17WeirdWays_Slide

17 façons étranges de s’entraîner pour une course à obstacles

Évidemment, vous pouvez simplement aller au gym et augmenter le nombre de répétitions, mais vous pouvez aussi changer votre entraînement pour quelque chose qui ressemble davantage à une course à obstacles.

Qu’est-ce qui fait qu’une course à obstacles vous donne un sentiment d’accomplissement ? Probablement le fait d’escalader des murs, d’être couvert de boue et de s’écorcher suffisamment pour vider une boîte de pansements. Mais comment maximiser votre expérience ? Voici quelques idées de préparation pour  entrer dans le feu de l’action*.

1. Barres fixes (monkey bars)

Lorsqu’on est enfant, maîtriser l’art des barres fixes relève du défi. Mais vous seriez surpris de constater à quel point il est difficile de traverser ces barres, même aujourd’hui. Faites-le en vous balançant, traversez en sautant un barreau ou à reculons pour travailler les muscles du tronc, les grands dorsaux, les deltoïdes et le haut du dos.

2. Bain de glace

L’eau ne sera peut-être pas glaciale lors de votre course, mais elle pourrait être très froide. Aussi bien vous habituer, histoire de savoir à quoi vous attendre et comment votre corps pourrait réagir.

3. Prendre des raccourcis

Arrivez au café avant vos amis en sautant une clôture, en grimpant un mur ou en vous aidant mutuellement à franchir un muret plus haut que deux hommes (sans attenter à la propriété privée, bien sûr).

4. Porter des amis

La prochaine fois que vous irez quelque part, offrez à un ami de le porter sur votre dos. Si vous vous sentez d’attaque, tentez un petit jogging. Par contre, il est déconseillé de prendre un café pour emporter de cette façon.

5. Des hauts et des bas

Trouvez un terrain de jeux avec une gigantesque glissoire ou une rampe de skateboard et exercez-vous à courir jusqu’en haut. C’est (presque) assuré que vous aurez à franchir un mur le jour J.

6. À plein ventre

Tunnels, tubes, petits espaces : attendez-vous à devoir ramper à l’étroit. Testez votre rapidité sous la table à manger ou sous votre lit (et profitez-en pour faire l’inventaire de votre matériel de plein air qui y traîne).

7. Sprint dans les estrades

Partez à la recherche d’une piste de course universitaire ou attardez-vous à la fin d’une partie de football. Commencez par monter les marches une par une puis recommencer en passant une marche, puis deux.

8. Bataille de boue

Il n’y a pas d’autre explication à donner. Soyez prêt à vous salir.

9. Exercice d’équilibre

Prenez une planche d’équilibre et servez-vous en chaque fois que vous faites une activité sédentaire, que ce soit à votre bureau, lorsque vous parlez au téléphone ou devant la télé. Variez la position et essayez aussi sur une jambe.

10. Agacer le chat

Aussi bien s’habituer tout de suite aux égratignures, et votre chat sera très heureux de participer à votre entraînement de cette façon.

11. Marcher sur l’eau

Rendez-vous à la piscine du quartier et faites-vous des jambes. Faite des largeurs en marchant et en courant. Pour augmenter l’intensité, ajoutez des dispositifs de flottaison à vos chevilles

12. Champion du cours d’éduc

Vous vous souvenez des concours de redressement assis que vous faisiez au primaire, en éducation physique ? Renouveler l’expérience en mettant vos amis, vos collègues ou les membres de votre famille au défi.

13. La montagne de sable

On connait tous quelqu’un qui a une montagne de sable (de gravier ou de terre) dans sa cour, en attente de travaux quelconques. Grimpez jusqu’en haut et redescendez, puis recommencez jusqu’à ce que vous ayez les jambes en feu.

14. Suivre la ligne

Un rouleau de ruban adhésif et une surface plane, voilà ce dont vous avez besoin. Faites une ligne au sol et marchez en équilibre dessus. Faites-le encore et encore et encore. Sur la pointe des pieds, à vitesse variable et à reculons.

15. Trampoline

Quoi de mieux que quelques pirouettes pour se mettre dans le bain ? Et pour hausser le niveau de difficulté : lancez et rattrapez une balle en même temps que vous sautez. Cet exercice permettra de travailler votre coordination.

16. En chute libre

Apprivoisez les hauteurs en pratiquant le plongeon sur la tour de la piscine de votre quartier. Commencez par le tremplin de 1 m et augmentez graduellement la hauteur jusqu’à celui de 10 m.

17. Combler l’écart

Avant de pouvoir effectuer des pirouettes, les pros des courses à obstacles ont appris à sauter. Laissez libre cours à votre imagination : du sofa au plancher, de la terrasse à la pelouse, du lit au plancher… Habituez-vous à faire des bonds.

*L’enthousiasme d’un enfant combiné au gros bon sens d’un adulte est fortement recommandé.

Kim Budziak

Elle sait jouer avec les mots. Skieuse passionnée et nouvelle adepte de vélo de route. Elle croit fermement que les meilleures journées sont celles où il neige abondamment.