Photographer Dudley Edmondson with a large lens camera on a tripod, overlooking a rocky forested cliff

7 conseils pour prendre de meilleures photos en plein air

Réalisateur et photographe passionné comptant trente années d’expérience derrière l’objectif, Dudley a travaillé sur de nombreux sujets, des grizzlis aux séquoias, en passant par les cowboys et les scientifiques étudiant la qualité de l’eau. En cours de route, il a également publié quelques ouvrages, dont Black and Brown Faces in America’s Wild Places et What’s That Wildflower? A Beginner’s Guide to Wildflowers.

Lisez les conseils de Dudley pour prendre de meilleures photos lorsque vous êtes à l’extérieur, quel que soit le type d’appareil photo que vous possédez

Ressentez l’image

Je garde toujours à l’esprit que certaines de mes images doivent pouvoir susciter une réponse émotionnelle. Si je ne ressens rien lorsque j’appuie sur le déclencheur, comment puis-je m’attendre à ce que le spectateur ou la spectatrice ressente une émotion? Par exemple, les photos qui montrent des phénomènes météo, comme des tempêtes de neige et des orages déchaînés sur l’eau, sont très fortes. Ces scènes évoquent une puissance naturelle et c’est ce que j’essaie de capturer.

Large wave crashing onto dark grey rocks

Le lac Supérieur dans le blizzard. Photo : Dudley Edmondson.

Préparez-vous à vous salir

Quand les règlements des terres publiques le permettent, j’aime aller sur le territoire des animaux, et même parfois suivre leurs pistes. J’aime créer des expériences immersives. Par moment, cela signifie me rouler dans la terre, ramper sur le ventre ou m’avancer jusqu’aux genoux dans une rivière. Donc, profitez au maximum de l’espace et vous constaterez l’amélioration de vos images.

Park ranger in uniform on the bank of a river

J’avais les pieds dans la rivière pour prendre cette photo de Shelton Johnson, garde-forestier dans un parc national. Photo : Dudley Edmondson.

Faites preuve de patience

Ralentissez votre corps et votre esprit et adaptez-vous au rythme de la nature. Quand vous êtes sur le terrain, écoutez et observez attentivement les alentours. C’est à ce moment que les plus belles images pourront être captées. Vous remarquerez la façon dont la lumière sculpte les éléments, ainsi que les textures des plantes, les petits insectes, les formes et les écosystèmes. Pour moi, tout ce processus est tellement thérapeutique. Observer les oiseaux, m’asseoir au bord de l’eau ou faire une lente randonnée dans les bois sont de bons moyens d’exercer ma patience. De plus, ces activités m’obligent à ralentir et à vivre le moment présent.

Grey owl sitting on a branch with snowflakes swirling around

Une chouette lapone dans une tempête de neige. Photo : Dudley Edmondson.

Un appareil photo reste un appareil photo

Un appareil photo n’est rien de plus qu’un outil servant à montrer aux autres votre perception du monde qui vous entoure. Il n’est pas nécessaire de vous procurer le plus récent modèle sans miroir ou des objectifs coûteux. Mais si c’est ce que vous voulez, préparez-vous à vendre vos photos pour payer cet équipement. Sérieusement, le meilleur appareil est celui que vous avez déjà à votre disposition. Et pour beaucoup d’entre nous, c’est le téléphone.

Storm clouds rolling over snowy high mountain peaks

Une tempête balaie les sommets de l’Alaska. Photo : Dudley Edmondson.

Recommandations sur l’équipement

Au cours de mes trente années de carrière, j’ai utilisé à peu près toutes les marques d’appareils photo. En 2016, je suis passé de Canon à Sony. Selon moi, Sony a pris une longueur d’avance avec ses appareils sans miroir. Pour les photos, j’utilise le modèle A7 III de Sony et pour la vidéo, je tourne avec la caméra cinéma FX6 de Sony. Je préfère le verre optique de Sony, mais je n’aurais aucun problème à opter pour ceux de Sigma ou Tamron.

Rough-legged hawk flying in the air

Une buse pattue. Photo : Dudley Edmondson.

Essayez de ne pas regarder à travers l’objectif

Parfois, je ne regarde pas dans l’objectif lorsque j’appuie sur le déclencheur. J’ai appris ce truc quand je travaillais comme photographe pour une entreprise. J’utilisais un objectif de 15-30 mm que j’ai surnommé plus tard « L’Objectif magique ». Je réglais la focale à 15 ou 20 mm, tenais l’appareil photo devant moi et appuyais sur le déclencheur, peu importe à quelle hauteur je dirigeais l’objectif. Puis, je regardais le résultat. C’était une façon de me surprendre.

Group of people outdoors from Keep It Wild in Atlanta

Une journée en plein air avec un groupe de l’organisme Keeping It Wild, à Atlanta. Photo : Dudley Edmondson.

Conseil en prime : s’initier à la photographie

La façon la plus simple de vous lancer en photographie est de photographier des sujets qui vous intéressent ou vous passionnent. Vos compétences s’amélioreront beaucoup plus rapidement de cette façon. Pour ma part, je me suis lancé dans la photographie de nature d’abord parce que je suis un ornithologue amateur. Vous pouvez utiliser un téléphone, un ancien appareil photo à pellicule déniché au marché aux puces ou tout autre appareil qui correspond à votre budget.

Photographer Dudley Edmondson in a sunlit forest, holding a pair of binoculars and looking up
Dudley Edmondson holding a camera
Dudley Edmondson

Esprit libre, éternel passionné d’oiseaux et cycliste intrépide sur son vélo de route tout-terrain. Il trouve la tranquillité dans le mouvement fluide de la pêche à la mouche et admet volontiers son amour de l’hiver. Pronoms : il, lui.