Close up of a climber sitting at the crag with rope

Choisir une corde

Les cordes utilisées en escalade sont des cordes dynamiques. Elles sont conçues de façon à pouvoir s’étirer sous la force de choc et absorber ainsi l’énergie générée par une chute. Les cordes d’escalade sont fabriquées à l’aide d’un processus appelé kernmantel, qui consiste à envelopper l’âme de la corde (le centre) d’une gaine de nylon tressée très serrée. La gaine agit comme l’armure de la corde, destinée à protéger l’âme qui, elle, offre la majeure partie de la résistance.

MEC vend aussi des cordes statiques qui ont peu d’élasticité. Ces dernières sont utilisées seulement pour le halage et le relais, ou encore dans des situations de sauvetage ou d’exploration où les risques de chute sont nuls.

Longueur

Les cordes de 60 m sont devenues la norme au sein de la communauté des grimpeurs. Il est vrai qu’une corde de 70 m peut permettre de distancer les relais, mais elle est pesante et occupe plus d’espace dans votre sac. Afin de ne jamais manquer de corde au cours de l’ascension et de redescendre en toute sécurité, vous devriez toujours connaître la longueur de votre corde ainsi que celle des voies que vous grimpez.

Diamètre

Les cordes sont divisées en trois catégories selon leur diamètre et leur utilité. Vous pouvez distinguer les différentes catégories de cordes par les rubans marqués d’un symbole à cet effet à l’une ou l’autre des extrémités de la corde.

Cordes simples

D’un diamètre variant entre 9 et 11 mm, la corde simple a été pensée pour qu’on l’utilise seule en escalade de tous genres et en moulinette. Grâce à son large diamètre, elle est beaucoup plus durable. Elle résiste davantage à l’abrasion et peut supporter de nombreux tests de chute. Les cordes simples de plus de 10 mm sont idéales comme première corde ou pour les types d’escalade qui soumettent la corde à un frottement constant (en moulinette). Quant aux cordes plus minces (10 mm et moins), elles conviennent bien à l’escalade en haute montagne, aux enchaînements difficiles après travail ainsi qu’aux longues voies. Légères et plus faciles à transporter, elles sont toutefois moins résistantes aux chutes successives.

Demi-cordes

De 8 à 9 mm de diamètre, les demi-cordes (parfois appelées cordes à doubler) sont toujours utilisées en paire. Les cordes sont attachées aux ancrages en alternance, une ligne à la fois, afin de bien glisser, d’éviter la friction contre les protubérances ou les surplombs et de minimiser la force de choc. La demi-corde permet aussi de faire de longues descentes en rappel et son utilisation en paire permet d’assurer une protection dans le cas où l’une des deux cordes serait sectionnée par une arête tranchante ou une roche. De plus, lorsqu’elle est bien utilisée, la demi-corde transmet beaucoup moins la force de choc qu’une corde simple. Pour faciliter l’utilisation et la gestion des cordes, il est préférable de choisir des couleurs différentes.

Une paire de cordes de petite grosseur est plus lourde qu’une corde simple, mais son poids peut être réparti entre les grimpeurs. Dans certaines circonstances, par exemple à l’occasion de randonnées glaciaires, l’utilisation d’une demi-corde simple peut alléger le bagage.

Cordes jumelles

Moins utilisées en Amérique du Nord, les cordes jumelles sont faites pour l’escalade en milieu alpin. Leur petit diamètre de 7,5 à 8 mm les rend aussi légères qu’une seule ligne de protection, mais elles permettent de longues descentes en rappel tout en offrant une grande marge de sécurité. Le système de cordes jumelles nécessite deux cordes identiques, mais contrairement aux demi-cordes, elles sont attachées ensemble dans le même ancrage. L’utilisation des cordes jumelles exige une gestion exceptionnelle afin d’éviter qu’elles ne s’entortillent. Elles résistent beaucoup mieux aux chocs que les cordes simples ou les demi-cordes.

Apprêt hydrofuge

Les cordes auxquelles est appliqué un apprêt hydrofuge sont résistantes à l’eau grâce au polymère fluoré de la solution dont elles sont imprégnées. L’eau absorbée par une corde augmente son poids et réduit considérablement sa résistance. Il est essentiel d’utiliser ce type de cordes en escalade de glace, en escalade en milieu alpin et en randonnée glaciaire. Pour les autres types d’escalade, une corde sans apprêt peut convenir, mais elle ne sera pas aussi bien protégée contre l’usure due au frottement.

Force de choc

La force de choc d’une corde est la mesure de son élasticité et de sa capacité à absorber l’énergie d’une chute. Plus la force de choc est élevée, plus l’énergie de la chute est transmise au système d’assurage et à la protection. Une force de choc faible réduit l’impact sur l’assureur et est bénéfique pour les protections douteuses ou les courtes chutes. Toutefois, l’élasticité d’une corde peut devenir un désavantage en moulinette.

Tests de normalisation

L’Union internationale des associations d’alpinisme (UIAA) certifie les cordes dynamiques à l’aide de tests de normalisation. Les cordes certifiées CE sont aussi soumises à des tests semblables.

Chutes

Les cordes simples sont testées avec un poids de 80 kg attaché à une section précise de la corde et lâché successivement jusqu’à ce que la corde lâche. La résistance de la corde est calculée en nombre de chutes auxquelles elle a résisté. Les cordes qui ne peuvent résister à plus de cinq chutes ne sont pas approuvées. Les demi-cordes sont testées avec un poids de 55 kg et le facteur de chutes correspond au nombre de chutes auxquelles un seul toron (fil) de corde peut résister. Les cordes jumelles sont testées avec un poids de 80 kg attaché à 2 torons.

Allongement

Les tests déterminent l’allongement dynamique (élasticité) d’une corde sous une charge dynamique. L’élasticité maximale permise au premier test est de 40 % avec un poids de 80 kg. Les renseignements concernant l’élasticité d’une corde sont importants, car ils indiquent sa force de choc. Une corde qui a un allongement dynamique élevée aura une force de choc plus faible. Rappelez-vous toutefois qu’une corde qui possède un taux d’allongement élevé peut être difficile à manier, voire être dangereuse si utilisée en moulinette.

Entretien, nettoyage et durabilité

Rangez votre corde dans un endroit sec à température ambiante. Gardez-la loin de la poussière, des rayons du soleil ainsi que des composés chimiques, acides et alcalins, qui tous accélèrent la dégradation du nylon. Aussi, prenez garde aux agents oxydants (présents dans le béton), aux javellisants et à la fumée secondaire que produisent des grimpeurs insouciants.

  • Utilisez un sac à corde pour garder votre corde propre. La poussière contient des microcristaux affilés qui peuvent endommager l’intérieur de la corde à votre insu
  • Évitez de marcher sur votre corde, car cela favorise la pénétration de microcristaux dans ses fibres

Nettoyage

Il est préférable de laver votre corde à la main, à l’eau tiède, avec un savon doux sans produits chimiques. Rincez bien, puis étendez la corde au grand air pour la faire sécher. Évitez toutefois l’exposition directe aux rayons du soleil. Vous pouvez aussi employer des articles de nettoyage spécialisés comme une brosse à cordes.

  • Ne lavez pas votre corde dans la machine à laver, car elle pourrait s’étirer ou s’endommager. D’autres substances telles que le sel et la résine peuvent être enlevées à l’aide d’un savon doux et de nombreux nettoyages.

Durabilité

La durabilité d’une corde dépend de la fréquence d’utilisation, du nombre de chutes du grimpeur et de sa technique, du type de roches pour lesquelles elle a servi et de la façon dont le grimpeur s’en sert. L’escalade en moulinette use une corde si rapidement que l’estimation de sa durée de vie par les fournisseurs s’en trouve annulée. En fait, la durabilité d’une corde varie en fonction de chaque grimpeur.

Échelle de durabilité proposée par le fournisseur :

  • De 5 à 7 ans pour une utilisation de 1 ou 2 ascensions par mois
  • eux ans pour une utilisation régulière durant les week-ends
  • Trois mois pour une utilisation quotidienne
  • Jusqu’à 1 an pour une utilisation à temps partiel, même si le grimpeur fait de nombreuses chutes
  • Cessez d’utiliser une corde qui a subi des dommages causés par la chute de roches, un crampon ou l’arête tranchante d’un rocher. Si seulement le bout de la corde est endommagé, il est toujours possible de couper ce bout
  • Cessez d’utiliser une corde après une chute de facteur 2 ou une chute qui s’y apparente (dont la hauteur est de deux fois la longueur de la corde partant de la personne qui assure)