16_IT_0007_Hybris_Learn_paddling-gear

Sécurité sur l'eau : équipement obligatoire

Transports Canada exige des pagayeurs qu’ils apportent certains articles de sécurité à bord de canots, de kayaks et même de surfs à pagaie et de planches aérotractées. Vous devez au moins avoir un vêtement de flottaison individuel (VFI) et un bon dispositif de signalisation sonore. Outre ces articles, l’équipement que vous devez transporter varie selon la taille et le type d’embarcation et le moment et l’endroit de vos sorties. Si vous n’êtes pas certain de savoir quoi apporter, visitez le site de Transports Canada.

VFI

Chaque embarcation doit avoir un vêtement de flottaison individuel (VFI) homologué au Canada et de taille appropriée pour chaque personne à bord. Les VFI et les sacs de taille gonflables sont populaires auprès des amateurs de surf à pagaie en raison de leur format compact, mais il est important de savoir que les VFI gonflables ne sont pas homologués pour les activités en eau vive, car ils ne sont pas faits de matériaux insubmersibles. Afin de respecter les normes de sécurité, vous devez porter le VFI en tout temps lorsque vous êtes sur l’eau. Choisissez un modèle de couleur vive afin d’être facilement repérable dans l’eau.


DISPOSITIF DE SIGNALISATION SONORE

Chaque embarcation doit avoir un dispositif de signalisation sonore. S’il est sans bille, un simple sifflet (comme ceux qui accompagnent la plupart des VFI) satisfait à cette norme.

Si votre VFI n’en a pas déjà, vous pouvez vous en procurer un séparément et l’attacher à votre VFI pour qu’il soit toujours à portée de main en cas d’urgence.


LIGNE D'ATTRAPE FLOTTANTE

Presque toutes les embarcations doivent être dotées d’une ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m de longueur. Toutefois, les surfs à pagaie et les kayaks autovideurs en sont exempts si les personnes à bord portent un VFI homologué.

La ligne d’attrape flottante est idéale pour les kayakistes d’eau vive qui peuvent lancer la corde à une personne en détresse à partir de la rive. Elle est toutefois rarement utilisée en kayak de mer ou en canot. En eau calme, de nombreux pagayeurs combinent la ligne d’attrape avec une corde de remorquage. La corde de remorquage est utile pour les sauvetages en eau libre, à partir d’une autre embarcation, ou pour tirer un pagayeur fatigué ou qui a le mal de mer. Si vous naviguez en mer, assurez-vous que votre matériel de sauvetage résiste à l’eau salée.


Écope ou pompe

Une écope faite d’une bouteille vide coupée en diagonale est réglementaire, mais une pompe évacuera l’eau plus rapidement. L’écope et la pompe ne sont pas requises sur une embarcation qui ne peut pas contenir suffisamment d’eau pour chavirer ou qui comprend des compartiments étanches hermétiques et difficilement accessibles. Ainsi, les surfs à pagaie, les kayaks gonflables et les kayaks autovideurs en sont exempts.


DISPOSITIF DE REMONTÉE À BORD

Ce dispositif est requis si la hauteur verticale de l’embarcation qui doit être enjambée est plus de 50 cm. La plupart des canots et des kayaks en sont exempts.

Un étrier de sauvetage peut s’avérer pratique pour les kayakistes fatigués, vital pour les personnes ayant une force limitée au niveau du haut du corps et essentiel pour toute personne responsable de son groupe.

 


BOUSSOLE

La nécessité d’avoir une boussole magnétique ne s’applique pas si votre embarcation mesure 8 m ou moins et que vous pagayez en vue des amers. Toutefois, une boussole est un excellent outil en cas de brouillard ou de mauvaise réception du signal GPS.


Lumières de navigation

Vous devez transporter des lumières de navigation si vous manœuvrez une embarcation après le coucher ou avant le lever du soleil, ou lorsque la visibilité est réduite (comme dans le brouillard ou sous la neige). Si vous naviguez souvent durant la nuit, optez pour des lumières visibles de tous les côtés afin de signaler votre présence aux autres embarcations.


LAMPE DE POCHE

Si votre embarcation mesure plus de 6 m de longueur (comme la plupart des kayaks doubles et des canots d’expédition), vous devez transporter une lampe de poche étanche.

Avant de partir, vérifiez toujours les piles de votre lampe de poche pour vous assurer qu’elles sont bien chargées afin de disposer de l’énergie nécessaire en cas de besoin.


Fusées de détresse

Si votre embarcation se trouve à plus d’un mille marin (1,852 km) de la rive, vous devez avoir à bord six fusées de détresse. Même si vous n’êtes pas tenu par la loi de vous procurer des fusées, il est fortement conseillé de le faire par sécurité selon l’endroit et le moment où vous pagayez.

réflecteurs radars

Des réflecteurs radars ne sont pas requis sur les embarcations mesurant moins de 20 m, mais il est bon de savoir que les petites embarcations et celles faites de matériaux non métalliques n’apparaissent pas sur les écrans radars des plus grandes embarcations. Sur les voies navigables achalandées ou lorsque la visibilité est réduite, misez sur un GPS et une radio pour signaler votre présence auprès des plus grandes embarcations.