Three people on a day hike

Courte randonnée pour débutants

Lorsqu’il est question de passer du temps en plein air, rien ne vaut une journée de randonnée. Marcher le long de sentiers forestiers ou aller admirer une cascade dans les environs peut paraître un peu simpliste aux yeux des débutants (surtout si on regarde toutes ces images partagées en ligne), mais la randonnée n’a pas besoin d’être un projet de grande envergure.

Pour certaines randos, il suffit de mettre un pied devant l’autre et de suivre le sentier parfaitement balisé, alors que d’autres sont plus difficiles et exigent des compétences en orientation. Avant de vous lancer pour la journée, voici par où vous devez commencer :

  • Choisissez vos partenaires de randonnée
  • Planifiez votre journée
  • Apportez les essentiels
  • Acquérez de nouvelles connaissances

Choisissez vos partenaires de randonnée

Three hikers posing for a photo on a rock

Si vous n’avez jamais fait de randonnée, l’idéal c’est de commencer avec des personnes qui ont de l’expérience. Demandez à un ami ou un membre de votre famille qui pratique la randonnée s’il accepterait de vous accompagner sur un sentier facile. Vous pouvez aussi vous joindre à un groupe ou à un club de randonnée de votre région.

Si vous envisagez de joindre un groupe, examinez le sentier prévu pour vous assurer qu’il convient à votre niveau de forme physique. Vous n’êtes pas certain ? Communiquez avec l’organisateur de la randonnée pour lui poser des questions avant de vous présenter au point de rencontre.

Planifiez votre journée

Si vous êtes débutant, choisissez un sentier qui convient à votre niveau de forme physique et d’expérience en plein air. Un trajet aller-retour à proximité de la maison s’avère un bon choix. Tenez aussi compte du dénivelé, de la saison et de la durée de la randonnée.

Examinez le sentier avant de partir

Le plus grand défi pour n’importe quel randonneur c’est de faire le bon choix aux jonctions des sentiers et de savoir s’orienter. Avant de partir, prenez soin d’examiner une carte et de consulter un guide pour vous familiariser avec le trajet que vous avez choisi. Essayez d’anticiper les conditions des sentiers que vous emprunterez. Par exemple, au printemps, de nombreux sentiers sont recouverts de boue ou de neige. Vers la fin de l’été, il arrive que des sources d’eau soient à sec. Vous devriez toujours être attentif aux détails comme les traverses de cours d’eau, les dénivelés, ainsi que les sentiers qui croisent le vôtre.

Partagez ces renseignements avec les membres de votre groupe afin que chacun sache où se trouvent les points de repère de la région. Lorsque vous êtes sur le sentier, regardez derrière vous quand vous passez un point de repère ou une intersection pour savoir quoi repérer sur le chemin du retour.

Estimez la durée d’une randonnée

Le temps nécessaire pour effectuer un parcours donné dépend de quatre principaux facteurs :

  • la distance totale
  • le dénivelé
  • le type de terrain
  • le niveau de forme physique et la taille du groupe

Sur un terrain plat, une vitesse de marche rythmée varie entre 4 et 6 km/heure. Ajoutez une demi-heure pour chaque gain d’élévation de 300 mètres. Le temps de déplacement varie considérablement selon la difficulté du terrain. Il est beaucoup plus facile (et rapide) de progresser sur un terrain sec et peu accidenté que de marcher dans un sentier partiellement couvert de roches ou d’arbustes. Un sentier qui monte et qui descend régulièrement va non seulement vous ralentir, mais aussi vous fatiguer davantage.

« Lors des randonnées exigeantes, les sacs-gourdes sont plus pratiques pour s’hydrater que les bouteilles, qui nous obligent à nous arrêter pour la prendre dans notre sac. » – Brittany M., employée MEC

Group of hikers looking at a trail sign

Le nombre de personnes qui vous accompagnent et la condition physique de chacune d’elles sont d’autres facteurs importants à considérer dans l’évaluation du temps que vous allez prendre pour effectuer la randonnée. Soyez prêt à vous déplacer au rythme de la personne la plus lente de votre groupe et à rebrousser chemin, si nécessaire. N’oubliez pas de tenir compte du temps pour manger et aller à la toilette.

La façon la plus simple de maximiser le nombre d’heures de marche à la lumière du jour est de vous lever le plus tôt possible. En cas de doute, soyez conservateurs et optez pour des excursions d’une demi-journée lors de vos premières sorties.

Avant de partir

Vérifiez les conditions des sentiers et les prévisions météorologiques à l’avance, puis vérifiez à nouveau le matin de votre sortie. Il est possible que vous deviez ajuster vos plans ou votre équipement en conséquence. Sachez qu’en montagne, les conditions météo peuvent changer rapidement et sans avertissement.

Dites toujours à une personne de confiance où vous allez et quand vous pensez être de retour. Laissez-lui une note ou un plan de route détaillé qui indique votre itinéraire et le nom des personnes qui vous accompagnent. Et n’oubliez pas de l’avertir lorsque vous êtes revenus à la maison – de nombreuses opérations de recherche ont été lancées inutilement.

Par ailleurs, apprenez les 7 façons responsables de faire de la rando afin de laisser les sentiers aussi sauvages que vous les avez trouvés.

Quoi porter et apporter en randonnée

Hiking boots near the edge of a cliff

Le peu d’équipement nécessaire dont vous avez besoin pour pratiquer la randonnée est l’un des aspects qui en font une activité de plein air aussi accessible.

  • Commencez par vous procurer un sac à dos confortable. Pour les randonnées d’une journée, un sac de 20 l à 30 l convient généralement à vos besoins.
  • Apportez aussi les 10 essentiels pour la randonnée, même si vous ne partez pas longtemps. Le but des 10 essentiels est de vous aider à faire face à un accident ou à une situation d’urgence qui pourraient arriver sur les sentiers.
  • Portez des chaussures robustes (laissez les gougounes à la maison). Pour les sentiers plats, secs et peu accidentés, une paire de chaussures de course sur sentier fera l’affaire si vous n’avez pas de chaussures de randonnée. Si le parcours est technique, long ou si les conditions météorologiques sont difficiles, les chaussures ou les bottes spécialement conçues pour la randonnée soutiendront mieux vos chevilles et vos pieds.
  • Oubliez les chaussettes en coton. Les ampoules peuvent ruiner une journée de randonnée – portez des chaussettes en fibres synthétiques ou en laine (ou mélange à base de laine) pour garder vos pieds au sec.
  • Portez des vêtements qui sèchent rapidement. Comme votre corps se réchauffera durant les montées et se refroidira durant la pause de lunch, il est essentiel de vous porter plusieurs couches. Découvrez l’art du multicouche, et apportez toujours des vêtements de rechange – cela fait d’ailleurs partie des 10 essentiels.

« Par temps très chaud, apportez un bandeau que vous mouillerez dans un ruisseau ou un lac et que vous attacherez autour de votre cou pour vous rafraîchir instantanément. » – Kim B., employée MEC

Acquérez de nouvelles connaissances

Vous voulez apprendre à manipuler une boussole ? Votre GPS vous laisse perplexe ? Vous ne savez pas quel modèle de bottes de rando choisir ? Inscrivez-vous à un atelier de randonnée dans l’un des magasins MEC pour faire le plein de conseils auprès de nos experts qui sauront répondre à vos questions.