16_IT_0007_Hybris_blog_climb_7L5A6158

Évaluation des pantalons d'escalade, du Ferrata en passant par le Constantia

Il y a bien longtemps, alors que je préparais l’une de mes premières sorties en montagne, j’ai acheté le pantalon Ferrata de MEC. À l’époque, je ne connaissais pas grand-chose. Honnêtement, j’ai acheté le pantalon parce que je le trouvais chouette. Ce n’est que durant une expédition en Inde, au Pakistan et au Pérou que j’ai réalisé que le tissu coquille souple Schoeller était étonnamment robuste. Mon pantalon Ferrata a eu raison de moi bien avant que je ne parvienne à l’user. Le seul inconvénient ? Il avait tendance à s’agrandir avec le temps. À la fin du voyage, le pantalon n’avait plus sa forme initiale et il commençait à retenir l’humidité. Donc, en plus du fond déformé, le pantalon devenait plus lourd en raison de la sueur et plus contraignant dans le feu de l’action. Ce n’était pas idéal.

Aujourd’hui, j’ai un pantalon d’escalade en tissu Schoeller Dynamic considérablement amélioré dans mon attirail : le Constantia de MEC – fruit de la création de mes bonnes amies Spring Harrison (designer chez MEC) et Katy Holm (chef de produit MEC). En comprenant les forces et les limites du tissu, Spring et Katy ont réalisé un travail de maître pour concevoir un pantalon aussi durable que le Ferrata en réglant les problèmes de respirabilité et d’ajustement. En effet, le Constantia conserve sa forme et ne retient pas du tout l’humidité. La durabilité du Schoeller vous permet de vous frotter contre du granite, de la poussière, des branches d’arbre, des briques et bien d’autres surfaces abrasives sans même le froisser. Qui plus est, elles ont effectué un travail éloquent en réussissant à offrir des caractéristiques techniques (comme la légèreté essentielle en milieu alpin) dans un emballage urbain.

Climbing pants

Donc, qu’est-ce que je vais faire avec ce pantalon cet été ? La coupe ajustée et très extensible du Constantia me permettra de le porter autour de chez moi à Squamish pour les journées d’escalade de blocs, d’escalade sportive et les longues voies sur le Chief (en plus des pauses espressos au Adventure Centre). En raison de sa forme épurée, je ne le porterai toutefois pas par-dessus un caleçon long ou avec bottes de montagne. Mais cette arme de séduction massive conviendra parfaitement aux missions alpines rapides et légères.

– Merci Sarah, tu nous as inspirés à faire un court guide visuel pour retracer l’excellence des pantalons d’escalade MEC au cours des quelque 40 dernières années. Rédacteurs MEC

LE CONSTANTIA ET LE HIGHPOINT (ÉTÉ 2016)

Climbing pants

Ridiculement durables en plus d’avoir de la gueule, le Constantia et le Highpoint sont peut-être les pantalons coquille souple les plus performants et indestructibles conçus par MEC à ce jour. De plus, grâce à leur coupe épurée, vous pouvez les porter durant vos déplacements urbains.

Climbing pants

Pantalon Constantia de MEC (Femmes)

Climbing pants

Pantalon HighPoint de MEC (Hommes)

L’ARQUE ET LE SANCHALI (ÉTÉ 2016)

Climbing pants

Avec l’Arque et le Sanchali, les designers de MEC ont voulu créer des pantalons décontractés, mais spécialement conçus pour l’escalade de haut niveau. En plus des détails techniques améliorés et du superbe assortiment de couleurs, ces pantalons offrent un bel équilibre entre une flexibilité parfaite pour les crochets de talon et une esthétique urbaine pour faire la tournée des microbrasseries. En prime, l’an dernier, l’Arque est parvenu à gagner la faveur de notre ambassadeur d’escalade MEC, Joshua Lavigne.

Climbing pants

Knicker Sanchali de MEC (Femmes)

Climbing pants

Pantalon Arque de MEC (Hommes)

LE PANTALON FERRATA (IL FÊTE SES 15 ANS EN 2016)

Climbing pants

Pantalon Ferrata de MEC (Femmes)

Climbing pants

Pantalon Ferrata de MEC (Hommes)

Le grand frère des pantalons Constantia et Highpoint, le Ferrata a atteint un statut culte en raison de sa durabilité et de sa polyvalence hors du commun. Attendez-vous à l’apercevoir sur les parois, sur des vélos ou sur les sommets encore cette année.

LE PANTALON RAD (DE 1989… JUSQU’AU JOUR OÙ VOUS SEREZ PRÊT À LE RECYCLER)

Climbing pants

Ah ! Le pantalon Rad. Originalement surnommé « le pantalon d’escalade ultime », le Rad est toujours présent dans les milieux sauvages aujourd’hui. Décliné dans tous les tons de pierre et de terre inimaginables, le pantalon Rad était doté d’une ceinture intégrée, d’ourlets élastiques et de poches sur les cuisses idéales pour ranger une collation ou votre Discman de Sony.

NÉON ARC-EN-CIEL EN LYCRA (TELLEMENT 1984)

Climbing pants

Nous sommes en 1989 et le Lycra est le tissu préféré des grimpeurs (pour l’escalade sportive, du moins) depuis près de 10 ans. Maintenant disponible dans des couleurs spectaculaires comme zèbre, rose néon et peau de serpent ondulante, le collant en Lycra de MEC permet une pratique effervescente de l’escalade pour réaliser des voies d’un niveau de difficulté sans précédent.

FAITS À LA MAIN, RAPIÉCÉS OU IMPROVISÉS (INTEMPORELS)

Climbing pants

C’étaient les années 70. Une époque bien différente. Puisque les pantalons d’escalade n’étaient pas vraiment disponibles sur le marché, la meilleure solution était de créer sa propre paire en trouvant un pantalon de peintre blanc ou en portant un pantalon de jogging épais. Des knickers en laine à la coupe très ajustée pouvaient également convenir.

Climbing pants
Sarah Hart
Sarah Hart

Ambassadrice MEC et ancienne employée de la coopérative, Sarah est née dans la région du Grand Toronto. Amoureuse d'escalade, sous toutes ses formes, c'est à Squamish qu'elle a décidé de s'établir.