Three skiers on a chairlift

Arguments contre chaque excuse pour éviter d’aller skier

D’accord, vous savez que le ski alpin est génial. Vous avez toutefois du mal à trouver des amis pour aller skier avec vous parce que  < insérez votre excuse ici >. Ce billet présente des arguments pour convaincre tous vos amis qui sont indécis à l’idée de se joindre à vous.

Et si vous êtes la personne qui hésite à aller skier, lisez la suite pour savoir pourquoi vous allez changer d’idée.

1re EXCUSE : « Ça coûte trop cher »

Il est vrai que le ski alpin et la planche à neige font partie des activités de plein air qui coûtent les plus chères. En effet, il faut acheter l’équipement, le billet de remontée et les repas aux prix prohibitifs de la cafétéria. Il existe cependant des façons de skier sans vous ruiner.

Arguments
Les centres de ski proposent parfois des forfaits incluant l’équipement et le billet de remontée. Si vous voulez acheter de l’équipement de ski, misez sur du matériel d’occasion. Visitez notre Grand Marché MEC en ligne ou pointez-vous à un événement Grand Marché. Surveillez aussi les liquidations de fin d’année ou participez à des événements comme le Ski Bazar de Stoneham ou le Ski Bazar du Mont-Orford où l’on vend de l’équipement usagé. Par ailleurs, les personnes qui détiennent la carte CAA-Québec profitent de rabais dans divers centres de ski du Québec : billets de remontées et parfois même sur les cours. Inscrivez-vous aux infolettres des centres de ski et suivez leur page Facebook ou leur compte Twitter, car ils y annoncent des rabais à l’occasion.

En ce qui concerne les repas, apportez des sandwichs, des sachets de thé, des sachets de boisson à la pomme légèrement épicée ou du chocolat chaud (prenez de l’eau chaude à la cafétéria) pour éviter d’attendre en file pour acheter un hamburger à  13 $.

Group of skiers in a lodge drinking coffee

2e EXCUSE : « je n’ai AUCUN moyen DE TRANSPORT pour me rendre au centre de ski »

Le Canada a la chance de compter sur certains des meilleurs centres de ski de la planète, mais ils ne sont malheureusement pas tous facilement accessibles par les transports en commun. Il existe toutefois d’autres options.

Arguments
Le premier et le plus évident ? Le service de navette. Offert par la plupart des centres de ski, ce service est généralement l’option la plus économique. Voici quelques-uns des services offerts au Québec :

Si vous ou votre ami êtes titulaire d’un permis de conduire, mais que vous ne possédez pas de véhicule, la location d’une voiture s’avère une excellente solution, spécialement si vous êtes en mesure de rallier plus d’amis pour partager les frais. Outre les entreprises de location de véhicules, il existe également des services de covoiturage. En voici quelques-uns :

  • Ski Covoiturage (ce service de covoiturage est destiné uniquement à la pratique des sports alpins)
  • Communauto (excellent choix pour les déplacements du point A au point B, vous payez à la minute, à l’heure ou à la journée)
  • Saskatchewan)
  • Car2go (si vous n’avez pas trop de matériel et des petits skis, car les véhicules sont vraiment petits)

Conseil : Ouvrez-vous un compte dès maintenant (les demandes sont généralement traitées en quelques jours) afin d’être fin prêt à prendre la route lorsque les centres de ski vont recevoir leur première bordée de neige.

Skier helping out another skier with their helmet

3e EXCUSE : « je ne sais pas skier »

Vous n’avez jamais skié ? Voici l’occasion de découvrir à quel point le ski alpin est génial.

Arguments
La meilleure approche pour les débutants est de s’inscrire à un cours. Les notions de base seront enseignées par une personne habituée à former les débutants. De plus, la dynamique d’apprentissage est souvent bien meilleure lorsque l’instructeur est une personne neutre. Souvenez-vous lorsqu’un de vos parents a essayé de vous montrer comment conduire ? La plupart des centres de ski proposent des forfaits incluant l’équipement de ski et le billet de remontée.

Si vous encouragez un ami à skier, prenez du temps après son cours pour lui faire pratiquer des virages faciles. À mesure qu’il progresse, vous pourrez continuer à l’aider à perfectionner sa technique.

Il est important de ne pas adopter la devise « Tout seul dans la poudreuse ». La sécurité en montagne est extrêmement importante et skier avec un partenaire est évidemment plus sécuritaire (et plus amusant).

4e EXCUSE : « IL FAIT TROP FROID »

Puisque la montagne est couverte de neige, il va visiblement faire froid. Toutefois, il existe des façons de rester au chaud, même si les flocons se mettent à tomber.

Arguments
Évaluez votre système multicouche. Portez-vous les bons vêtements pour skier ? Dans la négative, réglez ce problème en empruntant des vêtements à un ami ou achetez des vêtements usagés (voir les réponses à la 1re excuse).  Des chauffe-mains et chauffe-pieds peuvent facilement devenir vos meilleurs alliés. Si vous êtes vraiment frileux, il existe aussi des chaussettes chauffantes et des mitaines chauffantes.

 

Drying out ski jackets by the fire

5e Excuse : « j’ai essayé de skier, MAIS je n’aime tout simplement pas ça »

Plutôt que de se forcer à faire quelque chose que l’on n’aime pas, parfois il vaut mieux s’adapter à la situation pour réussir à la surmonter.

Arguments
La plupart des centres de ski proposent aussi d’autres activités qui constituent d’excellentes façons pour vous et vos amis non-skieurs de participer à un week-end de ski sans avoir à monter dans un télésiège. Les skieurs du groupe peuvent ainsi aller attaquer les pentes, alors que les non-skieurs peuvent aller faire de la raquette, du ski de fond ou de la glissade sur chambre à air.

À la fin de la journée, tout le monde aura les cheveux aplatis, les joues rouges et des histoires à raconter. Après tout, n’est-ce pas tout ce qui compte vraiment au final ?

t.

Missy Shana
Missy Shana

Spécialiste des médias sociaux (et des citations de Seinfeld), elle est toujours prête à sauter dans un avion pour goûter des plats délicieux. Elle a sans doute déjà espionné votre compte Instagram.