Wednesday night camp out: 7 items worth the weight

Camping du mercredi : 7 articles indispensables

Lorsqu’on s’entoure de mordus de plein air, notre perception de la normalité change. Au sein de la communauté MEC, il semble qu’il y a toujours quelqu’un qui s’attaque à un sommet insensé, qui participe à un demi-marathon ou qui organise une fête dans un parc à l’heure du dîner durant laquelle vous allez sans doute rencontrer d’autres amoureux de la nature. Donc, même si j’ai eu l’idée de faire du camping en plein milieu de la semaine il y a un an, j’éprouve un plaisir grisant à l’idée lorsque j’y pense.

 

 

Wednesday night camp out: 7 items worth the weight

Our Wednesday Warrior crew!

Notre équipe de cinq a quitté le bureau pour gravir le mont Seymour un mercredi durant une soirée brumeuse du début août. On a suivi un sentier sinueux depuis le stationnement principal et Missy filmait avec sa GoPro le premier de nos nombreux moments mémorables, alors qu’on s’enfonçait dans l’arrière-pays et que les rayons de soleil transperçaient des nuages vaporeux.  

Wednesday night camp out: 7 items worth the weight
Wednesday night camp out: 7 items worth the weight

Après avoir installé les tentes et déroulé les sacs de couchage, on a trouvé des petites pierres en forme de cercle où tout le monde s’est installé pour partager un souper. On a arrosé les plats d’humus, les salades de kale et de quinoa avec des bières locales avant de terminer en partageant une tablette de chocolat noir. Elyse, Senja et Rebecca avaient apporté des lanternes pour illuminer les lieux et on a ri et discuté jusqu’à environ minuit.

On a plié bagage pour se diriger vers le lac Mystery alors que le soleil matinal éclairait doucement le ciel sous les nuages bas. Après une baignade rafraîchissante, on a avalé des bagels achetés chez Rosemary Rocksalt et on a envisagé d’utiliser la machine à expresso et cafetière de Aeropress, mais le besoin ne s’est pas fait sentir, car on était toutes bien éveillées par la baignade.

Wednesday night camp out: 7 items worth the weight
Wednesday night camp out: 7 items worth the weight
Pendant 15 belles heures, on croyait que la montagne nous appartenait : on a ri durant le souper, on a écouté le bruissement du vent dans les arbres et on a mangé des bleuets réchauffés par le soleil comme collation. Ça fait presque 10 ans que je vis à Vancouver et j’ai toujours cru que les activités de plein air étaient réservées aux week-ends. Toutefois, même si ça prend une heure ou deux pour se rendre à une certaine destination pour passer une soirée entre amies dans la nature et sous les étoiles, le déplacement en vaut la peine, peu importe où on se trouve ou le jour de la semaine.

Qu’est-ce qui valait la peine d’être amené

1. Une caméra vidéo
Missy était la vidéaste attitrée qui filmait une tonne de mini séquences qui ont fini par former une vidéo souvenir de notre nuitée en plein air. Même si sa minuscule caméra était très légère, je crois que je vais apporter un appareil photographique hybride pour la prochaine fois.

 

2. De la boisson pour porter des toasts

Mon sac à dos aurait été certainement beaucoup plus léger sans les canettes que j’y ai rangées dans le stationnement, mais cela valait la peine, car on a porté des toasts durant le souper.

3. De la bonne bouffe
Il n’y a rien comme un peu de sauce piquante ou des épices pour relever le goût de plats lyophilisés. Conseil :  assurez-vous que vous pouvez ranger toute votre nourriture dans un bocal alimentaire anti-ours, y compris le dentifrice, la gomme et toute autre source d’odeur.

4. Lumière d’ambiance 
Pour le souper ou la tente, les lanternes créent une bien meilleure ambiance que les lampes frontales.

5. Un oreiller douillet 
Selon moi, il s’agit d’un indispensable. Avant que je me procure mon oreiller de camp léger,  j’apportais un lourd oreiller de voyage en mousse viscoélastique et ça en valait également la peine pour éviter d’avoir mal au cou.

6.  Déjeuner avec du café 
D’accord, on n’a pas bu de café (l’eau du lac nous a réveillé), mais si vous êtes un caféinomane, c’est un essentiel. De plus, les bagels après la baignade ont vraiment fait du bien.

7. Des maillots de bain et des serviettes

La baignade matinale fait assurément partie des faits saillants de notre petite aventure. Si vous êtes près d’un lac durant une randonnée d’été, n’oubliez pas d’apporter un maillot et une serviette. 

Qu’est-ce qui ne valait pas la peine (cette fois-ci)

On avait apporté quelques articles supplémentaires dans l’intention de vivre la meilleure expérience de camping possible, mais lorsqu’on part en excursion pour une seule nuitée, il arrive parfois qu’on n’ait pas assez de temps de tout faire. On n’a pas installé le hamac, je n’ai pas lu le livre que j’avais amené et personne n’a pas joué aux cartes.

Leçon apprise : ne jamais sous-estimer le pouvoir d’une bonne conversation et d’être en bonne compagnie en plein air.

Kim Budziak

Elle sait jouer avec les mots. Skieuse passionnée et nouvelle adepte de vélo de route. Elle croit fermement que les meilleures journées sont celles où il neige abondamment.