Crankbrothers bike pedal close-up

Choisir des pédales de vélo

Lorsque l’on achète un vélo neuf, il faut généralement acheter les pédales séparément, surtout dans le cas des vélos de route et de montagne. Ou vous souhaitez peut-être passer de pédales plates à des pédales automatiques. Voici donc trois questions à vous poser pour vous procurer les meilleures pédales en fonction de vos besoins :

  • Des pédales plates ou des pédales automatiques ? Les deux options ont des avantages. Voyez les avantages répondant le mieux à vos besoins.
  • Quels sont les types de cales ? Si vous avez des pédales automatiques, vous avez le choix entre des cales à deux trous ou à trois trous.
  • Pourquoi certains modèles sont-ils plus coûteux ? Il est bon d’en connaître les raisons pour faire un choix éclairé.
  • Avez-vous déjà utilisé des pédales automatiques ? Suivez nos conseils pour débutants afin de pédaler en toute sécurité.

Pédales plates ou automatiques

Prévoyez-vous rouler en ville, faire un Gran Fondo ou prendre d’assaut les sentiers de vélo de montagne de votre région ? Votre objectif dictera sans doute votre choix entre des pédales plates ou des pédales automatiques. Certains modèles combinent les deux options, ce qui vous donne la possibilité de choisir l’une ou l’autre selon vos besoins du moment.

Pédales plates

La plupart des gens connaissent les bonnes vieilles pédales plates (appelées également pédales plateformes). C’est le type qui vient généralement à l’esprit lorsque l’on pense à des pédales de vélo. Mais attention : il en existe une très grande variété. Même s’il y a des pédales toutes simples, certaines sont dotées de pics pour maintenir vos chaussures en place, ce qui est essentiel en vélo de montagne.

MEC flat pedals

Avantages

  • Compatibles avec n’importe quel type de chaussures et pratiques pour vous permettre de mettre facilement le pied par terre, au besoin. Voilà pourquoi les cyclistes occasionnels et les cyclistes urbains les aiment bien.
  • Plateforme large et pics procurant une bonne assise à votre pied ainsi qu’une liberté de mouvement instantanée au cas où il vous faudrait mettre le pied par terre rapidement afin de prévenir une chute en vélo de montagne.


Pédales automatiques

Les pédales automatiques vous permettent de clipper vos chaussures de vélo sur vos pédales au moyen de cales. Vous profitez ainsi d’une puissance potentiellement accrue. Contrairement aux pédales plates, où vous pouvez seulement pousser sur les pédales, les pédales automatiques permettent de pousser et de tirer à chaque coup. Les avantages ? Une optimisation de la puissance, de la fluidité du mouvement, de l’accélération et de l’efficacité.

Il vous faut des chaussures de vélo spéciales et des cales pour utiliser des pédales automatiques. Si vous n’avez jamais utilisé ce type de pédales, exercez-vous un peu avant de prendre la route pour gagner en confiance. Vous trouverez nos conseils plus bas.

Avantages

  • Elles aident à tirer profit au maximum des muscles de vos jambes pour accélérer rapidement et pédaler efficacement (ce qui est parfait pour les longues sorties).
  • En règle générale, les cyclistes sur route, les cyclistes urbains assidus et les cyclistes de cross-country préfèrent les pédales automatiques.
  • La plupart des pédales de vélo de montagne sont compatibles avec des chaussures dotées de cales à deux trous, tandis que la plupart des pédales de vélo de route comportent généralement un système à trois trous.
Examples of clipless pedals

Exemples de pédales automatiques (de gauche à droite) : pédales SPD à cales à deux trous, pédales Crankbrothers à cales à deux trous, pédales SPD-SL à cales à trois trous.

Pourquoi les appelle-t-on pédales automatiques ?

People biking in the bike lane with one cyclist using pedals with toe clips

Des cale-pieds en pleine action : différents des pédales automatiques, mais ils y sont pour quelque chose dans le choix du terme « automatique ».

Si on doit clipper ses chaussures sur des pédales automatiques, en quoi sont-elles automatiques alors ? Petite leçon d’histoire : avant l’invention des pédales automatiques, les cyclistes utilisaient des cale-pieds qui enveloppaient le bout de leur chaussure pour profiter de l’ effet de traction et de propulsion afin d’accroître leur efficacité et leur puissance. Lorsque les pédales automatiques sont apparues, on les a appelées ainsi parce qu’elles ne comportaient pas de cale-pieds.

Types de cales

Pour utiliser des pédales automatiques, vous devez fixer des cales à la semelle de vos chaussures de vélo (à moins que vous utilisiez un modèle de pédales qui peut être employé à la fois comme pédales automatiques ou pédales plates, comme les pédales Clickr de Shimano). Les cales sont des petites pièces de métal ou de plastique qui se fixent à la semelle de vos chaussures de vélo afin que vous puissiez clipper celles-ci à vos pédales. Généralement, les cales sont comprises lorsque vous achetez des pédales automatiques neuves, mais il est possible d’en acheter séparément si vous souhaitez remplacer une paire de cales usées ou obtenir plus ou moins de flottement.

Lorsque vous choisissez des cales, n’oubliez pas qu’elles doivent être compatibles avec vos chaussures et vos pédales. Si vous avez des questions relatives à la compatibilité, consultez un employé à votre magasin MEC.

Shimano SPD cleats

Cales pour le vélo de montagne et le vélo en général

  • La plupart des pédales de vélo de montagne exigent des cales à deux trous.
  • Les cales à deux trous sont une option parfaite pour les cyclistes urbains et de montagne. De nombreux vélos de cardiovélo (spinning) sont également dotés de ce type de pédales.
  • Le design à deux trous est souvent appelé simplement SPD (pour Shimano Pedalling Dynamics). Les pédales SPD constituent en quelque sorte une norme au sein de l’industrie, mais d’autres fabricants comme Crankbrothers et Time (pour le vélo de montagne) proposent des modèles au design à deux trous.


Cales pour le vélo de route

  • Les pédales de vélo de route sont plus adaptées aux longues sorties à haute vitesse et sans interruption. Généralement accompagnées de cales dotées de trois trous dans un motif triangulaire, elles permettent de clipper la chaussure sur un seul côté.
  • On les appelle couramment pédales Look en référence à Look Cycle, la marque qui les a lancées sur le marché. Pour compliquer les choses, Shimano a aussi son propre système de cales à trois trous pour le vélo de route, appelé SPD-SL.
  • Dans un système à trois trous, une plus grande surface du pied est fixée à la pédale, ce qui distribue la force plus efficacement et accroît la puissance à chaque coup de pédale.


Investir dans les bonnes pédales

Y a-t-il des pédales meilleures que d’autres ? Bien sûr. Voici ce que vous procure une pédale de qualité supérieure :

  • Une meilleure fabrication et de meilleurs matériaux. Certaines pédales sont faites en métal, comme en aluminium ou en acier, tandis que d’autres sont faites de plastique ou de matériaux composites, comme du nylon. En règle générale, plus la pédale est légère, plus elle est chère.
  • La qualité de l’axe (la pièce qui se fixe à la manivelle) est un élément à considérer si vous êtes pointilleux. Les axes en chromoly sont plus rigides et plus durables que ceux en acier ordinaire.
  • Les pédales ont des roulements à billes qui les font tourner. On trouve des roulements de qualité différente, ainsi que différents systèmes de scellement et de résistance aux intempéries.

« Achetez les meilleures pédales que votre budget vous permet. J’ai vu des pédales SPD résister à plusieurs années de déplacements quotidiens. Si vous achetez un bon produit, il pourra durer de nombreuses années. » – Jean-François L., employé de MEC

pédales automatiques : conseils pour débutants

Biking in a grassy field to practice riding with clipless pedals

Pour certaines personnes, la simple idée d’avoir les pieds verrouillés aux pédales peut être un peu stressante. Voici quelques conseils si vous songez à acheter des pédales automatiques :

  • Sur la plupart des modèles, il suffit d’un simple mouvement du talon pour désengager le pied. Mais il faut un peu de pratique pour bien le faire.
  • Exercez-vous sur un vélo stationnaire ou trouvez un espace gazonné où vous ne risquez pas de vous faire trop mal en cas de chute. Tout le monde fait une chute ou deux les premières fois. Il est donc préférable que cela arrive sur un terrain de jeux désert plutôt qu’à une intersection en pleine circulation.
  • Les pédales au flottement relativement élevé peuvent être plus confortables au début. Le flottement est la capacité de vos pieds ou vos jambes à bouger de façon naturelle, alors que vos chaussures sont fixées aux pédales. Un flottement élevé (de 6 à 9 degrés) offre une plus grande liberté, ce qui réduit la tension sur vos muscles et vos articulations.
  • À l’opposé, un flottement nul (0 degré) n’offre aucun mouvement latéral, ce qui garde toujours le genou parfaitement dans l’axe. Les cyclistes d’expérience préfèrent parfois cette sensation d’avoir les pieds bien fixes. Consultez un spécialiste du positionnement avant de passer à des cales à flottement nul. Il est important de faire la transition avec précaution si vous voulez prévenir les blessures.