16_IT_0005_hybris_OurRoots

La petite histoire de MEC

En 1971, un groupe d’alpinistes de la côte Ouest décidait de lancer une entreprise, mais en faisant les choses un peu différemment. Le résultat : un modèle de vente au détail non conventionnel devenu une entreprise prospère. L’ascension n’a pas toujours été facile ; nous avons affronté de terribles tempêtes.

Même si nous sommes aujourd’hui un peu plus vieux et un peu plus sages, nous puisons toujours dans nos racines en faisant avancer les choses, en négociant nos affaires de façon équitable, en trouvant notre force dans la communauté et en incitant les Canadiens à partir à l’aventure.

Vers la fin des années soixante et au début des années soixante-dix, l’escalade n’était pas encore très populaire, ce qui rendait le matériel rarissime. Les grimpeurs et les alpinistes de Vancouver voulant s’attaquer aux montagnes de la région devaient faire des pieds et des mains pour s’approvisionner en cordes et en piolets, sans compter les prix exorbitants. C’est pourquoi la plupart des voyages d’escalade commençaient d’abord par un détour de l’autre côté de la frontière, au magasin REI à Seattle.

Une idée voit le jour

L’idée d’offrir du matériel de plein air au Canada a germé lors d’un voyage au mont Baker en 1970 alors qu’un groupe de quatre grimpeurs s’est retrouvé coincé au camp de base par une pluie battante. Sans rien d’autre à faire que de discuter, ils jonglent avec l’idée d’ouvrir un magasin d’équipement de plein air à Vancouver. Au cours des jours suivants, la chimère prend forme et les quatre compères s’engagent à ouvrir au Canada un magasin à l’image de REI, une coopérative à maigres profits et aux idéaux démocratiques.

« Le modèle économique de la coopérative me semblait aussi viable que celle d’une entreprise privée. » – Jim Byers, membre fondateur de MEC

Avant de pouvoir lancer ses opérations, le groupe devait d’abord ébaucher un plan pour acquérir un capital de départ. Ils examinent d’abord une structure qui aurait surtout profité à ses fondateurs : un groupe de dix à douze personnes vendant de l’équipement au public. Finalement, ils décident de donner à leur entreprise la forme d’une coopérative de consommation qui émettrait un nombre illimité de parts de membre à valeur égale, et qui vendrait du matériel pour l’escalade, l’alpinisme, le ski de montagne et la randonnée. On décide donc de fixer à 5 $ le coût de la carte de membre, mais avec ce maigre fonds de roulement, les membres doivent payer leurs achats d’avance et faire confiance à MEC pour livrer la marchandise.

Les premières années

Au tout début, REI et MSR, une autre petite entreprise basée à Seattle, ont accepté de vendre au petit groupe du matériel au prix du gros. Avec une maigre marge bénéficiaire de 20 %, la nouvelle coopérative pouvait maintenant acheter en gros, payer les déplacements et les dépenses encourues tout en restant compétitive sur le marché de Vancouver. Peu à peu, il fut possible d’acheter du matériel sans avance de paiement. Les membres fondateurs se rendaient aux réunions des clubs de plein air pour montrer le matériel, discuter avec les gens et vendre l’idée de la coopérative.

Durant les trois premières années, MEC était gérée uniquement par des bénévoles. Ce n’est qu’à partir de 1974, lorsque l’entreprise a eu les moyens d’ouvrir un magasin et de tenir un inventaire, que les employés ont pu toucher un salaire. Bien sûr, les premiers magasins avaient pour objectif de vendre de l’équipement, mais au départ, ils étaient surtout un endroit pour planifier des sorties, solliciter des conseils et échanger sur les produits.

Petit rêve devenu grande réalité

Au début, les choses n’étaient pas faciles. Des conflits ont surgi et l’argent se faisait rare. De plus, certains fournisseurs refusaient de vendre à cette entreprise qui ne respectait pas les prix suggérés. Mais au bout du compte, la philosophie d’affaires que prônait la coop a fait son chemin. Certaines personnes étaient prêtes à investir temps et énergie, et à devenir de fidèles clients.

Forte de la confiance qu’accordait une poignée de membres à cette coopérative, MEC est devenue au fil du temps une entreprise prospère.

1971 La coopérative est officiellement constituée le 2 août par six membres avec un fonds de roulement d’environ 65 $.


1972 Production du premier catalogue : une seule page tapée et collée sur la porte de l’édifice de l’association étudiante de la UBC. Le nombre de membres passe à 250 à la fin de l’année et les activités déménagent à l’édifice Dominion, sur West Hastings.


1973 Le magasin déménage au 2068 4th Avenue pour entreposer les stocks de matériel.

1974 L’année débute en force avec 700 membres. On commence à leur envoyer les catalogues par la poste.


MEC 1975 catalogue cover

1975 Le magasin de Vancouver s’agrandit pour inclure le rez-de-chaussée (premier magasin à avoir pignon sur rue). En plus du matériel, nous avons un tableau pour afficher les activités de plein air qui se déroulent dans la région.


1976 Le conseil d’administration vote en faveur d’un rachat de parts sociales qui se traduit par une ristourne versée aux membres en fonction de leurs achats. Cette mesure contribue grandement à stabiliser la situation financière. En plus de vendre du matériel, nous annonçons dans notre catalogue la location d’équipement de ski de fond et de raquettes.


1977 La coopérative Canadian Mountain vote pour être absorbée par MEC, et trois membres conduisent un camion de déménagement rempli de matériel jusqu’en Alberta pour ouvrir un magasin à Calgary. Le magasin de Vancouver déménage dans un local près de Granville Island.

1978 La technologie des vêtements imperméables fait un bond en avant avec l’introduction de parkas, de pantalons et d’anoraks en GORE-TEX.


1979 MEC et Hine-Snowbridge unissent leurs efforts pour ouvrir une usine canadienne qui fabrique des sacs à dos et des sacoches de vélo. L’entreprise évolue pour devenir Serratus Mountain Products qui sera notre marque « maison » pendant 25 ans.


1980 Un premier sondage est mené auprès des membres, qui souhaitent qu’on améliore l’accessibilité de l’équipement (il s’avère que ce n’était pas la dernière fois que nous allions entendre ce commentaire).


1981 Le nombre de membres atteint 57 000, et MEC célèbre ses 10 ans.

1982 Le magasin de Vancouver déménage sur la West 8th Avenue où il restera pendant une douzaine d’années.


1983 La coopérative commence à accepter le paiement par carte de crédit, mais exige l’achat des parts sociales en espèces pour souligner leur importance.


MEC 1984 catalogue cover

1984 MEC compte 90 000 membres résidant au Canada et 1000 membres à l’extérieur du pays. Nous réalisons un deuxième sondage auprès des membres en leur promettant de leur envoyer une affiche de la coopérative pour les inciter à y répondre.


1985 Pour la première fois, le nombre de candidat·e·s dépasse le nombre de sièges à pourvoir au sein du conseil d’administration. Auparavant, on procédait à l’élection par acclamation.

MEC ouvre un magasin à Toronto.


1985/86 MEC winter catalogue cover

1986 Le nombre de membres passe à 140 000, et nous imprimons notre tout premier catalogue en couleurs. La technologie évolue : notre catalogue d’hiver indique que la fréquence d’émissions des DVA est appelée à changer (elle passe à 457 kHz, maintenant la norme).


1987 MEC crée un fonds pour l’environnement et fait un don à la Federation of Mountain Clubs of BC pour l’achat d’une propriété abritant Smoke Bluffs, une aire d’escalade menacée par le développement. La propriété est achetée au coût de 70 000 $.

Les membres reçoivent un total de 350 000 $ en ristourne.


1988 Début du développement de produits à l’interne. Le parka Nevé en GORE-TEX est le premier produit majeur que nous fabriquons. L’équipe de développement pensait que la production de 1 600 unités serait suffisante. À la fin de l’année, nous en produisions 10 000.


1989 Plusieurs membres du personnel prennent congé pour nettoyer un déversement de pétrole sur la côte ouest de l’île de Vancouver. MEC décide de les rémunérer et rembourse leurs dépenses.

Les membres reçoivent un total de 650 000 $ en ristourne.


1990 Le nombre de membres atteint 250 000. À ce moment, ce nombre représente 1 % de la population canadienne. De 1987 à 1990, le taux de croissance de la coopérative est de plus de 30 % par année.


1991 La coopérative a 20 ans. Elle compte 330 000 membres et enregistre des recettes annuelles de 36,5 millions de dollars. Le magasin de Toronto s’agrandit pour atteindre plus du double de sa superficie. Nous célébrons notre 20e anniversaire en apposant une édition spéciale du logo sur des shorts, des couteaux suisses et des sacs de couchage.


1992 MEC ouvre un magasin à Ottawa. Nous concevons le seul (à notre connaissance) manteau en GORE-TEX pour enfants en Amérique du Nord qui est entièrement approuvé par Gore, à l’époque.

1993 Création du Fonds de dotation pour l’environnement comme fonds de bienfaisance destiné à soutenir l’aménagement de parcs et d’aires protégées. Les membres reçoivent un total de 900 000$ en ristourne.


1994 MEC conçoit des manteaux et des pantalons de laine polaire en polyester recyclé fait à partir de bouteilles de plastique.

Le conseil d’administration élabore une politique qui exige une consultation environnementale pour la construction de tous les nouveaux bâtiments et les travaux de rénovation.


1995 Dans le cadre de l’un de ses 47 projets environnementaux, MEC octroi une subvention de 100 000 $ pour contribuer à l’acquisition de l’île Jedediah afin de la préserver en tant que parc provincial. Le magasin de Vancouver déménage dans un espace beaucoup plus grand sur West Broadway, soit un ancien atelier de réparation automobile.


1996 Lors d’un sondage mené auprès des membres, 44,9 % des répondants et répondantes signalent qu’ils et elles utiliseraient Internet pour obtenir des renseignements ou communiquer avec MEC si nous étions connecté·e·s.


1997 Le nombre de membres atteint 1 million. À la fin de l’année, nous lançons mec.ca, un petit catalogue numérique offrant des renseignements sur le plein air. Nous éliminons finalement les carnets de membres — à la place, les membres peuvent utiliser leur nouvelle carte de membre ou leur numéro de téléphone au moment de payer leurs achats.


1998 Nous créons une collection de vêtements faits à 100 % de coton issu de culture biologique. MEC installe aussi son propre laboratoire où nous pouvons tester les matériaux pour nous assurer que les produits que nous fabriquons respectent nos normes.

Ouverture du magasin MEC à Edmonton. Déménagement du magasin de Toronto (encore) dans un bâtiment de la rue King Ouest, qui reçoit un prix pour son design écologique.


1999 La technologie des sacs évolue à un point tel que MEC cesse de vendre des sacs à dos avec armature externe, autrefois un incontournable de l’équipement de plein air. Notre siège social déménage dans un ancien entrepôt de pièces automobiles.


2000 Les planches à neige divisibles sont intégrées à notre assortiment de produits pour que les planchistes puissent accéder à l’arrière-pays. Le magasin d’Ottawa déménage à son emplacement actuel et devient le premier magasin de détail au Canada à respecter les normes strictes C2000 en matière de constructions écologiques.

Les membres reçoivent un total de 1,2 million de dollars en ristourne.


2001 Le site Web devient transactionnel afin que les membres puissent acheter leurs produits en ligne. MEC ouvre un magasin à Halifax et célèbre ses 30 ans d’histoire. Les membres reçoivent un total de 1,2 million de dollars en ristourne.


2002 Ouverture d’un magasin MEC à Winnipeg. Ce dernier est considéré comme l’immeuble de vente au détail le plus écoénergétique au Canada. La coopérative permet aux membres de voter en ligne à l’élection du conseil d’administration.


2003 La coopérative arrive au Québec. MEC ouvre un magasin à Montréal et commence à traduire toutes ses communications en français.


2004 MEC ouvre un magasin à Québec et à North Vancouver. Le nombre de membres atteint 2 millions.

Les membres reçoivent un total de 1 million de dollars en ristourne.


2005 Après des années de baisses des ventes des produits Serratus, MEC ferme l’usine de fabrication, l’une des décisions les plus difficiles et les plus controversées prises par la coopérative.

MEC devient partenaire fondateur de Sans Trace Canada et adhère à la Fair Labor Association. Nous appuyons également la Land Conservancy pour protéger les parois d’escalade Skaha Bluffs. Les membres reçoivent un total de 2 millions de dollars en ristourne.


2006 Le site Web devient entièrement bilingue. MEC ouvre un magasin à Victoria – le onzième – et célèbre son 35e anniversaire. Nous devenons aussi un partenaire de bluesign®.

Les membres reçoivent un total de 2,1 millions de dollars en ristourne.


2007 MEC adhère à l’alliance 1 % pour la planète, un regroupement d’entreprises qui verse 1 % de leur chiffre d’affaires à des causes environnementales.

Les membres reçoivent un total de 3,6 millions de dollars en ristourne.


2008 MEC ouvre un magasin à Burlington et installe un système d’énergie solaire sur le toit qui alimente le réseau électrique ontarien. Tous les magasins éliminent les sacs en plastique à usage unique, ce qui évite qu’environ 3,4 millions de ces sacs n’aboutissent dans un site d’enfouissement chaque année.


2009 Le nombre de membres atteint 3 millions de personnes, soit l’équivalent de près de 10 % de la population du Canada, et nous ouvrons un magasin à Longueuil. MEC adopte la technique d’emballage « rouleau de sushi » pour réduire l’utilisation des enveloppes en polyéthylène lors de l’expédition des produits depuis les usines.

Les membres reçoivent un total de 344 000$ en ristourne.


2010 Nous développons la gamme de vélo MEC et commençons à faire de la place dans tous les magasins pour offrir aussi un service d’entretien des vélos. Ouverture du magasin à Barrie, le quatrième en Ontario.

Les membres reçoivent un total de 2,2 millions de dollars en ristourne.


2011 La coopérative a 40 ans; les recettes annuelles atteignent 261 millions de dollars et le nombre de membres passe à 3,3 millions. MEC ouvre un magasin à London, en Ontario, et devient un membre fondateur de la Sustainable Apparel Coalition (SAC).

Les membres reçoivent un total de 2,4 millions de dollars en ristourne.


2012 Nous lançons une application pour iPhone qui permet l’achat d’une part sociale et le magasinage à partir d’un téléphone intelligent. Nous élargissons également notre programme d’activités et d’évènements à l’échelle du pays et déménageons notre magasin de North Vancouver.

Ouverture d’un magasin de style boutique sur la rue Saint-Denis, à Montréal. (Des années plus tard, nous lui disons « Au revoir ». Nous aimions beaucoup ce petit magasin, mais une boutique de voyage ne convenait pas tout à fait à MEC.)


2013 Nous recevons l’accréditation de la Fair Labor Association en plus d’ouvrir un magasin à Langley, de lancer notre site Web mobile et de dévoiler un nouveau logo.

Le nombre de membres dépasse les 4 millions.


2014 Les membres reçoivent un total de 4,5 millions de dollars en ristourne. Nous organisons plus de 5000 évènements dans la communauté, des courses et défis cyclistes aux ateliers d’entretien de vélo en passant par des festivals.

MEC ouvre son nouveau siège social, met en marché nos premiers t-shirts certifiés équitables et commence à utiliser l’indice Higg pour évaluer les impacts sociaux et environnementaux de notre chaîne logistique.


MEC Outdoor Nation

2015 MEC compte alors plus de 2000 employé·e·s et 4,5 millions de membres.

Les membres reçoivent un total de 5,4 millions de dollars en ristourne. Nous lançons Génération plein air MEC, un mouvement qui vise à inciter les jeunes à passer plus de temps dehors.


2016 MEC ouvre de nouveaux magasins à Kelowna, à Laval, à South Edmonton et à North York. Le magasin de London déménage dans un nouvel immeuble, doublant sa superficie. Nous ouvrons aussi un deuxième centre de distribution, en Ontario.

Les membres reçoivent un total de 1,8 million de dollars en ristourne.


2017 La coopérative accueille son 5 millionième membre.

MEC ouvre un magasin à Kitchener et déménage ceux d’Edmonton et de Québec. Nous inaugurons également le site du nouveau magasin de Vancouver qui sera situé au village olympique.


Tosh Sherkat climbing in gym

2018 MEC ouvre un deuxième magasin à Calgary (Calgary South) et devient le partenaire fondateur de Climbing Escalade Canada qui soutient le développement de jeunes grimpeurs et grimpeuses.

Notre chef de la direction signe l’engagement sur la diversité des chefs de la direction, et MEC produit trois documentaires d’aventuriers et aventurières du Canada qui partagent leurs expériences en milieux sauvages.


Canoe Portage in Toronto

2019 Toronto déménage sur la rue Queen Ouest et devient notre tout premier magasin phare. Il ouvre ses portes avec un portage le long de la rue Queen et l’inauguration de son mur d’escalade de blocs.  Nous lançons MEC Tous dehors (notre programme revampé du volet communauté) et le pantalon Rad fait un retour triomphal – tous les stocks s’écoulent en un jour et demi, environ.