16_IT_0007_Hybris_Learn_WoolGarments

Caractéristiques de la laine

La laine est dotée de caractéristiques exceptionnelles qui la font s’adapter à une grande variété de conditions météorologiques.

Entre humidité et chaleur

Des vêtements mouillés entraînent une perte de chaleur jusqu’à 25 fois plus rapide que des vêtements secs puisque l’eau est un meilleur conducteur de chaleur que l’air. Le refroidissement par évaporation du tissu mouillé, par exemple le coton, entraîne une perte de la chaleur du corps qui pourrait causer l’hypothermie. La laine, quant à elle, emprisonne dans ses fibres l’air réchauffé par le corps, ce qui en fait une fibre de choix par temps humide ou pluvieux.

La laine peut absorber jusqu’à 35 % de son poids en eau tout en restant sèche au toucher. Un vêtement de laine n’est mouillé au toucher que lorsque détrempé.

La face cachée de la laine

Les fibres de la laine absorbent ou libèrent continuellement de la vapeur d’eau. Cet échange permet de conserver l’équilibre entre le microclimat existant à la surface de la peau et l’environnement extérieur. Les fibres de la laine ont une structure hydrophile qui absorbe l’eau et une surface hydrophobe qui la repousse. Chacune des fibres de la laine est recouverte d’une membrane protectrice naturelle semblable à de la cire qui résiste même aux produits de nettoyage à sec. Même si cette membrane est imperméable, ses pores microscopiques permettent à la vapeur d’eau absorbée par les fibres d’être évacuée vers l’extérieur.

Autres faits laineux

  • En passant d’un milieu chaud et sec à un environnement froid et humide, la laine libère lentement la chaleur et protège le corps contre une chute de température, tandis que le coton et les fibres synthétiques refroidissent immédiatement et entraînent des pertes calorifiques.
  • Les tissus de laine ne retiennent pas les odeurs.
  • La laine de mérinos, dont les fibres sont très longues et extrêmement fines, est beaucoup plus douce au toucher que les autres laines.
  • La laine ne colle pas à la peau et amasse moins de poussière que les autres fibres.
  • La laine exige moins d’entretien que les fibres synthétiques et le coton, ce qui résulte en une économie d’énergie et d’eau