BrittanyPhelan

Portrait de Brittany Phelan, skieuse professionnelle et accro de plein air

MEC s’est entretenue avec Brittany Phelan, athlète de ski cross et ancienne skieuse alpine, mais aussi véritable passionnée de plein air. Comme bien des gens, la jeune fille carbure à la vitesse et aux défis et ne cache pas son côté compétitif. Des qualités essentielles dans le domaine qu’elle a choisi ! Mais quand le week-end ou les vacances arrivent, la skieuse fait place à l’amoureuse de plein air qui ne souhaite que vivre de beaux moments en grande nature avec ses amis et son amoureux, très loin du stress de la performance.

MEC l’a rejointe au téléphone, en Suisse, où elle prenait part à un entraînement. Voici un compte rendu de notre discussion avec elle.

Née à Mont-Tremblant, Brittany commence à dévaler les pentes dès l’âge de deux ans. À 15 ans, elle apprend, assise à bord d’un télésiège sur l’un des versants de Tremblant, qu’elle est acceptée dans l’équipe du Québec en ski alpin. Ces moments marquants dans la vie de la skieuse de 25 ans ne sont là qu’une infime partie des innombrables souvenirs agréables qu’elle associe à Tremblant.

Grande admiratrice d’Hermann Maier, de Mélanie Turgeon et d’Éric Guay, la skieuse ne tarde pas à se faire remarquer à l’international. Parmi ses victoires les plus notoires, mentionnons la 5e place en slalom aux Championnats du monde juniors de 2011 et la 10e place en slalom à la Coupe du monde à Zagreb, en Croatie, en janvier 2013.

Pas de doute : le ski, elle a ça dans le sang !

LE SKI CROSS

En 2015, Brittany prend l’importante décision de se consacrer désormais au ski cross. Discipline assez récente, le ski cross est l’équivalent hivernal des courses de BMX ou de moto-cross. Pour Brittany, le plus difficile dans sa transition a été de s’habituer à skier avec d’autres concurrentes. Par contre, l’expérience qu’elle a acquise en slalom pour négocier les courbes est un net avantage sur les autres.

Pour exceller en ski cross, il faut aimer les sensations fortes, être à l’aise dans les airs (parce qu’il ne manque pas de sauts sur les parcours), être rapide, savoir s’adapter aux différentes conditions météo et aux manœuvres des autres concurrents et, bien entendu, avoir un bon esprit compétitif.

En compétition, durant les secondes qui précèdent une descente, la skieuse visualise très attentivement le parcours qu’elle empruntera une toute dernière fois. À cette étape cruciale, deux mots résonnent dans sa tête : GO et FAST !

LA VIE DEHORS

« It’s the way to live » (c’est LE mode de vie), comme le dit si bien la jeune athlète. On ne s’étonnera donc pas d’apprendre que Brittany est une véritable junkie de plein air. Quand elle n’est pas sur les pentes, tout plein d’autres activités trouvent sa faveur : kayak, rando, escalade, planche à roulettes, ski de randonnée… Mais surtout, la mordue de plein air raffole du vélo de montagne. C’est d’ailleurs le sport qu’elle pratiquerait professionnellement si elle n’était pas skieuse. L’été, rien de tel qu’un week-end en gang à dévaler des sentiers sinueux dans la forêt. Et l’hiver, le ski de randonnée – surtout dans la poudreuse – fait d’elle la plus heureuse des skieuses. Les soirées passées autour d’un feu camp ou d’un feu de cheminée avec ses amis et son amoureux après ces belles journées passer à se dépenser en plein air valent bien toute la gloire qu’elle remporte.

Brittany est consciente que l’omniprésence des technologies de nos jours peut parfois détourner du plein air les jeunes de son âge qui, autrement, seraient sans doute plus souvent dehors. C’est donc en prêchant par l’exemple qu’elle inspire les autres. Quand on goûte au plaisir d’être actif dehors, on prend conscience de ce qui est important, comme si un recentrage de ses valeurs s’opérait tout naturellement, sans compter le sentiment de bien-être général qui s’installe. Et tout dépendant du sport que l’on pratique, le plein air peut-être une bonne source de montées d’adrénaline. Et ça, celle qui ne se passerait jamais de ses chauffe-mains sur les pentes connaît bien et y goûte pleinement en ski cross !

Apprendre de nouvelles choses, sortir de sa zone de confort, affronter ses peurs, c’est tout ça que le plein air – le ski cross et le vélo de montagne en particulier – fait vivre à Brittany, la petite fille de Mont-Tremblant qui a su s’illustrer à l’international, membre assidue de MEC depuis 2010, mais avant tout mordue de plein air comme vous et moi.

Jean-Sébastien Leroux

Cycliste urbain, randonneur et adepte de canot-camping, Jean-Sébastien a besoin de mouvement comme il a besoin d’oxygène. Ses prochains défis ? Le vélo de montagne, été comme hiver.