Hiker on rocky trail

Comment la rando a changé ma vie

La randonnée a complètement changé ma façon de vivre. Le simple geste de mettre un pied devant l’autre pendant plusieurs heures m’a appris entre autres à être présente, à réfléchir avec lucidité et à établir des liens plus profonds avec les gens. Mes excursions en pleine nature ont aussi des effets bénéfiques sur ma santé et mon bien-être : je dors mieux, mon corps est de plus en plus fort et mon niveau de stress et d’anxiété a beaucoup diminué.

Et je suis loin d’être la seule à ressentir les bienfaits de la randonnée. Nous avons demandé aux membres de la famille MEC de nous dire comment la randonnée a contribué à façonner qui ils et elles sont aujourd’hui. Découvrez comment leurs expériences sur les sentiers ont influé sur leur croissance personnelle et leur ont permis d’apprendre des choses surprenantes sur leur propre personne. Laissez-vous inspirer par leurs récits.

Kayla Kay

Kayla hiking in mountains

Mon intérêt pour la randonnée s’est éveillé peu de temps après mon déménagement à Invermere (Colombie-Britannique), quand j’ai découvert cette magnifique vallée de la région des Kootenay. En tant que mère seule, j’étais déterminée à rencontrer des gens et à passer autant de temps que possible dans les montagnes. J’ai donc fondé « Women Who Wander », un groupe pour les randonneuses de la région.

Mes expériences sur les sentiers et en pleine nature ont joué un rôle vital dans mon parcours de guérison à la suite d’un douloureux divorce et dans mon adaptation à la vie de mère célibataire dans une nouvelle ville. Aujourd’hui, la randonnée est non seulement un passe-temps et une passion, mais cette activité m’a aussi permis de faire un changement de carrière avec l’organisme The Lady Alliance. L’été dernier, j’ai coordonné plus de 15 randonnées qui ont attiré plus de 100 personnes sur les sentiers.

La randonnée m’aide à me sentir équilibrée et ancrée dans le présent. C’est mon « activité bonheur ».

MEC est fière de travailler avec The Lady Alliance, l’un de nos partenaires dans la communauté, et de soutenir leurs camps, retraites et cours en plein air. Suivez les aventures de Kayla @kootenay_kayla 

Jasmyn Ellis

Jasmyn hiking in canyon

Selon moi, l’activité physique est le facteur le plus important pour maintenir une bonne santé mentale. J’ai un TDAH, et cela me fait un bien immense de bouger. En ville, je vais régulièrement à des cours de cardiovélo, mais il n’y a rien de mieux qu’une randonnée en pleine nature pour évacuer son trop-plein d’énergie. Les odeurs de la forêt, l’air frais sur notre peau, le vent qui nous fouette le visage, le bruit du gravier sous nos pieds… C’est le calme absolu et on s’entend même respirer. En ville, on n’entend pas assez souvent notre respiration – je suis la première à l’admettre.

Je pense toujours à trop de choses en même temps. On peut facilement se perdre dans le tohu-bohu de la ville et le plein air m’apporte la tranquillité dont j’ai besoin.

La randonnée me procure un sentiment de liberté, de légèreté et de puissance.

Magdalena Garcia

Magdalena on trail

Quand j’étais petite, j’allais souvent dans les montagnes avec mon grand-père. Nous partions toute la journée avec du pain et une tomate comme seules provisions. Ces expériences m’ont profondément marquée – elles ont fait de moi une passionnée de randonnée et d’aventure. Aujourd’hui, je perpétue cette tradition familiale en explorant les sentiers avec mes deux fils. Les bienfaits d’une promenade de quelques heures peuvent durer plusieurs jours ou mois… voire des années.

La randonnée peut aussi avoir des effets thérapeutiques sur les personnes qui éprouvent de la tristesse ou de l’anxiété, puisque cette activité fait ressortir le meilleur de soi-même. Il s’agit aussi d’une merveilleuse façon de découvrir de nouveaux endroits. C’est donc pour toutes ces raisons que les sentiers font partie de ma vie et que j’en ai fait l’objet de mes recherches.

La randonnée me permet de renouer avec moi-même.

Magdalena est l’une des participantes du Programme Plein Air Interculturel, l’un des partenaires de MEC dans la communauté. Elle étudie le monde des parcs et des sentiers dans le cadre de ses recherches sur la conservation et les expériences des visiteur·se·s.

Charlie Easton, ambassadeur MEC

Charlie Easton painting

Les meilleures conversations que j’ai eues avec ma fille de trois ans se sont toutes déroulées au milieu de la forêt, pendant que je la portais sur mon dos. La randonnée me permet de me rapprocher des gens, en partageant des aventures et en prenant le temps d’avoir de vraies conversations.

Pour moi, c’est aussi une occasion de faire le plein d’inspiration pour mes tableaux – lorsqu’on peint à partir d’une photo, on n’a que l’aspect visuel d’une scène. Lorsqu’on s’installe en pleine nature pour peindre, on fait aussi l’expérience des sons, des odeurs, des conditions changeantes et de la lumière du site – ce qui apporte une authenticité indéniable à l’œuvre.

La randonnée me fait sentir vivant. Ma conjointe me dit toujours que je lui fais penser à un jeune labrador débordant d’énergie, qui sautille d’une roche à l’autre.

Découvrez les œuvres de Charlie sur Instagram @charlieeaston

Azzah Ahmad

Azzah hiking with baby

Par où commencer? Mon initiation au plein air a débuté à la fin de ma trentaine, et c’est grâce à mes expériences en grande nature que j’ai vraiment appris à me connaître. Ce qui m’importe, ce n’est pas de gravir le plus haut sommet ni de parcourir le sentier le plus difficile. Il s’agit plutôt de m’immerger dans la nature et de profiter pleinement de la tranquillité qui m’entoure. Faire de la rando nous apprend à chérir notre force et à persévérer dans tout ce que nous entreprenons.

La randonnée a un effet merveilleusement revigorant.

Regardez la vidéo «Au Lever du jour » pour connaître l’histoire d’Azzah et suivez-la sur Instagram : @lifeaziknowit_101.

Taryn Eyton, ambassadrice MEC

Taryn Eyton hiking on ridge

Prendre le temps de respirer et de décompresser dans la nature fait partie de ma routine. J’aime me déconnecter de mon téléphone, des écrans et des notifications et me concentrer sur deux besoins fondamentaux : marcher et manger. En ville, on peut passer des journées entières dans notre petite bulle, sans porter attention au monde extérieur. Si j’attends trop longtemps avant de sortir en plein air, je deviens irritable, mais il suffit normalement d’une promenade dans mon parc de quartier pour me remettre de bonne humeur.

La nature a tant à nous apprendre. Mes excursions en plein air me rappellent à quel point je suis petite par rapport à notre planète.

La randonnée me rend heureuse… en fait, c’est ma plus grande source de bonheur.

Pour des conseils de randonnée et d’exploration Sans trace, suivez Taryn sur Instagram :@happiestoutdoors.

Declan White

Declan hiking at sunset with friend

En randonnée, je me sens plus proche de mes ami·e·s. Nous abordons des sujets dont nous n’avons pas l’habitude de parler en ville ou auxquels nous n’avons pas le temps de réfléchir, car notre esprit est trop occupé par notre train-train quotidien. En randonnée, on peut lâcher prise et s’ouvrir plus facilement aux autres. Une journée sur les sentiers peut renforcer les relations – c’est une occasion d’apprendre à mieux connaître notre partenaire de rando.

La randonnée éveille mon esprit d’aventure. En ville, je suis plus sérieux, je me concentre sur mes activités quotidiennes, mais en nature, je peux lâcher mon fou et m’amuser.

Vous voulez vous initier à la randonnée? Jetez un coup d’œil à notre guide sur les courtes randonnées pour les débutants et débutantes, et lisez les conseils de Taryn pour profiter pleinement de vos randonnées printanières.

Sarah Oehm
Sarah Oehm

Amoureuse des chiens, mordue d’aventures en plein air, habituée des concerts et spécialiste des réseaux sociaux pour MEC. Surnom : Snacks.