MEC Pride Logo
Skier putting on a black layer on top of a mountain

Comment choisir des couches intermédiaires 

Avant de partir en raquette, en ski ou en randonnée, c’est important de choisir le bon système multicouche – et surtout les bonnes couches intermédiaires. Si vous ne savez pas exactement ce qui constitue une couche intermédiaire, vous êtes au bon endroit. Les couches intermédiaires sont l’élément central de votre tenue pour les journées froides ou fraîches. Leur rôle est de vous garder au chaud (mais pas trop) quand vous passez du temps dehors et de vous permettre de personnaliser votre système multicouche pour tous les types de conditions météo.

Voici les éléments à garder en tête pour choisir les bonnes couches intermédiaires.

  • Qu’est-ce qu’une couche intermédiaire? Découvrez comment elle s’intègre au système multicouche.

  • Pourquoi les couches intermédiaires sont-elles importantes? Apprenez comment elles favorisent votre confort pendant vos activités par temps froid.

  • Quel type d’étoffe choisir? La laine polaire, la laine mérinos, le duvet et les isolants synthétiques présentent tous leur lot d’avantages et d’inconvénients.

  • Conditions météorologiques et activités : Sachez quels facteurs évaluer pour adapter votre tenue à la température et à l’activité que vous pratiquerez.

Une couche intermédiaire, c’est quoi au juste?

Pour passer une belle journée dehors, il faut d’abord avoir un bon système multicouche composé d’une couche de base, d’une couche intermédiaire et d’une couche externe.

Le rôle de la couche de base, qui est en contact direct avec la peau, est d’évacuer l’humidité et d’offrir un minimum d’isolation. La couche intermédiaire est celle que vous enfilez ensuite, avant de mettre votre couche externe ou votre coquille (comme un manteau imperméable ou un parka d’hiver). Cette couche intermédiaire agit comme une barrière isolante entre votre couche de base et votre couche externe. Elle emprisonne la chaleur corporelle et évacue l’humidité vers l’extérieur de vos vêtements. Il existe plusieurs types d’étoffes et de vêtements, comme des vestes, des chandails à capuchon et des chandails à glissière.

Quand vous choisissez des couches intermédiaires, pensez aux fonctionnalités que vous aimeriez avoir. Avez-vous besoin d’un capuchon, ou votre coquille en a-t-elle déjà un? Aimeriez-vous avoir des poches pour garder vos mains au chaud si vous oubliez vos gants? Il y a beaucoup d’autres caractéristiques à envisager, comme des bordures élastiques pour bloquer les infiltrations de vent et des glissières aux aisselles pour vous aérer.

Hiker wearing a yellow hooded mid-layer and a black backpack in the forest

Pourquoi les couches intermédiaires sont-elles importantes?

Les couches intermédiaires sont un élément essentiel de votre tenue pour les journées froides et les conditions météorologiques changeantes. Elles vous gardent efficacement au chaud sans être excessivement lourdes, et elles s’enlèvent et se rangent facilement dans votre sac si vous commencez à avoir trop chaud. De plus, les bonnes couches intermédiaires sont respirantes pour transférer l’humidité vers l’extérieur de votre système multicouche.

Les couches intermédiaires sont aussi très pratiques pendant l’intersaison ou la fin de l’hiver. Quand le printemps se pointe le bout du nez, vous pouvez remplacer votre parka épais par ces vêtements pour profiter d’une chaleur adaptable sans vous encombrer. Cherchez des couches intermédiaires qui ont subi un traitement déperlant durable pour qu’elles repoussent l’humidité si vous comptez les porter sans coquille.

Camper with a puffy down yellow jacket and headlamp cooking by the fire

Types d’étoffes

Les couches intermédiaires comprennent un vaste éventail de vêtements, et il peut être intimidant de devoir choisir parmi tous les types d’étoffes offertes sur le marché. Beaucoup de couches intermédiaires sont faites de laine polaire, de laine mérinos, de duvet ou d’un isolant synthétique, et chacun de ces matériaux présente ses propres avantages uniques.

Laine polaire

La laine polaire duveteuse est populaire en raison de sa texture très douce au toucher. Mais ce n’est pas son seul atout : elle est aussi durable et respire bien pour vous garder au chaud sans vous faire surchauffer. La laine polaire est souvent plus abordable que les autres étoffes. De plus, beaucoup de chandails en laine polaire sont faits de polyester recyclé (qui permet de réutiliser des bouteilles de plastique en les transformant en une étoffe douce et douillette).

Avantages: Elle est douce, durable et respirante, conserve la chaleur même lorsqu’elle est humide, et sèche rapidement. 

Inconvénients: Elle n’est pas recommandée pour le temps humide et venteux, car elle ne repousse pas l’eau et ne bloque pas le vent. Elle n’est pas non plus aussi compressible que le duvet ou les isolants synthétiques, donc elle prend un peu plus d’espace dans votre sac. 

Idéale pour: Faire de la raquette ou jouer dans la neige par temps froid. 

Hiker wearing a red fleece sweater while walking up a mountain

Laine mérinos

En plus d’être extensible, la laine mérinos peut absorber jusqu’à 35 % de son poids en eau et vous aide à rester au chaud grâce à son excellente efficacité thermique. La laine mérinos est offerte en étoffes de différents poids; plus le chiffre est élevé, plus la laine est chaude et épaisse. Beaucoup de vêtements en laine mérinos de marque MEC sont faits de laine conforme à la norme Responsible Wool Standard. Les étoffes combinant de la laine mérinos et des fibres synthétiques sont généralement plus durables que celles faites entièrement de laine mérinos.

Avantages: Puisqu’elle évacue la transpiration, permet de réguler la température et résiste naturellement aux odeurs, vous n’avez pas besoin de la laver aussi souvent qu’un vêtement en synthétique.

Inconvénients: Elle est plus lourde que les autres types de couches intermédiaires (selon le rapport chaleur-poids), et coûte aussi plus cher.  

Idéale pour: Les activités intenses par temps froid comme le ski de fond, ou les excursions de plusieurs jours sans accès à une laveuse.

Isolant en duvet

Le pouvoir isolant des vêtements en duvet est défini par l’indice de gonflement. Plus ce chiffre est élevé, plus le vêtement est chaud et gonflant.

Si l’indice de gonflement est élevé, cela signifie qu’il faut moins de duvet pour procurer le même niveau de chaleur (à ne pas confondre avec le poids du duvet, qui correspond à la quantité de duvet utilisée).

Le duvet utilisé dans les manteaux de marque MEC est conforme à la norme de responsabilité en matière de duvet. Puisque le duvet est relativement délicat, assurez-vous de savoir comment laver correctement votre manteau en duvet pour augmenter sa longévité.

Avantages: Il est à la fois léger et très isolant. Il est très compressible et prend peu de place dans votre sac si vous avez trop chaud.

Inconvénients: S’il est mouillé, le duvet peut s’agglutiner et perdre ses propriétés isolantes.

Idéal pour: Les jours froids et secs, les activités modérées en plein air, comme les promenades matinales par temps froid et le camping d’hiver, les séances d’assurage en montagne et les séjours en refuge.

Isolants synthétiques

Les isolants synthétiques sont généralement composés de fibres de polyester qui emprisonnent la chaleur (comme le duvet) pour vous garder au chaud. Et pour satisfaire votre fibre écologique, MEC utilise des matières recyclées et fabrique des étoffes aussi résistantes que le polyester non recyclé.

Avantages: Les isolants synthétiques conservent la chaleur même s’ils sont humides et coûtent moins cher que le duvet. 

Inconvénients: Ils ne sont pas aussi compressibles que le duvet. 

Idéals pour: Le camping, les sorties de course matinales par temps froid, le ski de haute route et l’escalade. 

Camper in the forest wearing a purple synthetic vest and long-sleeved shirt

Conditions météorologiques et activités

Avant de choisir vos couches intermédiaires, pensez d’abord aux activités que vous pratiquerez en plein air. Planifiez-vous une longue randonnée en raquette dans les montagnes ou simplement une journée de ski de printemps? Les couches intermédiaires idéales dépendent de facteurs comme la température, les conditions météo (averses de pluie ou de neige) et l’intensité de votre activité.