hero-justeetredehors 84

Rencontre avec Pascale Vézina Rioux des Chèvres de montagne

Parle-nous un peu de toi. Qu’est-ce que tu pratiques comme activité de plein air ?

J’habite en Estrie et j’ai une formation en enseignement des mathématiques au secondaire. C’est mon côté cartésien qui m’a amenée à faire ce métier. Je m’implique auprès des Chèvres de montagne depuis le début de 2015. Maryse Paquette, la fondatrice, m’a passé le flambeau de directrice il y a quelques mois. Mon sport de prédilection, c’est le ski hors-piste, mais je pratique aussi le kitesurf, la randonnée, la voile, la course en sentier, le vélo de montagne et l’escalade.

Pascale Vézina Rioux en pleine action | Photo : Juste être dehors

Comment es-tu arrivée à t’investir auprès des Chèvres de montagne ?

Je pratiquais déjà beaucoup d’activités de plein air depuis ma jeune vingtaine et j’avais ma gang, surtout composée de gars, avec qui je tripais dehors. J’ai rencontré Maryse en kitesurf et quand elle m’a parlé de sa volonté de lancer les Chèvres de montagne, j’ai tout de suite embarqué comme organisatrice pour les sorties en Estrie. Ce projet, cette idée m’a vraiment donné le goût de partager mes connaissances et surtout de contribuer à l’établissement d’une communauté de femmes de tous les niveaux qui veulent vivre des expériences de plein air.

Un groupe de filles en vélo de montagne, toujours à la recherche du spot parfait. | Photo : Juste être dehors

Parle-nous des Chèvres de montagne. Que faites-vous de différent ?

Notre objectif, c’est vraiment de développer une communauté de plein air féminine active et rayonnante. Pour ce faire, nous offrons des activités de tout niveau. Nous voulons inspirer les gens, transmettre notre savoir et avoir du plaisir tout en offrant des enseignements et des outils aux participantes afin de leur permettre d’essayer une ou plusieurs activités de plein air ou de progresser dans ces activités. Les Chèvres de montagne, c’est aussi la recherche sans fin de ce « je ne sais quoi » qui rend une sortie magique. Nous travaillons à créer une ambiance favorable à l’épanouissement en plein air. Nous mettons aussi en valeur l’avant et l’après d’une sortie de plein air, que ce soit en tentant de trouver le spot parfait pour pratiquer une activité, en ajoutant une petite touche artistique ou en servant une bonne bouffe. Nous nous entourons de gens compétents pour nous assurer que les participantes se sentent en confiance, peu importe leur niveau.

On profite du feu après une sortie de fatbike. | Photo : Juste être dehors

Sortie maman-poupon | Photo : Juste être dehors

Ski de fond avec lampe frontale | Photo : Juste être dehors

Parle-nous de la communauté de femmes en plein air.

Malgré le dynamisme et la croissance de cette communauté, je pense que les femmes y sont encore sous-représentées, même au Québec. Encore plus dans les sports qu’on qualifie d’extrêmes, tels que le vélo de montagne ou le ski hors-piste. Par exemple, en fin de semaine, j’étais avec des amies en ski hors-piste en Gaspésie, et nous n’avons croisé aucun groupe de filles. Je pense que la communauté des Chèvres de montagne peut en aider certaines à gagner la confiance nécessaire pour se lancer et essayer de nouvelles choses. On gagne beaucoup à essayer des activités entre filles. Durant les nombreux événements auxquels j’ai participé, j’ai toujours remarqué cette fierté d’être ensemble.

La joie de découvrir l’escalade de glace | Photo : Juste être dehors

Quelle est ta vision pour les Chèvres de montagne ?

Continuer à étendre notre réseau, offrir des activités de perfectionnement à tous les niveaux et continuer d’offrir des occasions pour les filles de vivre des expériences en plein air. Ce qui est certain, c’est qu’on veut conserver notre offre unique et continuer de se surpasser pour organiser des événements durant lesquels les femmes se reconnaissent. Pour l’instant, la programmation s’adresse à une clientèle adulte, mais nous aimerions étendre le réseau aux adolescentes. Je suis d’avis que plus on goûte aux bienfaits du plein air tôt dans sa vie, plus on en tire des bénéfices.

Petite séance de fabrication de bandeau lors d’une sortie de canot-camping | Photo : Juste être dehors

MEC est fière d’être partenaire des Chèvres de montagne dans le cadre du programme Génération plein air MEC.

 

Pour connaître la programmation des Chèvres de montagne, consultez leur site Web ou leur page Facebook.

 

Articles connexes

Jumping people on a dock
MEC Staffer

Une équipe à l'échelle du Canada formée de plus de 2000 membres : aventuriers, penseurs, artisans, photographes et mordus de plein air.