What to pack for backcountry skiing

Ski de haute route: pensez sécurité

Je suis curieux de savoir ce que les gens mettent dans leur sac à dos pour faire face aux urgences et j’aime bien y comparer mes propres notes, ce qui me permet de créer la trousse d’urgence parfaite pour mon style de ski. Généralement, je pars seulement pour une journée. Je quitte la maison vers 3 h et reviens à la nuit tombée. En début de saison, je pense à ce que je devrais ajouter au contenu de mon sac ou, au contraire, retirer. Le contenu peut varier en fonction de la sortie ou de la destination.

Lorsqu’on fait du ski de haute route, l’objectif est toujours de limiter le poids de son sac à dos. Je n’aime donc pas l’idée d’y ajouter du matériel. Toutefois, un minimum de produits devrait faire partie de vos bagages pour assurer votre sécurité. J’aime penser que la liste suivante, dressée à partir de mes excursions de 1 à 3 jours, est pratiquement parfaite. Certains de ces articles ne quittent jamais mon sac et pourraient m’être utiles en cas de blessure ou pour installer un campement imprévu. Dans la mesure du possible, j’essaie de choisir des articles à usages multiples pour économiser de l’espace. Partagez l’équipement avec vos partenaires de ski et ajustez votre trousse de premiers soins en fonction du nombre de personnes dans votre groupe et de vos exigences personnelles.

Remarque : Cette liste n’inclut pas le matériel de sécurité en avalanche. Visitez Avalanche Canada pour de plus amples renseignements à cet égard, et assurez-vous d’avoir la formation nécessaire pour réagir en cas d’avalanche avant de vous aventurer en haute montagne.

Sangles d’attache pour skis

J’apporte toujours quatre sangles pour skis : deux de 15 cm et deux de 24 cm, au minimum. Leur utilité est sans fin, que ce soit pour organiser efficacement votre équipement lorsque vous montez à bord d’un hélicoptère ou simplement pour attacher vos skis et bâtons ensemble comme un pro.

Autres utilités des sangles :

  • Fixer vos peaux à vos skis au cas où elles ne colleraient plus
  • Donner du mordant à vos foulées si vos peaux n’adhèrent plus à la neige
  • Servir d’attaches supplémentaires sur votre sac à dos
  • Compresser un fourre-tout
  • Immobiliser un membre en cas de blessure en les combinant à un bâton de ski ou de marche ; appliquer une pression sur différents types de blessures
  • Aider MacGyver à fabriquer un traîneau de sauvetage avec des skis
Petite lampe frontale

Si je sais que j’aurai besoin d’une lampe au cours de ma mission, je choisis généralement un modèle puissant. Je ne recommanderais pas une petite lampe frontale comme source principale de lumière, mais plutôt comme lumière d’appoint pour progresser. Je suis un fan de la lampe frontale Zipka de Petzl.

Ruban adhésif

Le ruban adhésif peut être utilisé pour faire des pansements, réparer du matériel, attacher des peaux aux skis et toute autre chose à laquelle vous pourriez penser.

  • Le ruban isolant est super jusqu’à ce que le mercure descende
  • Le ruban adhésif en toile demeure le meilleur choix, mais vous ne pouvez éviter les résidus de colle
  • Le ruban chirurgical est pratique pour une urgence vitale
Abri d’urgence ou bâche et sac de couchage

Si un incident survient, il est bien d’avoir un abri bivouac ou une bâche avec soi. Ces abris légers isolent de la neige et assurent une protection contre les éléments. De plus, si la noirceur vous rattrape, vous aurez besoin d’un endroit où vous abriter.

  • Il existe de nombreux modèles d’abris sur le marché. Pour ma part, j’aime bien la bâche siltarp qui peut abriter deux personnes pour plus de chaleur, et qui peut aussi servir d’abri. Choisissez une couleur vive pour augmenter votre visibilité.
  • Le matelas de sol pour sac bivouac est conçu pour se glisser dans le sac à dos. Il peut servir de siège ou d’isolant supplémentaire lors d’une nuit imprévue à la belle étoile. J’ai l’habitude de m’asseoir sur mon sac et de mettre le matelas sous mes pieds. La différence en termes de perte de chaleur est immense.
Briquet et allume-feu

Si votre expédition se prolonge de manière imprévue ou si vous devez passer la nuit sur le terrain, le feu constitue un atout précieux. De plus, si une personne se blesse et que vous devez attendre les secours, le feu peut aider à prévenir l’état de choc.

  • Procurez-vous un briquet avec un étui étanche et résistant aux chocs. Je range toujours le mien dans un sac en plastique refermable parce qu’on n’est jamais trop préparé. L’idéal est de s’assurer que votre complice de ski en a un aussi.
  • Il existe différents types d’allume-feu. Choisissez celui qui vous convient le mieux et prenez soin de le tester avant votre départ. Mes préférées sont les bandelettes qui m’ont permis d’allumer un feu dans des conditions douteuses.
Outil multifonction

Vous ne savez jamais quand vous aurez besoin d’effectuer une réparation sur le terrain. Optez pour un outil multifonction qui peut répondre à vos besoins dans une situation imprévue. Vérifiez également si les embouts de tournevis sont compatibles avec l’équipement que vous transportez.

What to pack for backcountry skiing
Trousse de premiers soins

Suivre un cours de secourisme en milieu sauvage vous aidera à penser différemment si vous avez à faire face à une situation d’urgence en pleine nature. La trousse de premiers soins est absolument nécessaire. Avoir la capacité de modifier ou d’adapter votre équipement peut vous sauver la vie.

  • Je m’assure toujours d’avoir sous la main un pansement compressif. Les gazes en rouleau extensibles permettent d’appliquer une pression en enveloppant la blessure, mais peuvent aussi être utilisées comme écharpe pour les entorses et les foulures.
  • Des pansements de rapprochement (beaucoup)
  • Apportez également de l’ibuprofène pour les douleurs chroniques
Fil de fer

Si quelque chose tombe en morceaux ou se brise, le fil de fer est très utile pour tenir le tout ensemble.

Manteau en synthétique

J’apporte mon manteau Commix dans un sac étanche et léger, en faisant ressortir l’air afin qu’il soit complètement compact. Les femmes peuvent se tourner vers le manteau Spicy de MEC. Les vêtements chauds et compressibles sont essentiels pour toutes les expéditions en montagne. Les miens font partie de toutes mes sorties.

Rondelles de bâtons de ski

Lorsque la poudreuse est très épaisse, les bâtons de ski deviennent complètement inutiles si vous n’avez pas de rondelles. Apportez une paire supplémentaire pour vous sauver la mise ou du moins, prolonger la journée de quelques virages. Les rondelles Powder de Black Diamond sont un excellent choix.

Barres énergétiques Prima

Évitez la panne de glycogène, faites le plein d’énergie ! Ces barres sont aussi savoureuses gelées ou fondues et vous offrent une bonne dose de calories pour leur poids et leur format. Ma préférée, c’est celle à la cerise et à la noix de coco.

Sachets chauffants

Les sachets chauffants rendent tolérable la partie de la nuit la plus froide. Assurez-vous d’en apporter suffisamment et placez-les aux endroits de votre corps les plus susceptibles de perdre de la chaleur, comme l’artère fémorale (ciblez l’intérieur de la cuisse ou au niveau du coccyx). C’est étonnant à quel point ces petits sachets peuvent changer une nuit et vous donner la confiance nécessaire pour passer à travers.

Fart pour peaux d’ascension

Lorsque vous faites du ski de printemps dans des conditions de neige mouillée, il est essentiel que vous ayez avec vous un petit bloc de fart pour peaux afin d’empêcher l’accumulation de neige sur la base de vos peaux. Ainsi, vous éviterez de forcer inutilement pour économiser votre énergie.

Piles

Les gens oublient souvent de remplacer les piles de leur lampe frontale ou de leur émetteur-récepteur. Emportez toujours des piles de rechange (un ou deux paquets) et devenez le héros du jour.

Chris Christie
Chris Christie

Aventurier et photographe, Chris est capable de tout faire : pédaler, courir en montagne et grimper. C'est aussi un skieur résolument hallucinant.