Mountain Equipment Company

Recette pour bien dormir en forêt

18 mai 2018

Articles trouvés dans Activités, Astuces et conseils, Produits

Charger la voiture et partir en camping avec des amis est l’une des plus belles façons de profiter d’un week-end d’été. Mais parfois, il est difficile d’avoir une bonne nuit de sommeil sous la tente.

Découvrez comment gérer les soirées fraîches, les sites (trop) achalandés et les racines saillantes qui s’enfoncent dans vos côtes au petit matin. Quand vous maîtriserez l’art du sommeil en camping, vous verrez qu’il n’y a rien comme dormir sous les étoiles.

Apporter l’équipement approprié

Trouver le bon sac de couchage pour vous

Le sac de couchage est l’un des achats de camping les plus importants; donc cela vaut la peine de faire quelques recherches pour que vous fassiez un choix éclairé. La cote de température est la première chose à considérer. Les sacs de couchage d’été ont une cote de température très différente des modèles d’hiver, mais certaines nuits d’été sont tout de même fraîches. Pour de meilleurs résultats, choisissez un sac de couchage dont la cote de température présente quelques degrés sous la température prévue.

Vous devez aussi tenir compte de la forme du sac. Donc, pensez à la façon dont vous dormez à la maison. Est-ce que vous bougez beaucoup durant la nuit ? Un sac de couchage baril ou rectangulaire vous donne plus d’espace pour bouger qu’un sac momie. Si vous vous sentez à l’étroit, peu importe la forme, optez plutôt pour une couette de camping.

Ajouter un matelas de sol ou un lit de camp

Le matelas de sol joue un rôle essentiel dans votre confort, non seulement parce qu’il protège votre dos des racines et des roches, mais aussi parce qu’il sert d’isolant contre l’humidité du sol.

Un simple matelas en mousse est une solution peu coûteuse (quoique volumineuse), mais sachez que les matelas de sol ont beaucoup évolué depuis. De nos jours, ils peuvent être remplis d’air (comme un matelas gonflable) ou dotés d’un isolant pour plus de confort. Certains offrent 10 cm de coussinage, mais reprennent un format compact quand vient le temps de les ranger. Vous voulez mettre encore plus d’espace entre vous et le sol ? Nous vous suggérons le lit de camp.

Ne pas oublier un oreiller

Si vous faites du camping de voiture, vous pourriez être tenté d’apporter un oreiller de la maison. Mais si vous ne voulez pas qu’il s’imprègne de l’odeur du feu de camp, vous serez tout aussi confortable sur un oreiller de camping. Pour avoir une idée des choix qui s’offrent à vous, regardez notre vidéo qui compare deux modèles.

NE pas oublier les bouchons pour les oreilles

Même si vous adorez entendre les bruits de la nature, apportez une paire de bouchons pour les oreilles, surtout si vous plantez votre tente sur un vaste terrain de camping. S’endormir est plus facile quand vous n’êtes pas réveillé par la portière d’une voiture de campeurs qui arrivent tard ou par des rires provenant d’un site tout près du vôtre.

Établir votre espace

Si vous avez le sommeil léger, trouvez un site qui est loin des grosses voitures ou des sentiers très passants. Oubliez les sites à proximité d’une route ou tout près des toilettes ou des installations sanitaires. Autre solution : recherchez un terrain de camping moins populaire… vous pourriez tomber sur un trésor caché.

Lorsque vous plantez votre tente, choisissez une portion de terrain aussi plat que possible et exempt de racines. Si vous n’avez pas d’autre choix qu’une surface inclinée, pensez à la façon dont vous organiserez les lits et de quel côté vous orienterez la porte. Placez votre oreiller au point le plus élevé du plancher pour éviter de vous réveiller avec un mal de tête et pensez à la direction où pointeront les premiers rayons du soleil.

Garder les matières odorantes hors de portée

Pour prévenir les visites nocturnes indésirables, assurez-vous de garder les matières odorantes à l’extérieur de votre tente (notamment, aliments, déodorant, shampooing et dentifrice). Si possible, placez‑les dans la voiture ou, si vous faites du camping sauvage, rangez-les dans un contenant à l’épreuve des animaux (certains peuvent résister aux ours) ou dans un sac suspendu à une branche haute.

Établir une routine prédodo

Lantern and book in a tent

Recréer une atmosphère familière

Si vous avez l’habitude de suivre une routine pour vous aider à relaxer avant de vous mettre au lit, essayez de la recréer en forêt. Peut-être que votre cerveau a besoin d’une séance d’étirements ou de la lecture d’un chapitre pour se mettre en mode sommeil.

Prendre une tisane autour du feu

Si le chocolat chaud demeure un incontournable, souvenez-vous que même une petite quantité de caféine ou de sucre peut vous tenir éveillé. Troquez donc les boissons caféinées pour une infusion de camomille, reconnue pour son effet relaxant.

Rester au chaud

L’humidité n’est jamais synonyme de chaleur. Veillez à ce que tout votre corps – des pieds à la tête – soit le plus possible au sec. Cela signifie de retirer tous les vêtements dans lesquels vous avez transpiré au cours de la journée. Enfilez un caleçon propre et sec avant de vous glisser dans votre sac de couchage (cela permet aussi de garder ce dernier propre plus longtemps).

Les sous-vêtements sont très utiles pour emprisonner la chaleur et vous garder au chaud. Si les nuits sont froides, portez plusieurs couches de vêtements – sur le haut et le bas – en plus de chaussettes, d’une tuque et de mitaines (les doigts se réchauffent mieux quand ils sont ensemble).

Quand vous avez le bon équipement, une routine du coucher et des trucs pour monter votre campement et rester au chaud, passer du temps en plein air en tout confort devient simple : vous voudrez même prolonger vos sorties.

Articles connexes


Articles récents