water treatment

Traitement de l'eau

Tous les cours d’eau, incluant ceux à haut débit alimentés par les glaciers, peuvent être contaminés par les oiseaux, les animaux ou les humains. Le traitement de l’eau est un sujet complexe et cet article n’en fait qu’un survol. Pour en savoir davantage, lisez les consignes d’utilisation des produits de traitement de l’eau ou informez-vous auprès de nos employés en magasin ou au Centre de services

La règle de base est simple : moins l’eau est sale et contaminée, plus la méthode utilisée pour la traiter, peu importe laquelle, sera efficace. Essayez d’éviter de traiter de l’eau stagnante et utilisez l’eau la plus limpide possible. Toutefois, si vous devez absolument traiter de l’eau trouble ou de l’eau chargée de boue, laissez-la reposer dans une casserole ou un seau, puis siphonnez l’eau limpide afin de la traiter.

Agents Pathogènes

Les agents pathogènes (micro-organismes susceptibles de causer des maladies) les plus préoccupants que l’on trouve dans l’eau sont :

Les protozoaires, y compris le cryptosporidium et la Giardia (causant la giardiase ou la « lambliase »). Les protozoaires constituent un problème croissant en Amérique du Nord et sont tous plus gros que 1 micron (un micron correspond à un millionième de mètre).

Les bactéries sont présentes dans l’eau partout dans le monde. La plupart ne sont pas nocives pour la santé, mais certaines peuvent causer des maladies telles que la diarrhée et la dysenterie. La plupart des bactéries mesurent environ 1 micron. Par contre, certaines, comme le campylobacter pathogène, mesurent 0,2 micron ou moins.

Les virus causent différentes maladies, dont les hépatites et la polio. Les virus peuvent être présents dans l’eau contaminée par les matières fécales. La majorité des virus mesurent plus ou moins 0,1 micron, mais peuvent être aussi petits que 0,002 micron.

méthode de traitement protozoaires bactéries virus limon/débris
Ébullition oui oui oui non
iode/chlore la plupart oui oui non
Dioxyde de chlore/oxydants mixtes oui oui oui non
Filtre 0,5 µm oui la plupart non oui
Filtre 0,2 µm oui oui non oui
Filtre 0,1 µm oui oui oui oui
Rayons UV oui oui oui non
Rayons UV et préfiltre oui oui oui oui

Traitements

Chaleur

Faire bouillir de l’eau détruit tous les agents pathogènes. Toutefois, cette méthode de traitement n’est pas très populaire auprès des adeptes de la grande nature parce qu’elle demande temps et combustible, que l’eau tiède n’étanche pas bien la soif et que l’eau bouillie a un goût fade. Cela dit, outre l’eau pour la cuisson qui représente une exception, car elle doit être chauffée de toute façon, la plupart des gens qui font du plein air traitent leur eau au moyen de filtres, de produits chimiques ou d’une combinaison des deux méthodes.

  • Le temps recommandé varie de 3 à 10 minutes.
  • Le temps doit être prolongé en altitude.

Produits chimiques

À l’inverse des filtres, l’utilisation de produits chimiques permet de ne pas avoir à pomper l’eau à travers un filtre. Par contre, ils doivent souvent être utilisés en grande concentration ou durant de longues heures pour traiter l’eau trouble, froide ou contaminée par des pathogènes particuliers. Les traitements chimiques sont efficaces contre les bactéries et les virus. Certains protozoaires, notamment certains cryptosporidium, résistent aux produits chimiques.

Les traitements chimiques suivants conviennent à une utilisation à court terme, de plusieurs jours à quelques semaines. La plupart des gens conviendront que les avantages d’éliminer les agents pathogènes surpassent les risques associés aux produits chimiques. Il faut toutefois penser à limiter l’exposition à ces produits pour les femmes enceintes, les personnes ayant des problèmes de thyroïde, d’anémie ou autres maladies sanguines. Dans le doute, on doit consulter son médecin.

Le chlore est vendu sous diverses formes, dont l’une comprend des ions d’argent empêchant la régénération des bactéries. Lors d’utilisations prolongées, le chlore peut aussi tuer plusieurs des microorganismes naturellement présents dans les intestins et qui aident à la digestion. Ajouté à l’eau, le chlore libère des sous-produits qui pourraient être cancérigènes.

L’iode est offert en liquide ou en comprimés. Bon nombre de gens n’aiment pas le goût ni l’odeur de l’eau iodée.

Le bioxyde de chlore est instable et doit être préparé en combinant deux composantes. Il est également possible d’utiliser un appareil de la taille d’une lampe de poche, fonctionnant à l’aide de piles, pour faire passer un courant électrique à travers une saumure que l’on fait soi-même en mélangeant du sel et de l’eau. Un cocktail d’oxydants est ainsi créé et on l’ajoute à l’eau pour tuer les agents pathogènes. Comme les ingrédients actifs du bioxyde de chlore se décomposent rapidement, il n’y a pas d’effet néfaste sur les microorganismes bénéfiques présents dans le système digestif. Utilisé de façon raisonnable, ce produit chimique ne laisse aucun goût ni odeur désagréable dans l’eau traitée.

Filtres et purificateurs

Les filtres extraient les agents pathogènes de l’eau à mesure que celle-ci est forcée à travers un élément filtrant. Un filtre de 0,5 micron ou moins élimine les protozoaires et les plus grosses bactéries. Un filtre de 0,2 micron élimine aussi les plus petites bactéries telles que les campylobacter. Comme les virus sont extrêmement petits, les pores des filtres ordinaires ne peuvent les éliminer de façon fiable.

À l’instar de tous produits mécaniques ou électroniques, les filtres peuvent arrêter de fonctionner ou subir des dommages après un impact. La plupart des gens trimballent avec eux des pastilles désinfectantes comme solution de rechange.

  • Les filtres sont efficaces dans les endroits peu propices aux virus ainsi que pour les utilisateurs occasionnels, les petits groupes et les courtes excursions.
  • Pour vous protéger des virus, traitez l’eau à l’iode et filtrez-la. Si vous ne pouvez boire d’eau iodée, utilisez un élément au charbon qui peut enlever entre 90 et 98 % de l’iode. Par contre, assurez-vous que le traitement à l’iode ait été appliqué assez longtemps pour faire effet avant de filtrer l’eau.

Les purificateurs sont constitués d’un ou de plusieurs éléments filtrants qui isolent les larges pathogènes et d’une résine iodée ou de tout autre élément qui éradique les virus.

  • Les purificateurs haut de gamme n’introduisent pas de produits chimiques dans l’eau.
  • Ils sont économiques à long terme et conviennent aux utilisateurs fréquents, aux excursions de longue durée ou aux groupes nombreux.

Les purificateurs fonctionnant à la lumière ultraviolette sont des dispositifs conçus pour traiter des petites quantités d’eau à la fois : 0,5 ou 1 l. Une fois dans l’eau, la lumière possède des propriétés qui agissent sur les bactéries et les agents pathogènes (et même les virus) afin de les rendre inoffensifs. Cette technologie est utilisée depuis très longtemps dans les usines d’embouteillage et dans les réseaux d’aqueduc municipaux.

  • Les purificateurs fonctionnant à la lumière UV traitent l’eau plus rapidement que les traitements chimiques. De plus, ces purificateurs n’absorbent pas de goût et ne posent pas de dangers pour la santé.
  • Ces purificateurs ne nécessitent aucun pompage et n’ont pas besoin d’être démontés et séchés lorsque vous revenez à la maison.
  • Puisque ces purificateurs sont conçus pour l’eau limpide, l’eau turbide doit être filtrée au préalable. Certains modèles sont offerts avec un préfiltre, mais vous pouvez également utiliser un chiffon ou un filtre à café pour traiter l’eau trouble.
  • Certains purificateurs fonctionnent au moyen de piles qui peuvent être difficiles à remplacer en contrée étrangère. Dans le cadre d’une sortie prolongée, il est préférable de transporter des piles rechargeables qui peuvent être utilisées avec un chargeur solaire afin d’assurer une meilleure autonomie et, par conséquent, une meilleure tranquillité d’esprit.
  • Pour assurer le rayonnement de la lumière UV, la lampe du purificateur doit être immergée dans de petites quantités d’eau.

Entretien des filtres à eau

Entre deux utilisations, les filtres à eau devraient être démontés entièrement puis être mis à sécher à l’air libre afin de prévenir la moisissure et la croissance de bactéries. Les filtres peuvent être nettoyés un bon nombre de fois avec une brosse avant qu’il faille les remplacer. Toutefois, ils ne devraient être nettoyés que lorsque cela est vraiment nécessaire si on ne veut pas écourter leur durée de vie.

L’eau très chargée en sédiments ou en limon (associé avec les régions glaciaires) bouche rapidement le filtre et rend le pompage de l’eau difficile. Pour faciliter l’opération, il est recommandé de laisser l’eau se décanter une heure ou deux dans un récipient avant de la pomper pour la filtrer. Les sédiments et le limon se déposeront au fond du récipient.

Choisir un traiement

En règle générale, plus le coût initial d’une méthode de traitement est bas, plus le coût par litre d’eau traitée sera élevé.

  • Si vous ne campez qu’occasionnellement et en petits groupes, une petite trousse de bioxyde de chlore ou un filtre de milieu de gamme comportant une cartouche jetable après quelques utilisations devrait faire l’affaire.
  • Si vous campez régulièrement ou faites partie d’un groupe comptant un grand nombre de personnes, vous devrez traiter de plus grandes quantités d’eau. À long terme, il sera probablement plus économique d’acheter un filtre plus dispendieux. Le rendement habituel des cartouches des filtres peu dispendieux est de plusieurs dizaines à quelques centaines de litres, tandis que les éléments d’un filtre haut de gamme peuvent généralement traiter des dizaines de milliers de litres.
  • Les purificateurs fonctionnant à la lumière ultraviolette ne nécessitent pas de cartouche de rechange. L’autonomie des piles est variable, mais une lampe UV peut traiter de 3000 à 8000 l d’eau.