Group of five skiers heading down a ski run

Ciel bleu ou tempête : quoi porter pour skier

Peu importe où vous vivez dans notre magnifique pays, une chose revient pratiquement chaque année : la neige (au grand bonheur des amateurs de ski). Mais comme tout skieur dévoué le sait, le bon déroulement de chaque journée de ski repose sur les caprices de Dame Nature. Les flocons du matin peuvent rapidement laisser place à un beau ciel bleu en après-midi, et le mercure peut descendre tellement bas que vous aurez besoin de vous réchauffer entre chaque descente (j’ai dû faire cela au mont Castle; il faisait tellement froid).

froid sibérien

Si vous vous trouvez n’importe où à l’est de Chilliwack, en Colombie-Britannique, ou au Québec, en février, vous savez ce que « glacial » signifie. « Lorsqu’il faut vaincre le froid, rien ne vaut la chaleur (et la légèreté) du duvet », explique Spring, qui suggère d’enfiler une couche ultralégère comme le manteau à capuchon Spicy de MEC ou le Commix de MEC sous votre manteau de ski pour vous garder au chaud. Ces manteaux sont faits de nylon ripstop très résistant aux déchirures et traités avec un déperlant durable, ce qui en fait un vêtement doublement pratique. De plus, ils sont tellement compressibles que vous pouvez les ranger dans la poche de votre manteau lorsque vous avez trop chaud.

Le manteau Spicy fournit beaucoup de chaleur dans un petit format.

Combinez votre manteau isolant avec un casque doté d’orifices de ventilation refermables (pour empêcher l’air chaud de s’échapper), un sous-vêtement en laine mérinos T3 de MEC (notre laine mérinos la plus épaisse) et des chaussettes ultraconfortables. « L’important, c’est de savoir gérer la chaleur », ajoute Spring. « Lorsque vous essayez un vêtement, assurez-vous qu’il est doté d’éléments ajustables, notamment les ourlets aux poignets, aux chevilles, à la taille et au cou, pour éviter les courants d’air. De plus, tous les capuchons des manteaux MEC sont conçus pour être portés par-dessus un casque, ce qui est parfait pour les remontées en télésièges. »

Tempêtes et visibilité réduite

Voici deux aspects à considérer pour les jours de tempête. Le premier est de vous assurer que votre manteau et votre pantalon sont très résistants au vent et à la neige. Si la neige est plus souvent mouillée sur les montagnes de votre région, optez pour un manteau ou une coquille faite de GORE-TEX parce que ce matériau résiste à la neige fondante et à une quantité innombrable de flocons.

Skier wearing rose-coloured ski goggles

Le second est de porter des lunettes de ski avec des verres adaptés aux conditions de visibilité (lorsque le temps est sombre, choisissez des verres ayant un haut taux de transmission de la lumière visible qui laisse davantage passer la lumière) :

    • verres roses : par temps nuageux, couvert et lorsque la lumière est d’une intensité variable et offre peu de définition;
    • Verres jaunes : pour repérer les bosses, les crêtes, les sauts et les zones inégales lorsque la lumière offre peu de définition; ils filtrent la lumière sans compromettre la précision et sont parfaits pour les journées neigeuses;
    • verres ambre ou orange : un bon choix pour le temps brumeux et couvert; ils aident aussi à repérer les sauts et les bosses;
    • verres verts, violets ou bleus (sans teinte noire ou rouge) : ils contribuent à réduire la fatigue oculaire et à préciser les détails durant les journées partiellement ensoleillées jusqu’aux conditions de faible luminosité.

Partiellement ensoleillé, partiellement neigeux

Pendant ces journées, ne pensez qu’à une chose : multicouche. « Tout est dans la polyvalence », nous dit Spring. « La plupart de nos vêtements de ski de base comportent une isolation synthétique qui n’absorbe pas la transpiration lorsque l’effort est intense, mais qui vous garde au chaud si vous prenez une pause. La collection Obsession de MEC comprend des vêtements extrêmement respirants qui sont parfaits pour les longues files d’attente aux télésièges. »

Les modèles Khione et Centre Point sont aussi d’excellents manteaux pour toutes les conditions parce qu’ils sont à la fois imperméables et isolants en plus de posséder un grand nombre de poches pour ranger un vêtement supplémentaire, des chaussettes de rechange, une paire de gants plus minces, un sandwich ou n’importe quel accessoire dont vous avez besoin.

Skier wearing MEC Khione jacket and carrying skis

Manteau Khione de MEC, imper-respirant et isolant.

ciel bleu et journées printanières

Pensez légèreté en combinant un manteau isolant et compressible avec une coquille et un pantalon. Assurez-vous que le manteau et le pantalon sont tous deux dotés de nombreuses ouvertures de ventilation pour éviter de surchauffer lorsque le soleil sort ses rayons.

 

Skier wearing dark-coloured ski goggles

Quant aux lunettes de ski, c’est le temps de sortir celles ayant des verres de teintes noire, brune, rouge ou vermillon ayant généralement un faible taux de transmission de la lumière visible. Ces verres sont idéals dans les conditions lumineuses puisqu’elles bloquent considérablement les rayons UV. De plus, la surface extérieure peut présenter un fini dégradé ou arc-en-ciel et peut être polarisé pour réduire l’éblouissement par le soleil.

Vous voulez vous préparer davantage pour vos journées de ski ? Apprenez l’art du multicouche.

Kim Budziak

Elle sait jouer avec les mots. Skieuse passionnée et nouvelle adepte de vélo de route. Elle croit fermement que les meilleures journées sont celles où il neige abondamment.