Mountain Equipment Company
Illustration of hikers on a path with trees and a mountain

Rapport d’étape

Merci de visiter cette page. Vous êtes probablement ici pour vous informer sur les progrès de MEC quant à ses objectifs de développement durable. Ce rapport d’étape répondra à vos questions.

Nous sommes en voie de devenir le chef de file des détaillants canadiens sur le plan de la responsabilité sociale et environnementale. En 2021, nous nous sommes fixé des objectifs pour la marque MEC (les produits que nous concevons nous-mêmes) et pour notre entreprise dans son ensemble. Ce rapport fait état de nos progrès en date d’avril 2022 et aborde tant nos grandes réussites que les enjeux complexes que nous étudions toujours.

Il est divisé en trois sections : les produits, les gens et la planète.

Les produits

Nous aspirons à créer des produits de qualité et peu dommageables pour l’environnement, le tout, à un prix avantageux.

Illustration of hangtag with recycled arrow icon on it

Matériaux plus durables

Objectif : D’ici 2025, nous visons à ce que tous les produits MEC présentent au moins une caractéristique écologique ou de responsabilité sociale.

Où nous en sommes : 70 % – nous sommes sur la bonne voie

Si nous atteignons cet objectif englobant, chaque produit de marque MEC présentera au moins une des caractéristiques de responsabilité sociale ou environnementale suivantes : fibres recyclées (p. ex., polyester ou nylon recyclé), étoffes homologuées par bluesign, matières issues de culture biologique, certification équitable, fabrication sans PVC, conformité aux normes de responsabilité en matière de duvet ou de laine, utilisation de lyocell durable, cuirs provenant d’une tannerie certifiée par le Leather Working Group ou articles rechargeables.

Jusqu’à maintenant, au moins 70 % de nos produits remplissent ce critère, alors nous sommes sur la bonne voie. Afin d’atteindre les 100 %, nous nous sommes fixé les objectifs ci-dessous pour certains matériaux précis.

Trois fois plutôt qu’une : beaucoup de produits MEC présentent plus d’une caractéristique écologique. Certains en comptent même trois, comme notre nouvelle collection logo.

Illustration of a chemistry flask with liquid bubbling

Matériaux homologués par bluesign

Objectif : D’ici 2025, nous voulons que 100 % des matériaux utilisés dans la fabrication des produits MEC soient homologués par bluesign.

Où nous en sommes : Parmi nos étoffes, 65 % sont homologuées par bluesign.

Il est impossible de fabriquer du matériel de plein air sans utiliser de produits chimiques (apprenez-en plus dans notre billet de blogue), mais nous nous efforçons d’utiliser les produits les plus sécuritaires qui soient. Nous collaborons avec Bluesign depuis 2005 pour créer et utiliser les matériaux les plus sécuritaires et durables possible.

Au moment d’établir nos objectifs bluesign pour la marque MEC il y a plusieurs années, nous nous sommes concentrés uniquement sur les vêtements et les sacs de couchage. Nous voulons maintenant intégrer des matériaux homologués par bluesign à toutes nos catégories de produits, comme les sacs à dos et les chaises de camping. Et nous ne lésinons pas sur les détails : tout matériau qui compose plus de 0,01 % du produit, comme les doublures de poches, est inclus dans nos calculs. Il nous reste quelques années pour atteindre notre objectif et nous travaillons dur pour y parvenir.

Illustration of plastic bottles

Polyester recyclé

Objectif : D’ici 2023, notre objectif est que 50 % du polyester utilisé dans la fabrication des produits MEC soit fait à partir de fibres recyclées.

Où nous en sommes : 22 % de fibres recyclées

Notre cible est ambitieuse et nous avons du pain sur la planche. Le polyester est extrêmement populaire dans l’industrie du plein air, et le polyester recyclé fabriqué à partir de plastique (qu’on appelle aussi rPET) prévient le rejet de millions de bouteilles d’eau dans des sites d’enfouissement ou dans l’océan. MEC veut poursuivre ses efforts pour prouver à quel point les matières recyclées peuvent être utiles et pour élargir le marché des fibres recyclées. (Saviez-vous qu’en 2016, seulement 9 % des déchets de plastique générés au Canada ont été recyclés?) Lorsque nous concevons de nouveaux produits MEC, nous évaluons toujours la possibilité d’utiliser du polyester recyclé pour nous approcher de notre cible.

Les restants, on adore ça : Pour fabriquer les oreillers Camp de MEC, nous utilisons des retailles de mousse issues de la fabrication de matelas de sol et les empêchons ainsi d’aboutir au dépotoir.

Illustration of a fishing net

Nylon recyclé

Objectif : D’ici 2023, notre objectif est que 30 % du nylon utilisé dans la fabrication des produits MEC soit fait à partir de fibres recyclées.

Où nous en sommes : 2 %

Comme vous pouvez le deviner en voyant ce pourcentage, la réalisation de cet objectif s’est avérée un énorme défi en 2021. La COVID a bouleversé notre chaîne logistique et il a été particulièrement difficile de nous approvisionner en nylon recyclé.

Le nylon est utilisé dans la fabrication d’étoffes synthétiques (pour des manteaux ou des cuissards, par exemple). Le nylon recyclé est produit à partir de filets et d’équipements de pêche usagés, ce qui présente l’avantage supplémentaire d’éviter que certains engins fantômes ne soient rejetés dans l’océan. Bien que nous soyons encore loin de notre objectif, la majorité du nylon que nous utilisons est homologué par bluesign. Nous arrivons donc à intégrer un peu de durabilité à notre utilisation de nylon, et nous continuerons d’augmenter notre pourcentage de nylon recyclé.

Plus de chaleur, moins de déchets : Quand la pandémie de COVID est survenue, les usines ont fermé, la production s’est arrêtée et nous nous sommes retrouvés avec des réserves d’étoffes qui étaient destinées à la fabrication de sacs de couchage. Nous ne voulions pas les gaspiller, donc notre designer les a utilisées pour fabriquer le parka en duvet Apex St. Elias Expedition.

Illustration of feathers

Duvet certifié éthique

Objectif : atteint Où nous en sommes : 100 % du duvet que nous utilisons est de source éthique.

Depuis 2016, la marque MEC s’approvisionne en duvet uniquement auprès de fournisseurs qui pratiquent un élevage responsable. Nous avons récemment commencé à explorer la possibilité d’utiliser du duvet recyclé (provenant par exemple de couettes usagées). Le duvet recyclé présente plusieurs avantages : il prolonge la durée de vie du duvet qui est toujours en bon état, il nous aide à atteindre nos objectifs en matière d’économie circulaire, et il nous garde au chaud pendant nos aventures en plein air.

Illustration of a sheep

Laine éthique

Objectif : D’ici 2025, notre objectif est que 100 % de la laine utilisée dans la fabrication des produits MEC soit de source responsable.

Où nous en sommes : 73 % de la laine que nous utilisons est de source responsable.

Nous redoublons nos efforts pour intégrer de la laine produite de façon responsable à nos produits depuis des années. En 2016, MEC a même participé à un groupe de travail international formé d’autres marques, de fournisseurs de laine et d’organismes de protection des animaux pour créer une norme mondiale de responsabilité en matière de laine : la Responsible Wool Standard. Bien que nous n’ayons pas encore atteint notre objectif de 100 %, nous demandons toujours à nos fournisseurs de nous proposer de la laine éthique et explorons d’autres options écoresponsables comme la laine recyclée.

Illustration of cotton plant

Coton biologique

Objectif : atteint Où nous en sommes : 100 % du coton que nous utilisons est biologique.

Tout le coton employé pour fabriquer des produits de marque MEC est issu de culture biologique – et pour cause. Le coton biologique est moins dommageable pour l’environnement que le coton cultivé de manière conventionnelle, et aucun pesticide toxique ni engrais chimique n’est utilisé dans sa fabrication (ils sont nocifs tant pour la planète que pour les agriculteurs). Nous utilisons du coton bio depuis 1998.

Illustration of wood chips

Lyocell durable (TencelMC)

Objectif : atteint

Où nous en sommes : 100 % du lyocell que nous utilisons est fabriqué de façon durable.

Saviez-vous qu’il est possible de fabriquer une étoffe ultradouce à partir de bois? Le procédé de fabrication consiste à dissoudre de la pâte de bois et à la transformer en fibre régénérée appelée « cellulose artificielle ». Cette matière végétale est un choix plus écologique lorsqu’elle n’entraîne pas de déforestation ni de pollution. Nous n’utilisons que la version durable (« preferred ») du lyocell de Tencel, qui est fabriquée selon un procédé en boucle fermée non toxique et moins nocif pour l’environnement.

Les gens

Pour fabriquer les vêtements et le matériel de marque MEC, nous faisons appel à des gens et à des partenaires de partout dans le monde. Nous sommes l’une des deux seules marques canadiennes à avoir fait accréditer notre programme de responsabilité sociale par la Fair Labor Association.

Illustration of a t-shirt

Usines certifiées équitables

Objectif : D’ici 2025, nous voulons que 50 % des vêtements de marque MEC soient fabriqués dans une usine certifiée équitable.

Où nous en sommes : 14 % de nos vêtements sont certifiés équitables.

La marque MEC collabore présentement avec trois usines certifiées équitables. MEC verse à ces usines une prime financière supplémentaire pour chaque vêtement, en plus du coût de fabrication. Cette prime est déposée dans un compte bancaire géré par les travailleurs, qui procèdent à un vote pour décider de la façon d’utiliser l’argent. En 2021, les travailleurs de ces usines ont utilisé la prime pour financer les projets suivants.

  • Vaccins contre la COVID-19 : distribués par l’entremise d’une initiative sectorielle spéciale

  • Potager sans pesticides : achat de graines, de terreau, de matériaux et d’outils

  • Essentiels pour la maison : achat de bouteilles en acier isolantes, de cruches cuivrées et de draps

  • Aide financière d’urgence : sommes distribuées directement aux travailleurs pour atténuer les conséquences financières de la COVID-19

Pour atteindre notre objectif de 50 %, nous avons adopté deux approches : nous encourageons les usines avec qui nous faisons déjà affaire à obtenir la certification équitable, et nous accordons la priorité aux usines certifiées équitables lorsque nous choisissons de nouveaux fournisseurs.

Remarque sur notre méthode de suivi – Auparavant, nous comptions le nombre de styles fabriqués dans des usines équitables, mais nous réalisons maintenant que cette méthode ne reflète pas fidèlement l’incidence de la certification équitable sur notre collection. Nous présentons maintenant ce résultat sous forme de pourcentage, et le calculons en fonction de la valeur des projets que nous confions à des usines certifiées équitables et à des usines non équitables. Nous croyons que cette méthode exprime mieux l’importance que la marque MEC accorde à la certification équitable.

Incidence locale : MEC a commencé à faire affaire avec des usines certifiées équitables en 2014. Dans les huit dernières années, nous avons versé aux travailleurs de ces usines des primes d’une valeur totale de 338 000 $.

Illustration of a sewing machine

Nouvelles au sujet de la chaîne logistique

MEC divulgue publiquement la liste des usines qui fabriquent ses produits et a été le premier détaillant canadien à le faire. Nous tenons à bâtir une chaîne logistique dont nous sommes fiers. Voici ce que nous avons fait dans la dernière année.

  • Rémunération équitable dans notre chaîne logistique : Au début de janvier 2022, nous avons franchi une étape importante en annonçant notre engagement public envers la rémunération équitable. Dans le cadre de cet engagement, nous compilons des données salariales pour toutes nos installations de niveau 1. La prochaine étape sera d’utiliser ces données pour définir notre feuille de route et nos objectifs précis, ce que nous comptons faire d’ici la fin de l’année 2022.

  • Communications claires dans notre chaîne logistique : En 2021, nous avons mis en œuvre de nouveaux outils afin de mieux comprendre les mécanismes de grief en place dans nos installations de niveau 1 (c.-à-d. les façons dont les travailleurs peuvent signaler leurs préoccupations) et d’évaluer l’efficacité de ces mécanismes. Notre objectif est que chaque usine dispose de mécanismes de grief efficaces d’ici la fin de 2023 et mette en place des procédures accessibles et anonymes permettant de transmettre l’information à la direction et aux marques.

  • La COVID et notre chaîne logistique : L’un des plus grands défis que nous avons rencontrés pendant la COVID était l’impossibilité de visiter et de soutenir les usines en raison de la restriction des voyages. Nous avons dû suspendre entièrement notre cycle de vérification des usines et nos programmes de soutien sur place. Maintenant que les frontières ouvrent de nouveau, nous avons repris ces vérifications et avons détecté des problèmes préoccupants, notamment en ce qui concerne les frais de recrutement. Malheureusement, ce n’est pas la première fois que nous sommes confrontés à ce problème, et nous savons qu’il faut du temps pour le régler. D’un point de vue mondial, MEC est une entreprise relativement petite, alors nous collaborons avec d’autres marques pour nous faire entendre et trouver des façons de changer les choses en collaborant avec les usines.

La planète

Nous aimons beaucoup notre planète, alors nous cherchons toujours des façons de réduire notre empreinte et d’être un chef de file de notre secteur dans la lutte aux changements climatiques.

Illustration of an arrow pointing down

Empreinte carbone

Nouvel objectif : En 2022, nous voulons bâtir un plan d’action climatique pour réduire nos émissions par rapport à nos données de référence.

Où nous en sommes : 2 271 tonnes d’équivalent CO2

En avril 2022, nous nous sommes fixé un tout nouvel objectif : bâtir un plan d’action climatique fondé sur des données scientifiques pour réduire nos émissions. Mais nous devons d’abord connaître notre point de départ.

Nous avons mesuré nos émissions des champs d’application 1 et 2 (selon le Protocole des gaz à effet de serre) et avons conclu qu’elles s’élevaient à 2 271 tonnes d’équivalent CO2 en 2021. Nous sommes en train de calculer nos émissions du champ d’application 3 pour les inclure à nos données de référence. Le champ d’application 3 est complexe; il inclut beaucoup d’éléments et couvre pratiquement tout, y compris les biens qu’une entreprise achète jusqu’à l’élimination des produits qu’elle vend (voir le Protocole des GES). Pour obtenir un aperçu réaliste de nos émissions, nous voulons prendre le temps de recenser des données exactes pour bien documenter nos plans d’action.

De façon générale, nous connaissons nos plus grandes sources d’émissions : les matières premières, la fabrication, les produits en fin de vie et, oui, la façon dont nos clients utilisent nos produits (le lavage et le séchage des vêtements, par exemple). C’est pourquoi nous avons établi des objectifs visant à augmenter l’utilisation de matériaux durables et à favoriser l’économie circulaire.

Et pour compliquer les choses encore davantage : en plus de fabriquer nos propres produits, nous vendons aussi des produits d’autres marques. Cela signifie que nous avons moins de pouvoir sur les solutions mises en œuvre. Nous tiendrons compte des défis dans ces deux volets, mais ils nécessiteront des approches différentes. Restez à l’affût pour en savoir plus.

Illustration of plastic mailer bag

Élimination des emballages de plastique

Nouvel objectif : D’ici la fin de 2023, nous voulons arrêter d’utiliser des sacs de plastique pour l’expédition des commandes en ligne.

Où nous en sommes : 13,3 tonnes de plastique par année

Lorsque vous commandez des produits sur mec.ca, nous vous les envoyons par la poste. Si vous achetez des produits de petite taille, ils arrivent dans un sac d’expédition en plastique pratiquement impossible à recycler. Nous voulons éliminer complètement l’utilisation de ces sacs de plastique et les remplacer par une option recyclable.

Nous sommes fiers de nos emballages « rouleau de sushi », qui évitent l’utilisation de millions de sacs de plastique lors de l’expédition des produits MEC des usines jusqu’à nos installations. Cependant, les attaches utilisées dans ces emballages sont en plastique. Nous explorons donc d’autres options qui nous aideraient à éliminer complètement le plastique de nos emballages.

Nous sommes aussi ravis de nous joindre à d’autres chefs de file de l’industrie dans le cadre du mouvement pour un emballage responsable de prAna afin d’atteindre nos objectifs en matière d’emballage et d’en apprendre plus sur les solutions novatrices d’emballage responsable.

Illustration of two arrows in a circle

Programmes d’économie circulaire

Nouvel objectif : Nous voulons trouver des façons de prolonger la durée de vie des produits et des matériaux, et créer un plan d’action.

Où nous en sommes : au stade de la recherche

Le produit le plus écoresponsable est celui qui existe déjà. L’économie circulaire vise à prolonger la durée de vie des produits et des matériaux. Ce n’est pas un nouveau concept pour nous – nous concevons déjà nos produits de façon à ce qu’ils durent pendant de nombreuses années. Avant que la COVID n’interrompe nos programmes, nos magasins offraient aussi des services de réparation et de location. La question que nous nous posons maintenant est la suivante : comment pouvons-nous tirer pleinement parti de l’économie circulaire?

Voici les possibilités que nous explorons :

  • Collaborer avec Fashion Takes Action dans le cadre d’un programme pilote de recyclage des textiles au Canada pour réduire les déchets

  • Explorer la possibilité d’utiliser des matières recyclées postconsommation transformées au Canada (Smartwool fait un excellent travail dans ce domaine grâce à son projet Second Cut)

  • Explorer les façons de prolonger la durée de vie utile des produits, ce qui exige un énorme effort de logistique et de planification

L’économie circulaire pose beaucoup de défis, et la majorité des concepts qui y sont associés sont relativement nouveaux au Canada (comme les biens recyclés postconsommation). Nous devons aussi faire en sorte que tous nos programmes puissent être exécutés à l’échelle du pays. Bref, nous avons beaucoup de travail à faire en coulisses, mais ce n’est pas près de nous arrêter.

Les prochaines étapes

Nous avons créé ce rapport d’étape pour vous présenter nos progrès en matière de développement durable. Que vous en ayez fait un survol rapide ou que vous ayez lu chaque mot, nous vous remercions de nous suivre dans cette aventure. Nous vous fournirons une autre mise à jour l’an prochain pour assurer la transparence de nos activités.