stand up paddleboard

Choisir un surf à pagaie

Combinant les sports de pagaie et le surf traditionnel, le surf à pagaie vous donne une toute nouvelle perspective sur l’eau, puisque vous la surplombez comme si vous marchiez dessus. La position verticale fait travailler tout votre corps, tandis que la largeur de la planche favorise l’équilibre. Voici les éléments à prendre en considération dans le choix d’un surf à pagaie :

  • Catégories de planches: Voulez-vous pagayer en eaux calmes ou dans les vagues, faire des expéditions ou des courses, ou encore essayer le yoga sur l’eau ou le surf à pagaie en eau vive ?
  • Modèle gonflable ou modèle rigide : Connaissez les avantages et les inconvénients des modèles gonflables.
  • Forme de la planche, longueur et ailerons: Voyez l’effet de ces facteurs sur votre sensation sur l’eau.
  • VFI en surf à pagaie : Oui, il vous en faut un, et il y a diverses options.
  • Entreposage d’un surf à pagaie : Quelques conseils pour l’entreposage de votre planche à la maison.

Catégories de planches

Les divers types de surfs à pagaie sont conçus pour différents usages. La forme de planche que vous choisissez dépend du genre de plan d’eau où vous voulez pagayer.

Pour les eaux calmes

Les surfs polyvalents sont idéals pour s’initier au sport. Conçus pour l’exploration des lacs et des plans d’eaux calmes, ils sont très stables. Ils sont relativement longs et larges, ce qui vous procure une plateforme de grandes dimensions, et la plupart ont une forme arrondie à l’avant. Ces planches sont volumineuses, ce qui accroît leur stabilité et vous permet d’amener votre chien ou d’y fixer du matériel supplémentaire. Les coups de pagaie constituent un excellent exercice pour les muscles des jambes et les abdominaux.

Les modèles polyvalents sont parfaits pour :

  • les débutants;
  • les sorties sur des lacs paisibles;
  • les sorties dans des anses protégées.

Pour les vagues

Glisser sur les vagues avec un surf à pagaie est plus facile qu’avec un surf standard, puisque vous êtes déjà debout et en équilibre lorsque la vague vous soulève. Les planches de cette catégorie sont généralement plus courtes et plus pointues que celles pour l’eau calme, ce qui les rend plus faciles à manœuvrer dans les vagues. Elles sont aussi légèrement incurvées à l’avant et à l’arrière pour faciliter les virages. Vous verrez la différence si vous faites une sortie prolongée avec un modèle pour les vagues : celui-ci sera moins efficace pour aller en ligne droite, et vous devrez fournir de bons efforts pour parcourir toute distance.

Parfaits pour :

  • les adeptes expérimentés de surf à pagaie;
  • les surfeurs.

Pour le yoga

Faire du yoga sur un surf à pagaie est une expérience nouveau genre – l’eau ajoute une dose supplémentaire de défi et d’air frais. Même si n’importe quelle planche plate et relativement large convient pour le yoga, celles conçues pour exécuter des poses de yoga sont généralement très larges et ont les extrémités rondes. De plus, la surface est souvent adhérente et la texture rappelle celle d’un tapis de yoga.

Parfaits pour :

  • exécuter la posture du chien tête en bas, tout en flottant;
  • ajouter un défi à votre pratique du yoga;
  • faire des sorties récréatives.

Pour les expéditions ou les courses

Paddleboarding with a mountain view

Sur un lac de la région des Kootenays, en Colombie-Britannique. Photo : Bruce Kirkby, ambassadeur MEC

Des expéditions remarquables ont été réalisées sur des surfs à pagaie, notamment un voyage sur le Passage de l’Intérieur (Inside Passage en anglais), en Colombie-Britannique, jusqu’à l’Alaska, ainsi que des expéditions de plusieurs semaines sur des rivières dans le nord du pays. Pour optimiser l’efficacité des déplacements durant des voyages de longue durée, les surfs à pagaie d’expédition sont plus longs et légèrement plus étroits que les modèles polyvalents.

Certains ont un fond arrondi (nous y reviendrons plus loin) et une forme pointue et relevée à l’avant, pour fendre l’eau agitée et suivre le mouvement de la houle. Plus épais afin d’accroître leur volume et de soutenir de plus grandes charges, ils sont aussi dotés d’élastiques pour y fixer des sacs étanches.

Comme les surfs à pagaie d’expédition, les modèles pour la course sont conçus pour maximiser la vitesse en ligne droite. Lors des épreuves, il y a trois catégories fondées sur la longueur de la planche : 12 pi 6 po (3,8 m), 14 pi (4,3 m), et illimitée (toute planche de plus de 14 pieds).

Parfaits pour :

  • les expéditions;
  • les pagayeurs de niveau intermédiaire ou avancé qui recherchent une excellente performance et une grande efficacité en eau libre;
  • les courses.

Pour les eaux vives

En pleine action dans les rapides de la rivière Mountain, dans les Territoires du Nord-Ouest, dans le cadre d’une expédition soutenue par MEC. Photo : Jimmy Martinello

Ouaip, de l’eau vive. Et pourquoi pas ? En étant debout sur leur planche, les pagayeurs ont un bon point de vue sur ce que leur réserve la rivière. Pour les kayakistes d’expérience, il s’agit d’une façon de voir sous un tout autre angle des rivières qu’ils ont descendues à plusieurs reprises.

Il y a deux types de surfs à pagaie d’eau vive : ceux pour la descente de rivière et ceux pour les vagues en rivière. Les modèles pour la descente de rivière sont généralement un peu plus longs pour favoriser la vitesse. Ils sont parfois dotés d’élastiques pour fixer du matériel. Les modèles pour les vagues en rivière sont un peu plus courts. Ils ont une forme plus arrondie afin de pivoter plus facilement sur le front de la vague et offrent différentes options pour la configuration des ailerons.

Cette catégorie regroupe des surfs à pagaie gonflables et d’autres en polyéthylène, puisqu’ils doivent résister aux impacts.

Parfaits pour :

  • descendre des sections de rivières d’eau vive;
  • surfer sur des vagues statiques.

Surfs à pagaie gonflables

Si vous planifiez un voyage et n’avez pas suffisamment d’espace pour apporter un surf à pagaie, ou si vous prévoyez transporter votre surf sur un vélo ou même dans un autobus, un modèle gonflable pourrait constituer un bon choix. On trouve des modèles gonflables dans toutes les catégories.

Un surf à pagaie gonflable se range dans un sac de transport de la taille d’un grand sac à dos. Pour le gonfler, comptez en moyenne 5 à 10 minutes à l’aide d’une pompe à main, ou moins avec une pompe électrique ou à piles.

Avantages

  • Ils sont très faciles à transporter et à entreposer.
  • Ils sont parfaits pour le voyage (en offrant de superbes possibilités pour des sorties sur des lacs et des rivières en région éloignée.)
  • Ils sont extrêmement durables, ce qui est parfait pour les sorties en eau vive.
  • Leur fond plat et leur grande flottabilité favorisent la stabilité, ce qui en fait un bon choix pour les débutants et le yoga sur l’eau.

Inconvénients

  • Même si les modèles gonflables ne sont pas moins rigides que les modèles à surface dure, vous remarquerez peut-être une légère flexion en pagayant, ce qui exige un effort accru de votre part à chaque coup de pagaie.
  • Certains sont assez épais, ce qui peut vous donner l’impression d’être un peu plus haut et d’avoir un moins bon contact avec l’eau.
  • Si vous recherchez une forme plus perfectionnée, il est fort probable que vous ne trouverez pas ce que vous cherchez dans la gamme de surfs à pagaie gonflables (même s’il existe maintenant des modèles à la partie avant relevée et pointue).

Forme du fond

La forme du fond de la planche a une incidence sur l’interaction avec l’eau. La plupart des surfs à pagaie (et toutes les planches de surf modernes) ont un fond plat, lisse et subtilement convexe. Ce design rase la surface de l’eau. Les modèles de grandes dimensions dotés d’un fond plat sont assez stables, ce qui en fait de bons choix pour les débutants. Ils sont également parfaits pour surfer sur les vagues. Ils ne sont cependant pas recommandés pour les expéditions et les courses, puisqu’ils ne sont pas aussi rapides ni adaptés pour aller tout droit.

Les modèles à fond rond vont plus profondément dans l’eau que les modèles à fond plat (comme c’est le cas pour les kayaks de mer et les canots). Cette forme leur permet de glisser efficacement sur l’eau durant les expéditions ou les courses. Ils ont également tendance à aller droit devant plus facilement, et sont plus efficaces dans la houle et l’eau agitée. Leurs inconvénients ? Plus instables et plus difficiles à virer, ils ne sont pas efficaces pour briser les vagues. Ils sont destinés davantage aux pagayeurs d’expérience.

Longueur de la planche

La longueur de la planche détermine sa vitesse et sa rapidité à effectuer un virage. Plus une planche est longue, plus sa surface de contact avec l’eau est importante. Les modèles plus longs ont donc généralement une meilleure flottabilité et peuvent accepter une charge plus grande.

  • Les surfs à pagaie courts (moins de 2,7 m ou 9 pi) sont parfaits pour glisser sur les vagues.
  • Les surfs à pagaie moyens (2,7 à 3,6 m ou 9 à 12 pi) sont de bonnes planches polyvalentes pour faire un peu de tout.
  • Enfin, les longues planches sont idéales pour la course et les expéditions (3,6 à 4,3 m 12 à 14 pi).

Ailerons

Les ailerons aident à maintenir votre planche en ligne droite et améliorent leur stabilité. Un aileron peut également accroître la vitesse dans les vagues. Placé vers l’avant, un aileron aide à amorcer plus facilement les virages, alors que vers l’arrière, il assure un meilleur maintien du cap.

La configuration à trois ailerons vous donne la possibilité d’adapter les virages et la tenue de cap à vos besoins. Vous pouvez retirer l’aileron central ou les ailerons latéraux, ou encore les interchanger pour varier la hauteur et la forme afin de mieux glisser sur les vagues ou alors pour participer à des courses.

Une configuration à quatre ailerons est destinée à une utilisation dans les vagues et crée une sensation plus souple lorsque vous virez dans les vagues, comparativement à une configuration à trois ailerons.

Entreposage et entretien

Les températures extrêmes peuvent fragiliser votre surf en le faisant dilater ou contracter : entreposez-le dans un endroit frais et ombragé lorsque vous ne l’utilisez pas. Si vous laissez votre surf sur la plage entre deux séances, placez-le face au sol (la surface où vous vous tenez debout) pour éviter de vous brûler les pieds lorsque vous remonterez dessus.

Ai-je besoin d’un VFI ?

Oui. Contrairement au surf standard, un surf à pagaie est considéré comme une embarcation, au même titre que les canots et les kayaks. Donc, si vous pratiquez ce sport au Canada, la Garde côtière canadienne exige que vous ayez un VFI avec vous. Cependant, vous n’êtes pas tenu de le porter, mais pour votre sécurité, vous avez tout intérêt à le faire. De nombreux adeptes de surf à pagaie optent pour un VFI gonflable intégré à un sac de taille. Il ne nuira pas à vos coups de pagaie, en plus d’être beaucoup moins encombrant qu’un dispositif de flottaison sous forme de veste.

Et les pagaies ?

Votre pagaie devrait vous dépasser d’au moins 10 à 20 cm, de façon à ce que vous puissiez vous tenir bien droit sur votre planche lorsque vous pagayez. Vous devriez choisir une pagaie relativement plus courte pour le surf dans les vagues et en eau vive, et une pagaie plus longue pour les expéditions ou la course.

En général, choisissez une pale longue et effilée lorsque vous naviguez en eaux calmes et une pale courte et large pour les conditions agitées qui nécessitent des coups de pagaie courts et rapides.

LOCATION DE PLANCHES DE SURF À PAGAIE

Le surf à pagaie vous intéresse, mais vous n’êtes pas certain de vouloir vous lancer dans l’achat d’une planche ? Le service de location de matériel de votre magasin MEC vous permet de louer des surfs à pagaie pour vous permettre d’essayer l’activité.