Women snowshoeing in the forest

S’initier à la raquette

La raquette est l’un des sports d’hiver les plus faciles à essayer. C’est aussi un sport qui permet d’avoir du plaisir dehors en toute sécurité. Suivez notre guide, étape par étape, pour vous initier à la raquette cette année.

Donc, si vous êtes débutant, voici comment vous mettre à la raquette :

  1. Avoir le bon équipement : Louez ou achetez des raquettes et, si vous le voulez, des bâtons de marche et des crampons d’appoint.
  2. S’habiller pour l’hiver : Il s’agit simplement de savoir quelles sont les couches à agencer, de la tête aux pieds.
  3. Remplir son sac à dos: Apportez les 10 essentiels de sécurité et quelques extra.
  4. Choisir une destination : Avant de partir, vérifiez les prévisions météo, les conditions de neige et les risques d’avalanche.
  5. Perfectionner sa technique : Apprenez à vous déplacer de façon sécuritaire en terrain montagneux pour éviter les chutes.
  6. Faire le plein de conseils : Conseils sur l’éthique en raquette et la préservation des espaces sauvages.

Lisez tous nos conseils pour être prêt à faire craquer la neige sous vos pas le long des sentiers cet hiver.

1. Avoir le bon équipement

Two people snowshoeing in an open field

Raquettes

Évidemment, vous aurez besoin de raquettes. Choisissez-en une paire conçue pour le type de terrain que vous privilégierez (sentiers plats, versants abrupts ou quelque chose entre les deux) et qui convient à votre poids et au matériel que vous portez. Pour en savoir plus sur l’achat de raquettes, lisez le billet Comment choisir des raquettes. Si vous n’êtes pas prêt à acheter, vous pouvez les louer à votre magasin MEC.

Bâtons

Certains aiment utiliser des bâtons pour garder leur équilibre et leur stabilité. Ceux-ci sont particulièrement pratiques dans la neige profonde en plus de procurer un sentiment de sécurité dans les pentes. Les modèles ajustables conçus pour le ski de haute route et dotés d’une rondelle font d’excellents bâtons pour la raquette. Toutefois, si vous avez des bâtons de ski réguliers qui dorment dans votre garage, ils feront très bien l’affaire aussi. Assurez-vous seulement qu’ils sont de la bonne longueur pour vous. Pour plus de conseils sur les bâtons, lisez Comment choisir des bâtons de ski de la bonne taille.

Crampons d’appoint

Si vous avez l’intention de faire de la raquette dans des pentes abruptes ou sur des terrains glacés, vous pourriez croiser des sections de neige trop dures et croûteuses pour que les raquettes soient efficaces. Apportez dans votre sac des crampons pour remplacer vos raquettes.

2. S’habiller pour l’hiver

People snowshoeing wearing bright winter clothing

Le secret pour rester au chaud et confortable en hiver, c’est de s’habiller en multicouche. Cette technique permet de retirer une couche quand vos efforts s’intensifient ou d’en ajouter une lorsque vous atteignez un sommet venteux ou lors des matins frisquets. Si vous commencez à transpirer, retirez un vêtement pour éviter d’être détrempé. Autrement, vous aurez froid dès que vous vous arrêterez.

Choisissez des couches de base chaudes qui évacuent l’humidité et des couches extérieures imperméables ou résistantes à l’eau pour vous protéger des intempéries. Quand le froid s’installe, ajoutez un manteau en laine polaire ou une doudoune légère entre les deux. Consultez la page sur le système multicouche pour en savoir davantage.

Gardez vos mains, votre cou et votre tête au chaud

Apportez une tuque et un cache-cou pour éviter d’attraper froid. Emportez des gants ou des mitaines imperméables et doublés pour les températures froides, et choisissez des gants légers en polaire résistants à l’eau lorsqu’il fait plus chaud.

« Quand je vais faire de la raquette, j’apporte toujours deux paires de gants pour m’assurer d’avoir une paire sèche si l’autre est mouillée. Il n’y a rien de pire que des mains mouillées quand il fait froid. » – Taryn E., employée au siège social de MEC

Choisir des bottes isolantes

Lors de simples balades en raquette, une bonne paire de bottes d’hiver isolantes gardera vos pieds au chaud et au sec. Toutefois, ces bottes ne soutiennent pas très bien la cheville. Alors, si vous partez à l’aventure dans les contrées enneigées, mieux vaut choisir des bottes de randonnée. Vous pouvez porter vos bottes de randonnée d’été avec vos raquettes en les combinant à des chaussettes chaudes en laine ou en synthétique. Si vous avez tendance à geler des pieds, investissez dans des bottes de randonnée d’hiver isolantes. Pour éviter que la neige n’entre par le haut de vos bottes, ajoutez des guêtres.

3. Remplir son sac à dos

Snowshoer wearing a green backpack

Vous n’êtes pas certain de ce dont vous aurez besoin en raquette ? Même si vous planifiez seulement une courte sortie, certains articles sont essentiels. Les conditions climatiques peuvent changer rapidement en hiver et vous devez être prêt si votre journée se prolonge au-delà du temps prévu.

Lorsque vous faites votre sac, assurez-vous d’y inclure les 10 essentiels +1, en plus du matériel et des vêtements mentionnés ci-dessus. Pour vous assurer de ne rien oublier, utilisez notre Liste de vérification pour la raquette.

« Apportez toujours une lampe frontale et une carte des sentiers – l’hiver, c’est facile de perdre ses repères. Apportez aussi de nombreuses collations ! » – Pascale, directrice des Chèvres de Montagne, un partenaire de Génération plein air MEC

Articles supplémentaires pour vous réchauffer

Ajoutez quelques articles dans votre sac pour vous garder au chaud lors d’une sortie en raquette.

  • Apportez votre eau dans une bouteille isolante ou procurez-vous un manchon isolant pour éviter qu’elle ne gèle. Encore mieux, troquez l’eau pour du thé, du café ou du chocolat chaud.
  • Les chauffe-mains sont des incontournables pour dégeler les mains glacées ou pour réchauffer la pile de votre téléphone si vous souhaitez nourrir votre compte Instagram.
  • Un coussin isolant est pratique pour manger votre sandwich à même le sol froid et humide.
  • Vous voulez d’autres idées pour combattre le froid ? Lisez nos conseils pour se protéger du froid.

4. Choisir une destination

Tant qu’il y a de la neige au sol, il est assez facile de trouver un endroit pour faire de la raquette. Voici quelques suggestions pour commencer.

  • Trouvez un guide ou une carte des sentiers de raquette de votre région.
  • Rendez-vous à un centre de ski alpin ou de ski de fond. Plusieurs d’entre eux offrent des sentiers de raquette aménagés que vous pouvez utiliser en payant un droit d’entrée.
  • Essayez les sentiers des parcs régionaux, provinciaux et nationaux.
  • Allez voir de quoi ont l’air vos sentiers de randonnée préférés en hiver.

Avant de partir, vérifiez les prévisions météo et les conditions de neige pour savoir à quoi vous attendre et vous assurer d’avoir le bon équipement. Les sentiers peuvent être difficiles à repérer en hiver alors, rappelez-vous d’apporter une carte et une boussole (ou un GPS), et perfectionnez votre savoir-faire en orientation.

Si vous faites de la raquette en Colombie-Britannique, en Alberta, aux monts Groulx ou dans les Chic-Chocs (ou toute région présentant un risque d’avalanche), vérifiez aussi les conditions d’avalanche. Les sentiers les plus prisés durant l’été peuvent devenir propices aux avalanches en hiver. Visitez la page sur le matériel de sécurité en avalanche et les formations.

5. Perfectionner sa technique

Si vous pouvez marcher, vous pouvez faire de la raquette… sur le plat, du moins. En montagne, les choses se compliquent. Les bâtons peuvent vous aider grandement à garder votre équilibre et votre contrôle. Si vous avez des crampons, c’est dans les pentes abruptes qu’ils vous seront utiles.

Two people snowshoeing uphill

Conseils pour les montées

  • Dans la neige molle, utilisez l’avant de votre botte pour bien ancrer votre pied dans la neige.
  • Si la surface est glacée et croûteuse, servez-vous des crampons sous la raquette en les faisant mordre dans la surface durcie.
  • Si la pente est trop abrupte, essayez de monter en zigzaguant jusqu’en haut de la pente.

Conseils pour les descentes

  • Gardez les genoux pliés et le poids de votre corps légèrement en arrière.
  • Plantez vos bâtons devant vous pour garder l’équilibre.
  • À chaque pas, assurez-vous que vos crampons mordent dans la neige.
  • Si vous commencez à glisser, assoyez-vous pour stopper la chute.
  • Si la pente est trop abrupte, retirez vos raquettes et enfilez vos crampons d’appoint, ou descendez en bottes par petits pas.

Conseils pour les traversées ou les sections à flanc de montagne

  • Utilisez la raquette en amont pour creuser dans la neige et taper une surface sur laquelle vous pourrez vous tenir.
  • Concentrez votre poids sur la raquette en amont.
  • Servez-vous de vos bâtons pour garder l’équilibre, et s’ils sont ajustables, gardez le bâton situé en amont plus court que celui en aval.

Conseils pour les virages et la marche arrière

  • Effectuez de larges virages pour éviter de marcher sur l’arrière de vos propres raquettes (et de trébucher, ce faisant).
  • Vous êtes également susceptibles de marcher sur vos raquettes quand vous essayez de faire marche arrière. Il est donc préférable de faire simplement demi-tour.

6. Nos conseils pour les sentiers

C’est génial de voir que la raquette gagne en popularité. Mais comme il y a de plus en plus de personnes sur les sentiers, respectez les règles d’éthique suivantes pour que tout le monde y trouve son compte.

  • Écartez-vous : Écartez-vous du sentier quand vous faites une pause chocolat chaud ou si des raquetteurs plus rapides essaient de vous dépasser.
  • Cédez le passage aux skieurs : Il est beaucoup plus facile pour quelqu’un en raquette de céder le passage que pour un skieur de s’arrêter.
  • N’empiétez pas sur les pistes de ski : Les empreintes de raquettes abîment les pistes de ski de fond ou les tracés de ski de haute route.
  • Ouvrez la piste à tout de rôle : Dans la poudreuse, c’est fatigant d’être toujours le premier !
  • Glissez en dehors des sentiers : Si vous décidez de redescendre une pente sur le derrière ou sur une crazy carpet, faites-le en dehors des sentiers. Autrement, le sentier deviendra glacé et difficilement praticable.

Finalement, lorsque vous jouez dans la neige ou que vous progressez sur les sentiers, gardez en tête les 7 principes du Sans Trace. Et voici d’autres conseils pour préserver les espaces sauvages :

  • Rapportez tous vos déchets : Oui, ceci comprend les écales de noix, les pelures d’orange et les peaux de banane. Ils ressortiront de la neige et deviendront des déchets pour les randonneurs.
  • Ramassez la crotte : Ramassez les excréments de votre chien et rapportez-les. Personne ne veut se retrouver dans un champ de crottes au printemps.
  • Ne vous laissez pas tenter par leur bette mignonne : Même s’ils sont adorables, ne nourrissez pas les écureuils, les oiseaux et les chevreuils. Ils ont leurs propres sources de nourriture et nous ne voulons pas qu’ils deviennent dépendants des humains.