Bag of climbing gear

Matériel et mousquetons

L’escalade est une quête multidisciplinaire. Suivant la nature du terrain, la stratégie du grimpeur, la ou les techniques auxquelles celui-ci fait appel et les outils qu’il choisit d’utiliser, l’ascension en elle-même peut être plus ou moins complexe.

Au début des années 1970, une groupe de grimpeurs français ont commencé à utiliser des plaquettes afin de réduire les risques durant l’ascension de voies dangereuses. L’ère de l’escalade sportive venait de débuter. Il ne s’agit plus que de grimper pour le simple plaisir de se déplacer sans se soucier de placer la protection traditionnelle.

L’escalade traditionnelle est une activité qui consiste à gravir des parois rocheuses tout en insérant des gadgets métalliques rétractables (conçus pour arrêter une chute) dans les flancs de la montagne. Le besoin de se déplacer tout en étant responsable de sa propre protection est ce qui différencie l’escalade traditionnelle des autres disciplines, telles que l’escalade sur blocs et l’escalade sportive.

Un équipement varié est nécessaire pour s’adonner à l’escalade traditionnelle. En plus des accessoires essentiels à la pratique des autres types d’escalades sportives, les grimpeurs traditionnels doivent trimballer un porte-matériel contenant des pièces de protection, des dégaines de longueurs différentes, ainsi que des mousquetons supplémentaires. Le porte-matériel est transporté en anneau par-dessus l’épaule du grimpeur ou fixé aux boucles du porte-matériel du baudrier

Coinceurs, nutschocks, rp et stoppers

Peu importe le nom que les fabricants donnent à leur gamme de coinceurs, ceux-ci sont tous conçus à partir d’un modèle semblable, c’est-à-dire un alliage d’aliminium rectangulaire (ou de cuivre pour les RP) surmonté d’un câble en acier. L’aluminium utilisé est à la fois souple et très résistant. Il est important que le matériau possède une certaine souplesse si l’on veut que le coinceur morde dans la roche lorsqu’il résiste à un poids.

Grâce aux nouvelles techniques d’usinage, le coinceur à deux faces de forme courbe a remplacé le coinceur simple. La plupart des coinceurs ont une forme transversale effilée (vue de dessus, la pièce rétrécit d’une face à l’autre) qui permet une plus grande variété de placements.

Coinceur hexagonal

Le coinceur hexagonal, ou hex, est constitué d’un demi-cylindre à six côtés aux arêtes effilées et il présente une forme et une courbure semblables à celles des coinceurs modernes. Par contre, s’il s’emploie très bien dans les fissures larges ou évasées, il a été conçu pour s’adapter d’abord aux fissures parallèles en raison de sa capacité à se coincer dans la paroi lorsqu’un poids y est accroché.

Les hexs permettent une grande variété de placements en plus d’être légers et d’emploi facile. Ils peuvent aussi être utilisés dans les fissures glacées d’une route alpine et, fait avantageux si vous devez en abandonner un en cours de route, ils coûtent beaucoup moins cher que les coinceurs mécaniques.

Coinceur tri cam

Le coinceur tri cam, un coinceur passif à came, est fait simplement, sans pièce amovible. Il est utile dans le cas de fissures parallèles car il se coince plus solidement dans la roche sous la force d’un poids. La paroi de roche tendre, tel le grès, offre une meilleure prise en permettant au tri cam de s’y enfoncer. Enfin, le tri cam peut être utilisé de la même manière que les microcoinceurs, entre autres dans les pochettes et les petits trous, ce qui lui confère une plus grande polyvalence.

Coinceur mécanique

Le coinceur mécanique peut s’adapter à un grand nombre de fissures, peu importe leur largeur, leur forme et leurs irrégularités. À part son dispositif mécanique, il se distingue des autres par le fait qu’il ne convient pas seulement lorsque la fissure comporte un rétrécissement ou une contrainte. Il peut aussi s’employer pour les fissures parallèles ou les fissures qui s’élargissent, là où autrefois il était difficile, voire impossible, de se protéger.

En gros, le coinceur mécanique est fait de trois ou quatre cames d’aluminium usiné, fixées à un câble métallique rigide mais flexible ou à un corps d’aluminium. Chacune des cames comporte un ressort qui est relié à une gâchette. Activée, la gâchette ramène les cames, leur permettant ainsi de s’adapter aux fissures des rochers. Ensuite, lorsque la gâchette est relâchée à son tour, les cames peuvent se fixer. Lorsqu’une charge tire sur la tige, les cames sont poussées vers l’extérieur et se bloquent dans la roche.

Coinceur tubulaire

Le coinceur tubulaire est un tube à ressort en aluminium utilisé pour les fissures très larges, plus particulièrement pour les fissures uniformes et parallèles. Le mécanisme du ressort permet au tube de s’adapter à la largeur de la fissure en serrant une bague filetée qui le maintient en place. Les trous situés sur le dessus du coinceur tubulaire permettent de passer une cordelette pour le porter sur soi et pour passer la corde dans un mousqueton. Le coinceur tubulaire est plus léger, compact et solide que le coinceur mécanique.

 

Mousquetons

Les mousquetons sont des crochets réutilisables qui servent de liens entre les grimpeurs et leur matériel de protection, leur corde et leurs accessoires.

Ovale

Les mousquetons ovales comportent des avantages et des inconvénients. Lorsqu’une charge pèse sur un mousqueton, la pression se partage également sur ses deux côtés, obligeant ainsi le doigt et la languette à supporter 50 % du poids. Pour cette raison, le mousqueton ovale est moins solide que ses cousins aux formes plus originales. Par contre, sa symétrie le rend très utile en escalade artificielle puisque le mousqueton reste immobile lorsqu’un poids pèse sur lui.

D et D modifié

Ce type de mousqueton possède une forme asymétrique qui maintient la corde près de la tige. Cela signifie qu’un plus grand pourcentage de la pression est réparti à la tige plutôt qu’au doigt et à la languette, qui sont moins solides. Le mousqueton en D est muni d’une ouverture plus grande qui permet qu’on y attache des cordes et d’autres pièces de matériel.

Poire

Symétriques, les mousquetons piriformes sont plus larges et pourvus d’une grande ouverture. Ils constituent un outil excellent pour attacher du matériel de toutes sortes (aux relais, par exemple). Ils sont souvent employés pour l’assurage, car ils peuvent recevoir une variété de cordes, ils sont faciles à manipuler et ils demeurent positionnés en fonction de leur grand axe.

Mousqueton classique

Le mousqueton classique est offert dans différentes formes et grandeurs. Polyvalent, il peut être utilisé dans toute situation où le mousqueton à vis n’est pas requis.

Mousqueton à doigt incurvé

Le mousqueton à doigt incurvé est muni d’un doigt courbé vers l’intérieur qui crée une grande ouverture lorsqu’il est pressé. Il s’attache généralement à la corde qui assure le grimpeur car le doigt courbé et l’ouverture permettent à ce dernier de s’attacher d’une seule main.

Mousqueton à doigt de fil

Le mousqueton à doigt de fil est muni d’un fil en acier inoxydable qui sert à la fois de doigt et de ressort. Ce mousqueton peut être utilisé d’un côté ou de l’autre d’une sangle, à moins que son doigt ne soit incurvé. Dans ce cas, il devra alors être attaché à un seul côté d’un anneau de sangle ou d’une dégaine. Le mousqueton à doigt de fil est léger et souvent plus facile à attacher que le mousqueton classique ou à doigt incurvé. De plus, il résiste mieux à la pression lorsque par inadvertance celle-ci est exercée sur le petit axe. Enfin, le mousqueton à doigt de fil est moins susceptible de s’ouvrir sous l’effet d’un choc, phénomène qui peut provoquer un accident grave.

Mousqueton à vis

Le mousqueton à vis est muni d’un dispositif à ressort ou fileté qui empêche le doigt de s’ouvrir lorsqu’il est utilisé. Il renforce la sécurité des mousquetons qui sont constamment sous pression et de ceux qui sont utilisés de pair avec un assureur ou un demi-cabestan. Le dispositif à vis peut se trouver sur tous les types de mousquetons, mais c’est sur les gros mousquetons piriformes qu’on le voit le plus souvent. Qu’il soit manuel ou automatique (pousser-tourner), le mousqueton à vis est conçu pour éviter que la corde ne sorte accidentellement.