Mountain biker sitting with gear next to him on a bench

Comment s’habiller pour le vélo de montagne

Vous allez faire du vélo de montagne pour la première fois ? Ou peut-être êtes-vous prêt à acheter votre propre vélo et l’équipement approprié ? Voici des conseils pour savoir comment vous habiller et vous équiper avant d’attaquer les sentiers.

CASQUE DE VÉLO DE MONTAGNE

Un indispensable. Votre casque de vélo urbain conviendra aux sentiers de cross-country faciles, mais dès que vous attaquerez des sentiers légèrement plus techniques, misez sur un casque de vélo de montagne digne de ce nom. Les casques de vélo de montagne protègent davantage votre nuque en cas de chute violente et comportent une visière, ainsi que beaucoup d’orifices de ventilation en prévision des sorties estivales.

Certains casques de vélo de montagne offrent une protection intégrale afin de vous permettre de rouler dans les parcs à vélos ou les sentiers de vélo de descente aux pentes raides. Il y a aussi des modèles dont la protection intégrale est amovible afin que vous puissiez rouler avec ou sans la pièce couvrant votre menton. D’autres casques sont dotés d’un support permettant d’y fixer une lumière ou une caméra GoPro pour enregistrer vos exploits (ou vos moments moins glorieux).

MAILLOTS ET SHORTS

Mountain bikers riding in the alpine

Par temps chaud, optez pour un maillot de vélo ou un t-shirt à manches courtes respirant qui évacue l’humidité et un short extensible et durable. De nombreux cyclistes aiment enfiler un short avec du rembourrage, et certains shorts de vélo de montagne comportent un chamois discret. Vous pouvez aussi porter un short sans rembourrage par-dessus un sous-vêtement à chamois. Si vous enfilez ce genre de sous-vêtement, ne portez pas votre sous-vêtement habituel, car ce dernier risque de causer de l’irritation. Et c’est aussi toujours une bonne idée de glisser un manteau léger dans votre sac à dos.

« Misez sur des vêtements à coutures plates – ils vous épargneront frottements et irritations tant redoutés aux endroits stratégiques. » – Matthew L., spécialiste en vélo de montagne MEC

Durant l’intersaison ou par temps froid, vous aurez besoin de porter plus de couches que la simple combinaison maillot-short. Enfilez un maillot à manches longues et un manteau imper-respirant assez robuste pour résister aux branches et à la boue. Des collants pleine longueur sous votre short de vélo représentent aussi une bonne solution.

GANTS DE VÉLO DE MONTAGNE

Race Face gloves opening a backpack

Comparés aux gants pour vélo de route ou vélo urbain, les gants de vélo de montagne sont souvent conçus avec des matériaux plus durables et offrent une protection intégrale pour les doigts. Ces gants de vélo à doigts complets protègent vos mains sur les sentiers bordés de branches et offrent une certaine protection en cas de chute. Certains cyclistes chevronnés préfèrent des gants minimalistes sans rembourrage, car ils procurent une meilleure prise en main des poignées. La plupart des gants sont aussi dotés d’embouts en silicone au bout des doigts pour favoriser le freinage et les changements de vitesse.

« Pour rouler l’hiver, j’apporte des gants de rechange, des couvre-chaussures, une tuque et des couches supplémentaires au cas où. » – Andres P., spécialiste en vélo de montagne MEC

CHAUSSURES DE VÉLO

Mountain bike shoes on a wooden bridge

À moins d’utiliser des pédales automatiques (clipless pedals en anglais), vous n’avez pas forcément besoin d’investir dans des chaussures de vélo de montagne durant vos premières sorties. (Remarque aux débutants : La chaussure de vélo équipée d’une cale va s’enclencher [clipser] dans un emplacement métallique fixé sur la pédale automatique afin d’optimiser le coup de pédale. Pour libérer la cale, il suffit de tourner légèrement le talon vers l’extérieur.)

Si vous êtes débutant et que vous roulez sur des pédales plates, vous pouvez enfiler des chaussures de course ou de planche à roulettes. Puisque la plupart des pédales plates de vélo de montagne sont dotées de petites broches qui créent une surface adhérente, assurez-vous que la semelle de vos chaussures ne comporte pas de relief prononcé (autrement, les broches ne pourront pas mordre dans les semelles). Les chaussures qui offrent une certaine adhérence peuvent aussi faire l’affaire, car vous aurez peut-être besoin de contourner un saut en marchant à côté de votre vélo ou de marcher sur une section technique à côté de votre monture. Les chaussures de vélo de montagne conçues pour les pédales plates sont dotées de semelles en caoutchouc adhérent. Certains modèles sont aussi imperméables pour vous permettre de rouler sous la pluie.

De nombreux adeptes de vélo de montagne aiment beaucoup les pédales automatiques et les chaussures aux semelles rigides compatibles avec ces pédales, car ils permettent d’optimiser les coups de pédale. Assurez-vous que vos chaussures sont compatibles avec le type de pédales que vous avez. (Si vous achetez des pédales automatiques pour la première fois, exercez-vous à les emboîter et à les déboîter dans un espace gazonné tranquille avant d’attaquer les sentiers.)

Protections corporelles

Généralement, plus vous roulez rapidement ou plus vous descendez des pentes raides, plus vous aurez besoin de protection. Puisque des roches acérées, des branches perdues et du gravier ne font pas bon ménage avec la peau exposée, cet équipement peut vous protéger. Les débutants devraient se munir de protège-coudes et de protège-genoux. Si vous prévoyez vous exercer à rouler dans un parc à vélos, alors équipez-vous d’un protège-cou et de protections pour la poitrine et le dos (souvent en location dans les parcs à vélos).

Conseil : Pour les longues et lentes ascensions qui vous feront suer, vous n’aurez pas besoin de porter des protections. Rangez-les dans votre sac, puis enfilez-les avant de descendre.

SAC À DOS ET ESSENTIELS

Mountain biker wearing EVOC hip pack

Un sac-gourde est un bon investissement : il permet de vous hydrater les mains libres en plus d’offrir de l’espace pour trimballer vos essentiels (jetez un œil sur notre Liste de vérification pour le vélo de montagne pour plus d’info).

« Mieux vaut être très bien préparé sur les sentiers – n’oubliez pas votre outil multifonction, votre pompe, une chambre à air de rechange, votre téléphone avec l’application Trailforks, vos collations et beaucoup d’eau. » – Andres P., spécialiste en vélo de montagne MEC

Au moment d’acheter un sac-gourde, pensez à la durée de vos sorties de vélo que vous prévoyez faire et assurez-vous que le réservoir est assez grand pour trimballer la quantité d’eau requise.

Les sacs à dos pour le vélo sont conçus pour épouser les formes de votre corps et éviter de bouger dans les descentes et les virages et sont généralement dotés d’espaces de rangement pour vos outils. Autre option : les sacs de taille sans bretelles. Ils peuvent transporter une quantité surprenante d’articles en plus de libérer votre dos pour une respirabilité optimale.

Durant les courtes sorties, certains cyclistes optent pour le minimalisme : ils attachent leurs outils essentiels au cadre du vélo, apportent une bouteille d’eau dans un porte-bouteille et rangent une barre énergétique et leurs clés dans leurs poches.

Vous avez plus de questions sur le vélo de montagne ?

Les spécialistes en vélo de montagne de MEC ont les réponses. Prenez rendez-vous pour parler au spécialiste de votre magasin MEC, utilisez la fonction de clavardage sur mec.ca ou composez le 1-888-847-0700.

ARTICLES CONNEXES