How to make your kids hate skiing

Comment faire en sorte que vos enfants détestent le ski

Ayant fait du ski toute mon enfance, j’en suis devenue complètement accro en plus de suivre la formation de moniteur niveau 2 de l’AMSC, alors que ma sœur a juré de ne plus jamais en faire. Qu’avons-nous pu bien faire, ma famille et moi ?

Si je me souviens bien, nous étions à la station de ski Nakiska, ma sœur et moi âgées alors de 8 et 6 ans, quand ma mère s’est glissée derrière ma petite sœur pour détacher délicatement la laisse qui les reliait. La petite Stacey était en contrôle, mais dès qu’elle s’est rendu compte que son filet de sécurité n’était plus là, elle a cédé à la panique, a pris de la vitesse puis est allée finir sa course dans une clôture de sécurité orange. C’était le début de la fin.

Pendant les années qui ont suivi, elle nous a accompagnés lors de nos voyages en famille à Whitefish, au Montana, ou de nos journées sur les pentes de la région. Mais récemment, alors que nous préparions nos bagages pour un voyage à Fernie avec des amis, elle s’est plainte : « Pourquoi personne ne veut croire que je n’aime tout simplement pas skier ? » Je ne sais pas pourquoi je ne la croyais pas. Pour moi, le ski c’est le comble du bonheur. Comment ne pas éprouver un immense plaisir à dévaler les pentes, le froid aux joues, et à sentir la neige vierge sous ses skis ? Il n’y a rien de comparable.

Donc, je me suis dit que son horreur du ski ne pouvait pas être due uniquement à cet incident isolé dans la clôture, mais probablement à une accumulation d’erreurs de notre part. Voici les aspects sur lesquels nous avons échoué, selon elle :

1. Skiez constamment à la même montagne

Entretenez l’attachement de l’enfant pour la même pente-école et le même tapis magique. Il est inutile d’améliorer son confort ou son niveau d’aptitude.

Avis du moniteur de ski : faites pratiquer votre enfant sur différentes pistes. Un changement de terrain lui donnera la confiance dont il a besoin pour s’attaquer à de nouvelles pistes à mesure qu’il gagne en aisance.

2. « Ne pose pas de questions, fais ce que je te dis.»

Ignorez les demandes répétées de votre enfant pour refaire la pente-école une fois de plus. Rappelez-vous, en tant que parent, que c’est à vous d’établir les règles – les enfants ne savent pas ce qu’ils veulent.

Avis du moniteur de ski : restez sur la pente-école jusqu’à ce que votre enfant démontre une confiance solide. Essayez de ne pas trop le soutenir avec des accessoires pour qu’il se tienne droit. Sinon, il se fiera à vous pour se diriger et s’arrêter. Jouez à « suivez le chef » et « feu rouge-feu vert », et laissez-le établir le rythme.

Young child learning to ski

3. Skiez, remontez, répétez

Concentrez-vous sur votre objectif – après tout, vous êtes en train de former un skieur. Les pauses devraient être limitées au minimum, et le nombre de descentes devrait être maximisé. Plus vous effectuez de remontées, mieux c’est.

Avis du moniteur de ski : donnez une pause à votre enfant après chaque descente et faites-lui pratiquer son chasse-neige. Trouvez un terrain plat au pied de la montagne, loin de la foule des skieurs, et demandez-lui de tracer des nœuds papillon et des flèches dans la neige avec ses bottes seulement. Cet exercice l’aidera à développer sa capacité à faire pivoter ses pieds sans le poids du ski.

4. Skiez quand il fait froid

La beauté des arbres couverts de neige et de la vue au sommet est magnifiée par une chute drastique du mercure. Ils seront des skieurs plus résistants s’ils skient souvent à -40 °C.

Avis du moniteur de ski : un enfant au chaud et au sec et un enfant heureux. Augmentez le nombre de pauses au chalet à mesure que la température descend, et apportez des vêtements supplémentaires en surveillant les engelures (quand les joues rouges deviennent blanches). Les jours de grand froid, les chauffe-mains et chauffe-pieds et un bon chocolat chaud seront vos meilleurs amis.

5. Essayez de lui enseigner vous-même

Vous avez de nombreuses années d’expérience, alors vous pouvez bien enseigner la base à un bambin. Rien de mieux pour resserrer les liens familiaux que de passer vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept sur les pentes de ski.

Avis du moniteur de ski : voici une vérité universelle que toute bonne famille ne veut pas entendre. Si vous voulez initier votre enfant au ski, inscrivez-le à un cours. Il se sentira à l’aise avec les autres enfants qui seront du même niveau que lui et il sera impatient de vous montrer ce qu’il aura appris à la fin du cours.

6. Usez de manipulation

Persuadez votre enfant de faire les choses à votre façon avant qu’il n’ait l’âge de se faire sa propre idée sur les sports. « Tout le monde est dehors en train de skier et d’avoir du plaisir, à part toi » est un bon début.

Avis du moniteur de ski : votre enfant n’aime peut-être pas skier autant que vous, tout simplement, ou peut-être préférerait-il la planche à neige, le parc à neige ou le ski de fond ? Cultivez son amour de l’hiver en troquant le ski pour la luge, la glissade, la construction de châteaux forts et de bonshommes de neige ou la raquette, et essayez à nouveau l’année suivante.

En fin de compte, ma sœur aime quand même l’hiver et elle est très active. Au secondaire, elle faisait beaucoup de danse, elle joue au softball l’été, va au gym souvent et adore courir. J’ai décidé d’arrêter de la harceler pendant quelques hivers. De plus, j’estime que dans environ cinq ans, je pourrai enseigner le ski à ses enfants à la place.

Kim Budziak

Elle sait jouer avec les mots. Skieuse passionnée et nouvelle adepte de vélo de route. Elle croit fermement que les meilleures journées sont celles où il neige abondamment.