Courir sous la pluie

Les 10 meilleures excuses pour ne pas aller courir

Le printemps québécois est bel et bien installé avec sa météo en dents de scie. Pour les coureurs invétérés, aucun obstacle ne peut contrer leur volonté à sortir puisque cette nouvelle saison marque un nouveau départ : motivation renouvelée, nouvelles tendances et nouveaux objectifs. Pour d’autres, l’intention de s’y mettre est bien présente, mais il manque le carburant (ou la discipline, appelez ça comme vous voulez) pour la concrétiser… Donc, pour éviter de subir la pression sociale (qu’ils s’imaginent souvent), ils ont développé l’art de trouver des excuses. Et je dois admettre que bon nombre d’entre elles m’ont bien servie cet hiver…

Voici donc le top dix des meilleures excuses pour ne pas aller courir :

Trop froid pour courir

1. Le classique, la température :

« Il fait trop froid, trop chaud; il pleut, c’est humide; le soleil est trop fort, etc. »

2. Le procrastinateur :

« Je vais y aller demain. »

3. L’éternelle blessure :

« Je ne sais pas si mon genou est complètement remis; j’ai mal à l’aine. »

4. Les repas :

« Je viens juste de manger; j’ai trop faim, je n’ai plus de shake. »

5. L’écolier en soi :

« Mon chien a mangé ma chaussure. »

6. La maman (ou papa) en soi

« J’ai du linge à plier. »

7. La fashion victim

« Mon maillot ne va pas avec mes chaussures. »

8. Le mordu de Netflix

« Je suis en retard dans mes séries. »

9. La libido fanée

« J’ai mal à la tête. »

10. Le menteur compulsif

« J’y suis allé ce matin. »

Blague à part, il n’est pas nécessaire d’obtenir un CR sur Strava chaque fois que vous enfilez vos chaussures ou enfourchez votre vélo. N’oubliez pas la notion de plaisir !

Vous avez besoin d’un supplément de motivation ? Joignez l’un des clubs de course MEC près de chez vous ou le club MEC virtuel.

 

Crédits photos : Fabrice Gaëtan, Pixabay (chien)

Genevieve Tessier
Genevieve Tessier

Voyager, voyager, voyager… Voilà son leitmotiv. Traductrice, elle court également pour se sentir vivante et profiter pleinement de ce moment juste à elle.