Climber with a full rack of gear

Au sujet du matériel d’escalade

La pratique de l’escalade requiert l’utilisation des bons outils. Lorsque le grimpeur monte en tête, il utilise des plaquettes préalablement fixées à la paroi, ou des protections qu’il transporte avec lui et qu‘il insère dans une fissure naturelle. Cet ensemble de protections est composé de coinceurs mécaniques, de coinceurs câblés, de dégaines et de mousquetons, de même que de sangles de différentes longueurs. Si le grimpeur tombe, l’assureur et le matériel unissent leurs efforts pour stopper la chute.

Lorsqu’il redescend d’une voie, le premier de cordée retire les dégaines qu’il a accrochées aux plaquettes (escalade sportive) ou les protections qu’il a insérées dans une fissure (escalade traditionnelle). Sur une grande voie, c’est le second qui retire le matériel à l’ascension pendant que le premier de cordée l’assure depuis le relais.

En escalade sportive comme en escalade traditionnelle, le grimpeur doit être assuré au moyen d’un dispositif d’assurage.

Avant d’acheter votre premier jeu de coinceurs ou de dégaines, nous vous recommandons de vérifier quel type de protection convient davantage aux parois de votre région. Rendez-vous au magasin MEC le plus près de chez vous ou consultez un topoguide pour obtenir plus de renseignements.

COINCEURS CÂBLÉS

Climber placing a nut into a crack

De façon générale, les coinceurs câblés se ressemblent d’un modèle à l’autre : ils comportent une tête profilée en aluminium ou en alliage d’aluminium pouvant être insérée dans une fissure ou un trou dans la roche. Souvent, ils affichent une forme transversale fuselée, c’est-à-dire que lorsque vous les regardez du dessus, ils s’élargissent d’une face à l’autre pour offrir différentes options de placement. Leur format varie entre quelques millimètres à peine et quelques centimètres de largeur, et grâce à leur code de couleurs, vous pouvez facilement les reconnaître sur votre harnais.

COINCEURS EXCENTRIQUES

Sorte d’hybride, ce type de coinceur de forme hexagonale comporte des parois profilées. Il agit comme un coinceur standard dans les fissures parallèles ou en entonnoir, mais peut également se coincer dans les fissures parallèles horizontales, en plus de convenir aux creux et aux fissures de forme peu commune. Il permet une vaste gamme de placements, en plus d’être léger et de bien tenir dans les fissures glacées lorsque vous grimpez en milieu alpin. Si vous devez battre en retraite, ce type de coinceur coûte beaucoup moins cher à abandonner sur la paroi qu’un coinceur mécanique.

TRICAMS

Simples mais efficaces, les coinceurs passifs à came tirent parti d’un système à came sans pièce mobile. Ils sont particulièrement pratiques dans les fissures horizontales puisque leur sangle peut supporter plus facilement la charge contre un bord horizontal. Ils peuvent également être utilisés comme coinceur régulier, en particulier dans les pochettes et les trous, ce qui accroît les options de placement et leur polyvalence.

Décoinceurs

Les décoinceurs prennent la forme d’une longue lame dotée d’une extrémité en crochet pour tirer hors d’une fissure les coinceurs récalcitrants. Le crochet peut également servir à tirer sur la gâchette d’un coinceur à came difficile à sortir.

COINCEURS MÉCANIQUES

L’ambassadrice MEC Sarah Hart place un coinceur mécanique dans une voie d’escalade traditionnelle.

Protection de base pour l’escalade traditionnelle, les coinceurs mécaniques sont conçus pour s’insérer dans les fissures et s’adapter à leurs irrégularités. La plupart d’entre eux comportent trois ou quatre cames faites en aluminium usiné, un câble rigide et un corps flexible. Les cames à ressort sont attachées à une gâchette qui leur permet de se rétracter pour faire entrer le coinceur dans une fissure. Une fois la gâchette relâchée, le coinceur s’élargit. Lorsque le grimpeur chute, la charge exercée sur la tige pousse les cames contre les parois, ce qui a pour conséquence de les coincer dans la roche.

TUBES À EXPANSION

Ces tubes à ressort sont conçus pour prendre de l’expansion dans les fissures surdimensionnées (offwidth) de 10 à 30 cm de largeur. Grâce à leur ressort, ils s’adaptent aux dimensions de la fissure. Le grimpeur n’a qu’à visser la bague pour bloquer le tube en place, puis à attacher sa corde au mousqueton relié à la sangle du tube. Bien qu’il s’agisse d’un type de protection plus spécialisée, les tubes à expansion constituent une option relativement légère et compacte pour grimper des fissures larges. Pour offrir le même genre de protection, un coinceur mécanique standard devrait être équipé de très grosses cames, ce qui le rendrait difficile à utiliser et lourd à transporter.

MOUSQUETONS

Close-up view of a climber with quickdraws hanging from harness

Il existe divers types de mousquetons, de forme et de taille variées, et chacun est conçu pour un usage ou un type d’escalade en particulier.

Dégaines

Utilisées pour l’escalade sportive, les dégaines sont formées de deux mousquetons reliés entre eux par une sangle. Le grimpeur les place sur son harnais, et peut les poser sur la paroi en quelques secondes à peine lorsqu’il connaît bien les mouvements à exécuter : il accroche d’abord le mousqueton du dessus à la plaquette, puis le mousqueton du dessous à la corde.

Pour l’escalade traditionnelle ou en milieu alpin, la plupart des grimpeurs utilisent des dégaines dotées d’une sangle que l’on peut allonger au besoin. Cette sangle est souple afin que les mouvements du grimpeur ne créent pas de tension excessive sur le matériel d’escalade. Vous pouvez allonger la sangle pour minimiser le tirage de la corde.

D-shaped carabiner

Mousquetons en D

Ce type de mousqueton possède une forme asymétrique qui maintient la corde près de la partie fermée, afin que la tension s’exerce davantage du côté plus résistant que du côté plus faible (côté doigt). Le mousqueton en D s’ouvre bien grand, ce qui facilite le mousquetonnage de la corde ou du matériel. C’est pourquoi les mousquetons en D sont souvent utilisés pour constituer des dégaines.


Pear-shaped carabiner

Mousquetons en forme de poire

Ils sont habituellement assez gros, et presque tous comportent un doigt verrouillable. Grâce à leur grande surface, ils se combinent bien à un dispositif d’assurage et constituent un excellent choix pour créer un relais.


Oval shaped carabiner

Mousquetons ovales

Première forme de mousqueton créée, elle est désormais réservée à des usages restreints. Ce type de mousqueton est plus lourd, et moins résistant que les mousquetons de forme différente. Cependant, sa grande surface permet d’attacher beaucoup de matériel, et grâce à sa forme symétrique, il est pratique pour l’escalade artificielle puisqu’il ne tourne pas lorsqu’il est soumis à une charge.


Doigt droit

Le doigt du mousqueton, c’est la tige qui s’ouvre et se ferme. Les mousquetons à doigt droit sont polyvalents et peuvent être utilisés dans toutes sortes de situations, sauf lorsque vous avez besoin d’un mousqueton à vis.

Doigt incurvé

Les mousquetons à doigt courbe s’ouvrent très grand. Ils sont généralement placés du côté corde de la dégaine puisqu’ils sont faciles et rapides à attacher à la corde à l’aide d’une seule main.

Doigt de fil

Les mousquetons à doigt de fil sont composés d’une tige en acier inoxydable moins lourde qu’un doigt standard, qui peut être droite ou incurvée. Le doigt de fil offre légèrement plus de résistance en cas de charge latérale, et est moins susceptible de créer un « effet fouet » (un phénomène qui peut faire ouvrir le doigt).

Comparing straight, bent and wiregate carabiners

De gauche à droite : mousqueton à doigt droit, mousqueton à doigt incurvé et mousqueton à doigt fil.

Doigt verrouillable

Les mousquetons à doigt verrouillable (communément appelés « mousquetons à vis ») comportent une bague filetée, à ressort ou magnétique, ou un mécanisme dans le doigt. Ils sont utilisés pour l’assurage et pour constituer des ancrages. Tous les types de mousquetons à vis ont été testés pour rester bien fermés, alors le choix du type de bague relève de la préférence personnelle. Avant de choisir un mousqueton destiné à l’escalade de glace ou à l’escalade en milieu alpin, assurez-vous qu’il soit facile à manipuler avec des gants épais. Bien que tous les types de mousquetons puissent comporter un doigt verrouillable, la plupart des mousquetons à vis sont de grandes dimensions et présentent une forme de poire.

Dispositifs d’assurage

Close-up view of a belayer belaying

Un assureur Edelrid à freinage assisté passif

Il existe des dispositifs d’assurage au design et aux dimensions variés, mais tous partagent une fonction commune : accroître la friction pour aider l’assureur à tenir la corde en cas de chute du grimpeur. Lorsque vous utilisez un dispositif d’assurage, vous n’avez pas à déployer une grande force physique pour bloquer la corde, même dans le cas d’une chute importante. Avant d’assurer un grimpeur, apprenez la technique auprès d’une personne expérimentée.

Assureurs tubulaires

Les assureurs tubulaires sont essentiellement un bloc en aluminium percé de fentes. Ils sont légers, faciles à manipuler et ne se bloquent pas inopinément. Chaque modèle comporte ses propres caractéristiques telles que des rainures plus prononcées ou des gorges plus profondes pour accroître la friction, ou encore des trous supplémentaires pour permettre l’assurage d’un second dans une grande voie. La plupart des assureurs tubulaires peuvent accueillir deux cordes pour le rappel.

Le principal avantage de ces dispositifs simples est que, lorsqu’ils sont utilisés correctement, ils sont faciles à manipuler, ils ne font pas faire vriller la corde et ils permettent un défilement en douceur de la corde. Très simples, les tubes sont généralement les dispositifs d’assurage les plus abordables.

Dispositifs à freinage assisté passif

Les dispositifs à freinage assisté passif sont conçus pour pincer la corde entre le dispositif et le mousqueton lorsque la corde se tend, ce qui aide l’assureur à freiner la chute. Ils offrent plus de sécurité qu’un assureur tubulaire et constituent une bonne option pour une personne qui souhaite bénéficier d’un freinage assisté, sans le poids ni le prix élevé d’un dispositif à freinage assisté mécanique.

Certains dispositifs à freinage assisté passif n’accommodent qu’une seule corde, alors que d’autres peuvent en accepter deux. Ces derniers sont parfaits pour la grande voie, lorsque vous grimpez à deux cordes, ou pour vous permettre de procéder à un rappel quand le grimpeur souhaite bénéficier de la sécurité accrue d’un freinage assisté.

Dispositif à freinage assisté actif

Ce type d’assureur comporte une came interne ou un système mobile qui bloque la corde lorsqu’elle se tend soudainement. Grâce à son excellente capacité de blocage, il est souvent utilisé pour assurer un grimpeur qui travaille une voie (puisqu’il tombera souvent et qu’il se fera régulièrement prendre à sec). En raison de leurs grandes dimensions, ces dispositifs sont souvent plus lourds que les autres. Ils peuvent accommoder une seule corde; vous ne pouvez donc pas les utiliser pour descendre en rappel de façon conventionnelle.

Le Grigri de Petzl est probablement le dispositif à freinage assisté actif le plus connu.

Obtenez 10 % de rabais sur le matériel d’escalade

Consultez nos offres pour obtenir 10 % de rabais sur les coinceurs passifs, les dégaines et les coinceurs mécaniques Metolius lorsque vous en achetez un certain nombre. Consultez la section Rabais de 10 % sur du matériel d’escalade pour plus de détails.