Hero5x2

Succombez à la popularité du fatbike

Qu’on l’appelle en français vélo-neige, vélo d’hiver ou vélo à pneus surdimensionnés (VPS), le fatbike (littéralement « vélo obèse ») gagne encore en popularité au Québec. Conçu pour rouler dans le sable et la neige, cet engin tout-terrain est un autre moyen d’aller explorer des sentiers reculés et accidentés l’hiver. Portrait de cette activité et de ce qu’il vous faut pour en profiter. 

Fatbike ou vélo de montagne?

La principale différence entre un vélo de montagne et un fatbike concerne, bien entendu, les pneus : ils sont très larges (de 8 à 12 cm pour un fatbike; de 6 à 7,5 cm pour un vélo de montagne) et gonflés à très basse pression, ce qui permet au vélo d’exercer une traction dans la neige et d’être stable dans toutes les conditions. Le cadre du vélo est aussi conçu différemment pour accueillir de tels pneus. Enfin, dans la majorité des cas, un fatbike ne sera pas doté d’un système de suspension comme c’est le cas pour les vélos de montagne, les pneus très larges offrant déjà une bonne suspension.

C’est pour qui?

Les adeptes de vélo de montagne raffolent habituellement du fatbike, les sentiers empruntés et les sensations fortes que l’activité procure se ressemblant. Généralement, ce sont des gens avides d’adrénaline qui aiment les descentes et les sentiers sinueux. Mais qui dit descentes, dit aussi ascensions. Une bonne endurance cardiovasculaire pour les montées est donc essentielle. Les adeptes de vitesse risquent toutefois d’être déçus, les grosses roues de l’engin ne disposant en rien le ou la cycliste à battre des records de vélocité. Enfin, ceux et celles qui cherchent à faire du vélo à l’année sont aussi des fervent·e·s du sport.

Quoi porter

Les vêtements à porter en fatbike s’apparentent à ceux que l’on porte en randonnée hivernale : une couche de base pour évacuer l’humidité de la peau, une couche intermédiaire pour garder la chaleur et une couche externe pour vous protéger des intempéries. Pour le bas, on recommande des caleçons longs doublés d’un pantalon coquille et de simples bottes de randonnée. À vélo, les mitaines à trois doigts sont idéales pour bien manier le guidon et les freins. Et enfin, n’oubliez pas de protéger votre tête en portant un casque de ski, par exemple, qui sera à la fois chaud et léger. 

Où en faire

Au Québec, on commence à convertir de plus en plus de sentiers de randonnée pour accueillir les fatbikes. Les pistes damées par les raquetteur·se·s ou la machine étant très prisées par les adeptes du sport, la cohabitation avec les raquetteur·se·s et les randonneur·se·s peut parfois s’avérer difficile. On trouve des sentiers accessibles aux fatbikes au parc national d’Oka, au parc de la Gorge de Coaticook, aux Sentiers du Moulin à Lac-Beauport, dans la Vallée Bras-du-Nord, à Mont-Tremblant et au parc du Domaine Vert près de Blainville, entre autres. Informez-vous!

Services d’atelier

Passez faire un tour dans l’un de nos magasins pour profiter des services de nos ateliers de vélo. Que ce soit pour une mise au point de dernière minute ou une remise en état complète, les chefs mécanicien·ne·s certifié·e·s de MEC sauront faire ce qu’il faut pour vous permettre de pédaler en toute aisance.

Jean-Sébastien Leroux

Cycliste urbain, randonneur et adepte de canot-camping, Jean-Sébastien a besoin de mouvement comme il a besoin d’oxygène. Ses prochains défis ? Le vélo de montagne, été comme hiver.