Mountain Equipment Company

Pourquoi se lever du divan pour aller courir sous la pluie

14 octobre 2016

Articles trouvés dans Activités, Astuces et conseils

En tant que coureur qui habite Vancouver, je cours souvent sous la pluie. Très souvent. J’ai déjà couru sous une pluie froide qui bombardait mon visage de petits poignards mouillés, dans des murs de brouillard qui m’ont complètement détrempé et sous de la pluie qui s’abattait sur moi des deux côtés pour me mouiller on ne peut plus efficacement.

Bien entendu, la pluie, ça mouille. Mais il ne faut pas s’arrêter à ça. Je me souviens d’une fois où une petite bruine s’est transformée en pluie torrentielle, ce qui m’a obligé à trouver refuge sous un pont en attendant que ça passe. Alors que j’étais en train d’essorer mon maillot, deux autres coureurs sont également venus s’abriter sous le pont. Nous étions tous les trois là, debout, souriant face à la situation, la vapeur s’échappant de nos corps. Une fois le déluge passé, tout le monde est reparti sur son chemin.

Ce petit moment silencieux de camaraderie entre coureurs est resté avec moi durant des années, comme quoi on devient « l’ami de tout le monde » lorsque l’on court sous la pluie. Voici quelques autres raisons d’enfiler vos chaussures de course et de filer dehors, même lorsque le temps n’est pas au beau fixe.

vous allez vous sentir génial

Two runners smiling for the camera in a race

« Courir sous la pluie, c’est avoir la sensation d’être à la fois un badass et Forrest Gump, selon Jim Willet, ambassadeur MEC. Le pire est sans doute de sortir lorsqu’il pleut déjà. La plupart des gens ne le feront pas. Cependant, si vous êtes en train de courir et qu’il commence à pleuvoir, vous allez adorer ça. » Un conseil : ne freinez pas votre élan. Il suffit de lacer vos chaussures et de vous diriger vers la porte sans vous arrêter. Sans même vous en apercevoir, vous aurez déjà couru 10 minutes.

tout sent tellement frais

Tout sent plus frais sous la pluie, spécialement si vous courez sur des sentiers. L’odeur caractéristique des arbres, des roches et de la terre semble s’intensifier merveilleusement dans la nature.

vous êtes le roi ou la reine du parcours

Solo runner with no crowds around

À l’exception des touristes déterminés et des promeneurs de chiens, la plupart des gens restent à l’intérieur lorsqu’il pleut. Vous pourrez donc courir presque seul sur les parcours généralement achalandés. En prime, vous ne dérangerez personne si vous aimez chanter en courant (un boîtier étanche est crucial si vous voulez écouter votre musique).

pas de surchauffe

Mieux vaut courir n’importe quand sous une pluie fine que de courir lorsqu’il fait 25 °C (spécialement si vous n’aimez pas courir durant les canicules estivales). « Durant une journée chaude, la pluie devient votre meilleur allié. En plus de vous rafraîchir, elle permet de diminuer votre température corporelle », explique Jim.

pas d’accumulation de sel

De petites gouttes de sueur salées coulent-elles sur vos yeux et votre visage durant vos longues sorties de course estivales ? Vous n’aurez pas ce problème en courant sous la pluie.

il pleut… et alors ?

Il pourrait pleuvoir durant une journée de compétition. En effet, même si vous pouvez contrôler certains facteurs – comme le choix de vos chaussettes ou votre apport en bananes –, vous n’avez aucun contrôle sur la météo. Autant vous habituer à courir sous la pluie durant vos entraînements si jamais Dame Nature décide de faire des siennes lors de votre prochaine course.

#ARCs-EN-CIEL

Avis aux personnes qui gèrent un compte Instagram ou qui tiennent un blogue de course : les arcs-en-ciel enflamment les médias sociaux. Faites rayonner vos « J’aime ».

flaques d’eau

Runner on stairs tying their shoes

Si vous courez sur la route, vos chaussures vont se faire laver par la pluie et les flaques d’eau. Par contre, si vous courez sur des sentiers, vos chaussures vont se faire salir par la boue et les flaques d’eau. On vous conseille donc d’enfiler des chaussettes de course très foncées.

et la meilleure raison

Après une sortie de course sous la pluie, rien ne vaut la sensation d’enlever ses vêtements détrempés avant de sauter sous la douche. Puis, décuplez ce plaisir avec un bon café, vos chaussettes en laine polaire les plus confortables et ce sentiment de satisfaction d’avoir terminé une autre course. Beau travail !

Articles connexes


Articles récents