camping-breakfast_hero

On dej en camping

C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’on a décidé de s’organiser un gros week-end de camping entre amis pour profiter des derniers jours de l’automne. Ça faisait longtemps qu’on avait envie de pousser l’expérience « on dej » un peu plus loin et surtout, en dehors de la ville. On s’est rendu compte qu’on se connaissait tous dans un contexte très urbain et qu’il était temps que notre amitié atteigne un autre niveau. D’ailleurs, « il n’y a rien de mieux que d’amener quelqu’un en camping pour apprendre véritablement à le connaître », d’après un campeur anonyme qui est allé vérifier sur le terrain.

Cette sortie gourmande en nature était le parfait prétexte pour intégrer un peu d’activité physique à notre routine le temps d’un week-end. C’est pourquoi on devait choisir un lieu avec un accès à plusieurs sommets et sentiers de randonnée.

Lorsqu’on a proposé le projet de « dej-camping » à notre ami et collègue Antonin (chef propriétaire du restaurant Le Mousso), il n’a pas hésité une seule seconde à embarquer dans l’aventure, la tête pleine d’idées de plats réconfortants, de vrai comfort food de luxe.

C’est donc dans la superbe région des Laurentides, à Morin-Heights, qu’on a planté nos piquets de tente, sous une fine neige et sur un lit de feuilles mortes, entre l’automne et l’hiver. Déjà, on constatait une chose : le camping, c’est l’fun quand t’es bien équipé et prévoyant. Avec l’aide de MEC, on s’est doté de tout le nécessaire avant notre séjour afin que notre expérience soit la plus chouette possible en prévoyant de bons vêtements chauds, entre autres. Un gros brunch en camping, c’est super, mais il faut d’abord le faire et ça, ça exige de longues heures de préparatifs à l’extérieur dans une température pas toujours clémente.

Par contre, on a eu droit à un vrai dej de champions, sans oublier les fèves au lard, le pain brioché, les côtelettes de porc, les röstis, les œufs, les légumes grillés, les fruits… Heureusement, on ne se sentait pas trop coupable de manger ainsi, puisqu’on avait fait une longue randonnée la veille.

Ayant des standards de dej plutôt élevés, on peut dire que c’est mission accomplie pour la première édition de #ondejencamping. Avec un peu de patience, d’organisation, de bons ingrédients et du talent culinaire (ou un chef qui vous accompagne ha ha !), c’est tout à fait possible de se faire une bouffe de champions qui repousse les limites de la simplicité culinaire en camping.

Jumping people on a dock
MEC Staffer

Une équipe pancanadienne d’aventurières, de penseurs, d’écrivaines, de photographes, de gens d’action et d’amoureux du plein air.