Close-up view of water beading off a jacket

Traitement déperlant durable et produits chimiques perfluorés

Si vous vous intéressez au matériel de plein air, vous avez probablement déjà vu le terme traitement déperlant durable (TDD, ou DWR en anglais pour durable water repellency) dans de nombreuses descriptions de produit. Les TDD procurent aux manteaux et aux tentes leur capacité à faire perler l’eau à la surface du tissu au lieu de l’absorber. Afin d’assurer l’efficacité de ces traitements, leur application nécessite des procédés chimiques complexes et une expertise poussée.

Une catégorie de produits chimiques, les produits chimiques perfluorés (PCP), suscite particulièrement l’inquiétude de MEC et de bon nombre de marques importantes de l’industrie du plein air. Les PCP sont largement utilisés dans la fabrication de divers produits, des tissus aux emballages alimentaires. Dans les tissus, ils aident à repousser l’eau tout en offrant une protection contre les saletés et les taches. Dans les boîtes à pizza, ils empêchent les gras d’imbiber le carton.

Si la présence des PCP dans les vêtements ne pose pas de risque pour la santé des consommateurs, leur libération dans l’eau et l’air pendant la fabrication peut être néfaste pour l’environnement. Les PCP n’existent pas à l’état naturel et peuvent mettre des centaines d’années à se désintégrer. Et puisqu’ils se propagent par l’eau et l’air et qu’ils sont bioaccumulables (c’est-à-dire que leur concentration dans l’organisme augmente à chaque niveau de la chaîne alimentaire – dont l’humain fait partie), MEC considère cette catégorie de produits chimiques comme une source de préoccupation importante.

Mesures prises par la marque MEC

Depuis de nombreuses années, MEC travaille à mettre sur pied un important programme de gestion des produits chimiques visant une amélioration continue. Notre partenariat avec bluesign® technologies nous permet de collaborer avec d’autres détaillants de plein air et des fabricants de textiles partout dans le monde pour déterminer et retirer les produits chimiques nocifs et les remplacer par des solutions plus sûres. Dans le cadre du système bluesign, MEC analyse actuellement plus de 900 intrants chimiques afin de gérer leur utilisation et éliminer ceux qui sont nocifs. Les PCP font partie des produits chimiques que nous surveillons activement.

En 2016, nous avons banni les PCP à longue chaîne (C8) de notre chaîne de production, et les avons remplacés par des formulations de PCP à courte chaîne (C6) dans tous nos produits. Bien que les composés à chaîne courte soient eux aussi des substances persistantes, ils présentent une toxicité plus faible et sont considérés comme plus sûrs que les PCP à longue chaîne. Par ailleurs, l’utilisation de matériaux homologués bluesign nous permet de nous assurer que nos fabricants appliquent des systèmes de contrôle des émissions adéquats lorsqu’ils utilisent des produits chimiques complexes, comme les PCP.

Prochaines étapes

Nous savons qu’il reste encore du chemin à faire. La prochaine étape consiste à nous tourner vers des traitements déperlants durables sans PCP. Cette transition se fait graduellement, puisque nous voulons considérer une variété de facteurs avant de prendre des décisions à cet égard. Les solutions de rechange satisfont-elles à nos normes de performance? Quels seront leurs effets à court et à long terme? Quelle incidence auront-elles sur la durée de vie des produits?

Nous faisons face à un défi de taille, puisqu’il est pratiquement impossible de rendre un vêtement de plein air techniquement performant – c’est-à-dire résistant, léger et qui fournit une protection efficace dans les conditions climatiques extrêmes – sans l’apport de produits chimiques complexes (avec ou sans PCP), de procédés de fabrication technologiques et de ressources comme l’eau (avec les effluents d’usines qui en découlent). Les mêmes propriétés chimiques qui font en sorte que les PCP persistent dans l’environnement leur confèrent aussi leur excellente capacité à repousser l’eau et les saletés. Cela dit, les solutions de rechange en matière de déperlance s’améliorent constamment, et nous suivons leur évolution avec grand intérêt.

Nous avons la responsabilité d’offrir aux membres MEC des produits de grande qualité qui dureront de nombreuses années, et nous nous sommes engagés à fabriquer des produits ayant le moins d’impact possible sur l’environnement. C’est un équilibre fragile à atteindre. C’est pourquoi nous cherchons sans cesse à nous imposer des objectifs plus ambitieux, à améliorer nos systèmes et à réduire l’empreinte écologique des produits MEC.

Comment prolonger la durée de vie de vos produits imperméables

Si vous avez un manteau ou un pantalon doté d’un traitement déperlant durable, il suffit d’un peu d’entretien pour maintenir son imperméabilité. Vous prolongerez ainsi la durée de vie du vêtement et n’aurez pas besoin de le jeter ni de le remplacer avant longtemps, ce qui est bon pour l’environnement et votre portefeuille. Découvrez comment laver des manteaux ou des pantalons imperméables et comment réparer un manteau ou un pantalon imperméable déchiré.

Photo du haut : Manteau de pluie de MEC, Vancouver Institute of Media Arts.