d’un accord avec Kingswood Capital Management, LP. L’entente avec Kingswood permettra à MEC de connaître un avenir plus prometteur.

Par ailleurs, nous avons entendu vos questions et nous tenterons d’y répondre :

Que s’est-il passé?

MEC éprouve des difficultés de rentabilité croissantes depuis 2016. En juillet 2019, une nouvelle direction a été mise en place pour développer un plan de redressement. Nous faisions des progrès significatifs, puis la pandémie mondiale est survenue et a exacerbé les difficultés financières de MEC.

Un comité spécial du conseil d’administration s’est engagé dans un examen approfondi des possibilités qui s’offraient à nous pour relever les défis financiers persistants. Dans le cadre de cet examen, le comité spécial, de concert avec des conseillers experts, a cherché à obtenir un refinancement auprès de plus de 65 prêteurs potentiels, a exploré et exploité de manière proactive les programmes de soutien gouvernementaux applicables et a examiné les possibilités de financement volontaire par les membres de MEC.

Au bout du compte, la vente s’avérait la seule solution pour sauver MEC de la faillite ou d’une liquidation.

Qu’est-ce que la LACC? Pourquoi n’avez-vous pas soumis cette décision au vote des membres?

Nos difficultés financières persistantes, combinées à la pandémie, ont mené à l’insolvabilité de MEC, ce qui nous a forcé·e·s à nous placer sous la protection de la LACC. Dans le cadre de la LACC, le tribunal supervise la procédure de restructuration pour garantir l’équité. Le vote des membres (ou des actionnaires, dans le cas d’une société par actions) n’est pas requis.

La LACC autorise toute entreprise insolvable à maintenir ses opérations « dans le cours ordinaire de ses affaires » tout en lui donnant la marge de manœuvre nécessaire pour une restructuration. Cette mesure permet à l’entreprise de continuer ses activités au profit de ses employé·e·s, de ses membres ou client·e·s, de ses fournisseurs et des autres intervenant·e·s des communautés où elle est présente.

Pourquoi le conseil n’a-t-il pas été plus transparent?

Nous comprenons que beaucoup d’entre vous sont en colère et nous nous excusons de ne pas avoir communiqué davantage ou plus tôt. En tant que coopérative de membres, nous comprenons l’importance de la transparence et avons à cœur les principes coopératifs. Cependant, dans l’exercice de ses devoirs fiduciaires, le conseil d’administration s’est donné la priorité absolue de préserver les emplois et de sauver MEC de la faillite ou de la liquidation. Bref, nous avons donné la priorité à la survie de MEC.

Depuis notre fondation en 1971, les membres qui font preuve d’une profonde loyauté envers MEC sont à la base de qui nous sommes et de ce que nous faisons. Cela ne changera pas. MEC poursuit sa mission et conserve ses valeurs, même si les choses peuvent sembler un peu différentes.

L’engagement de Kingswood à respecter la culture de MEC par l’entremise de sa filiale canadienne et la base financière solide que cette transaction apporte à MEC nous donnent une grande confiance dans l’avenir. L’équipe de Kingswood et Eric Claus – futur chef de la direction, Canadien et membre de longue date de MEC – sont très optimistes quant à l’avenir de MEC. Et cet optimisme a été au cœur de la décision du conseil de conclure cette entente.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la page www.alvarezandmarsal.com/MEC (anglais seulement).

Nous nous réjouissons que MEC puisse poursuivre l’aventure amorcée il y a près de 50 ans et continuer de réaliser sa mission d’encourager les gens à adopter un mode de vie actif en plein air, au sein des communautés du Canada.

Merci de votre engagement envers MEC,

Judi Richardson
Présidente du conseil d’administration

Judi Richardson
Judi Richardson

Chair of the Board of Directors