Cyclist putting on rear red bike light

Lumières de vélo

Les lumières de votre vélo ont deux utilités : elles éclairent la route à la nuit tombée et permettent aux automobilistes et aux piétons de bien vous voir. Il est important de choisir votre système d’éclairage en fonction de l’environnement où vous roulez.

En ville

Comme les rues sont généralement assez éclairées pour vous permettre de bien voir, optez pour des lumières dont la fonction première est d’accroître votre visibilité auprès des automobilistes, des piétons et des autres cyclistes.

Les lumières qui demandent relativement peu d’énergie sont parfaites pour les déplacements en ville :

  • Les DEL à pile bouton sont légères, compactes et peuvent être fixées au guidon, au casque, à la selle ou au porte-bagages. Toutefois, en raison de leur flux lumineux limité, elles sont plutôt destinées à une utilisation occasionnelle.
  • Les phares à manivelle ne vous laisseront jamais dans le noir. Ils se rechargent facilement en quelques tours de manivelle et ont une autonomie de 30 à 60 minutes. Leur pile doit par contre être rechargée régulièrement pour demeurer en bon état de marche (au moins à tous les deux ou trois mois si vous n’utilisez pas votre phare).
  • Les lumières fonctionnant au moyen de piles AA ou AAA sont plus brillantes que les modèles à piles bouton ou à manivelle. Elles peuvent constituer un bon choix écologique et économique, puisqu’elles acceptent également les piles rechargeables. Idéales pour le vélo-boulot, elles sont assez brillantes pour être bien vues même par temps ensoleillé. Il peut être avantageux de les utiliser en mode clignotant pour vous démarquer dans la circulation urbaine.

Envisagez de fixer deux lumières à l’avant et à l’arrière de votre vélo : vous réduirez ainsi les risques de manquer de piles en cours de route et vous pourrez les faire briller de façon déphasée, en mode clignotant, pour être vraiment visible en tout temps auprès des automobilistes. En portant un phare supplémentaire sur votre casque, vous pouvez également éclairer les automobilistes qui ne semblent pas vous avoir vu. Assurez-vous cependant d’utiliser une lumière de faible intensité et faites preuve de considération : en plus d’être impoli, le fait d’aveugler un usager de la route est illégal et non sécuritaire.

Sur les sentiers

Quand vous roulez là où il n’y a pas de lampadaires, vous devez assurer leur propre éclairage. La puissance lumineuse dont vous aurez besoin augmente avec la vitesse et le niveau de difficulté des sentiers. Un système d’éclairage puissant, qui offre un faisceau lumineux à la fois large et de longue portée, vous permettra de disposer du temps de réaction nécessaire lorsque vous rencontrez des obstacles.

De nombreux cyclistes utilisent deux systèmes d’éclairage : un au guidon et un autre sur le casque.

  • Les phares pour guidon doivent produire un flux lumineux de plusieurs centaines de lumens. Il est conseillé de les utiliser avec des batteries haute efficacité au lithium-ion conçues pour les chargeurs intelligents qui optimisent leur durée de vie. Ces phares projettent un faisceau lumineux étroit qui n’éclaire qu’à l’avant, ce qui laisse une grande partie de votre champ de vision dans l’obscurité. Toutefois, les ombres qu’ils projettent vous permettent de repérer plus facilement les trous, les roches et les racines.
  • Les phares qui se fixent sur les casques ne produisent pas d’ombres qui aident à mieux voir les obstacles, puisque l’axe du faisceau lumineux suit toujours votre regard. Ils éclairent cependant tout ce que vous regardez.

Entreposage

Si vous laissez vos lumières de côté pendant la saison estivale, ou si vous remisez votre vélo en hiver, n’oubliez pas de recharger vos piles et batteries avant de les ranger. Vous pouvez les endommager en les laissant sans charge pour une période prolongée. Il est aussi conseillé de les recharger à quelques reprises pendant une heure ou deux lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Par ailleurs, prenez l’habitude de retirer les piles alcalines jetables de vos lumières avant de les entreposer : ces piles font parfois des fuites, ce qui pourrait endommager votre matériel